11

Attention bouffe…

Jusqu’en 1999, j’avais un poids « normal » entre 57 et 67 kg pour 1m68 après 2 grossesses. Pas adepte du régime, mais j’avais fait un régime protéiné à base de sachets et une cure de 3 mois d’Isoméride (on a découvert depuis qu’il causait de l’hypertension artrielle pulmonaire, notamment).

Lors de ma 3è grossesse, les choses ont dérapé, ont empiré et depuis c’est une vraie galère de descendre en dessous des 80 kg. Celà me demande des efforts énormes et malgré les dénégations, les rires entendus de ma gynécologue, je crois que le stérilet hormonal m’enfonce un peu plus dans la prise de poids.

De son côté, Petit mari a grossi,comme la plupart des hommes au début de notre mariage surtout, mais à l’approche de la quarantaine, il a pris peur et s’est mis à faire attention. Résultat : il a un corps de jeune homme !

Nos origines antillo-guyanaises font que l’on apprécie la bonne chair, les plats en sauce, les choses sucrées…

Nos 3 aînés sont plutôt grands pour leur âge avec des poids dans la norme pour les filles voire un peu trop mince pour notre fils, qui a droit à une cure de vitamine C, de gélules d’huile de foie de morue et de Marinol depuis la rentrée de janvier !

Notre souci est Tit’puce. Alors que c’était un beau bébé, elle a été un nourrisson mince que j’ai allaité pendant 5 mois. Je me souviens encore des réflexions de ma belle-mère et de certaines personnes de mon entourage… Puis elle est devenue une « grande petite fille ». Seulement, entre septembre 2006 et juin 2007, elle a pris 4 kg et 9 cm. Déjà en haut de la courbe, elle en est carrément sortie ! L’été dernier pendant nos vacances en Guadeloupe, elle a encore pris 2,5 kg. A  la rentrée des classes à bientôt 4 ans, j’ai dû l’habiller en 7-8 ans. En clair, il y avait un décalage de 6 mois entre les vêtements que Minette 7 ans mettait et la date à laquelle je l’ai ai donné à Tit’puce. Sans parler des réflexions de ma mère et le regard des autres… Pourtant, elle est belle ma fille ! Bon ok, elle avait un ventre bien rond et de bonnes joues.

Après la visite de rentrée, j’ai pris des mesures simples : diminution de la quantité de protéines animales à table, interdiction de la resservir en viande, frites une fois par semaine, légumes, légumes, légumes sous toutes les formes (sauf en friture), fast food une fois par mois, pas de soda le soir, un verre de jus de fruits par jour, pas de bonbons, pas de gâteaux. J’ai réinvesti dans les compotes, les yaourts natures et la pâtisserie faite maison. Lors d’une visite chez le généraliste fin novembre pour une bronchite, il lui a parlé. C’était attendrissant de la voir me répéter mot pour mot les conseils qu’il lui avait donné… A ce moment-là, j’ai décidé de passer à la vitesse supérieure. Habitant au 4è et dernier étage d’un immeuble, je lui ai dit que dorénavant nous éviterions d’utiliser l’ascenceur surtout pour monter. J’ai demandé à ses frère et soeurs, ainsi qu’à son père de jouer le jeu. C’est sûr qu’après une longue journée d’école, c’est dur de la voir peiner dans les escaliers mais elle est courageuse ! Même si elle chipote parfois, elle mange bien sa soupe de légumes 3 fois par semaine, a appris à refuser certaines « douceurs » et surtout sait reconnaitre sa faim. Il lui est arrivé de refuser le goûter en me disant qu’elle a très bien mangé à la cantine et qu’elle n’a pas faim. Elle se jette sur les fruits, avec une nette préférence pour les clémentines et les kiwis en ce moment, mange un ou 2 chocolats par jour. Le but n’est pas de la faire maigrir mais simplement qu’elle ne grossisse pas et continue à grandir dans les mois qui viennent. Et depuis 5 mois, nous avons réussi le pari ! Elle remet des pantalons en taille 6 ans qui ne fermaient plus, son ventre a nettement diminué…

Petit mari a encore du mal à ne pas la resservir, à lui faire prendre les escaliers mais comme je suis vigilante, çà vient. On est tellement bombardé de conseils, de mises en garde à propos de l’obésité infantile et connaissant la méchanceté des enfants entre eux, je veux au maximum lui éviter de souffrir, même si je sais qu’elle sera une « belle plante » ma fille !

En attendant, me concernant, je ne grossis pas mais je ne maigris pas non plus ! Va falloir que je revois mon régime perso…

edit du 26/1 à 19h20 : je cuisine un repas familial « équilibré », mon fils maigrichon a droit à des tartines supplémentaires au goûter, à des barres de céréales quand il va au sport, il peut se resservir à table. En gros, il a des suppléments notamment au petit déjeuner et au goûter.

Muriel

[social_share/]

11 commentaires sur “Attention bouffe…

  1. J’ai pas mal donné dans les gadgets de touristes étant jeune…

    Là c’était un week-end « spécial nous » alors les enfants se sont contentés de ce qu’on a ramené avec la promesse qu’on irait tous en famille pour une semaine au moins d’ici un an.

    Et puis malgré mes multiples demandes, ils ne savaient quoi nous demander (à part un maillot taille enfant d’Arsenal pour Mr Pokémon qu’on n’a pas trouvé).

    Depuis on déguste nos gâteaux anglais au goûter !

  2. courage

    Ahhh le poids….de l’héredité!

    Perso, 1m75 et 70 kg de poids de forme…depuis la fin de l’adolescence. On a eu beau vouloir me faire maigris (parceque mon poinds devrait etre à 65 kg selon la norme) ça n’a reussi qu’à me faire ..grossir et j’étais monter largement au dessus des 80 kg (je ne montais plus sur balance) : les soucis, le stress…puis en reprenant le sport, en buvant du thé vert toute la journée, en étan tpassé au 0% pour les yaourts, en achetant des fruits pour le dessert, je suis redecendue à 70 kg…bah oui, je suis « ronde » par rapport aux scelletors des publicités, des jeunes filles de 17 ans/18 ans à peine sorties de l’adolescence à qui on met un maquillage qui les vieillit et qui portent des petits dessous qui m’auraient fait rougir de honte au même âge…maintenat ça va! lol

    Ma grande de 13 ans a eu un peu d’embompoint quand elle habitait avec son pere (pendant 1 anà et en revenant avec nous après que j’ai pu recuperer sa garde, elle a retrouvé une ligne parfaite, sportive, ventre plat tout en ayant comme maman « une charpente »…

    La petite de 5 ans a pris le filiforme de son papa…et se regale au dessert de pommes, de kiwis…elle reclame parfois des bonbons mais je lui dis que je garde cela pour « les grandes occasions » : anniversaires entre autres…et elle comprend.

    De plus Tiji (la chaine sur le cable) bombarde positivement les petits de messages sur l’équilibre alimentaire et elle les repete sans arret : pour etre en forme et bien grandir, il ne faut pas manger trop salé, trop sucré et trop gras! »…même moi j’ai retenu la leçon des petits lapins de cette chaine!

    Pour Monsieur mince comme tout jusqu’à ses 40 ans, en étant pourtant dans le BTP où l’on fait bonne chaire à midi regulierement, il a pris un peu de ventre, s’est fait chambrer par sa famille et se surveille….

  3. Une fille qui se faisait chambrer parce que trop mince et une autre parce qu’elle est un peu ronde (1m36 35kg pour 9 ans)Elle est faite différemment.A la différence de sa soeur ainée, elle a toujours aimé manger, gouter de nouvelles saveurs, elle fait « bonne chair ». Un bébé goulu et dodu, une petite fille qui a elle aussi eu ce petit rebond de poids vers 5 ans et des efforts presque quotidien pour la stabiliser. Elle a tendance à dire « j’ai faim » quand elle s’ennuie. Et puis c’est frustrant de voir une soeur filiforme manger ce qu’elle veut. Et je sais de quoi je parle… Je trouve d’ailleurs souvent que leur nature ressemble à leur manière de s’alimenter : réservée voire méfiante pour l’une, extravertie et ouverte pour l’autre.

    Voilà la puberté qui s’annonce (un peu plus précocément mais ce serait également le fait de ce poids un peu élevé) et je vois déjà que son corps s’élance. Il faut de tout pour faire un monde et le principal est que leur santé ne soit pas en danger et qu’elles se sentent bien dans leur corps avec de bonnes habitudes alimentaires.Et c’est, à mes yeux, le plus difficile à tenir. Et pourtant il parait que je suis adulte!!!!

  4. Il y a tellement d’inégalité de poids entre frère et soeur que ça en devient injuste… Chez nous aussi, je suis obligée de faire attention pour grand fille qui rentre dans l’adolescence, par contre notre (seul) fils lui ne grossit pas, pourtant il a meilleur appétit que ça soeur, les jumelles sont elles aussi très très différentes l’une de l’autre 4 cm et 3 kg les séparent, j’en habille une dans le 4-5 ans et l’autre plutôt 5-6 ans.

    Mais tout comme toi, je me bats contre mon poids et le principal c’est de ne pas en reprendre… mais je crois aussi, qu’il ne faut pas en être obsédé, ne pas en faire une fixation…

    bon début de semaine et bonne journée.

  5. Bon courage, c’est pas facile de mettre sa petite fille de 4 ans au régime…

    En tout cas c’est bien ce que vous faîtes, car une des raisons de l’obésité c’est le manque d’exercice et l’absence de repas équilibré. Une enfant habitué à bien manger continuera adulte…

    (et moi ma fille râle tous les soirs pour manger ses légumes, tant pis je lâche pas)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *