8

Cadeau suite…

Un nouveau venu dans notre famille a été dignement célébré ce matin : un lave-vaisselle !

Eh oui, 4 enfants et pas de lave-vaisselle jusque là !!!

17 ans de mariage, 15 fêtes des mères, toujours pas de lave-vaisselle…

Bon, autant dire les choses : ce sont les enfants et leurs sempiternelles chamailleries, pour ne pas faire la vaisselle, qui m’ont fait craquer.

« Bizarrement » mes enfants sont comme les autres : moins ils en font, mieux ils se portent… Et mes oreilles aussi !

Dans une cuisine d’à peine 7m², il a fallu une sacrée gymnastique de l’esprit pour trouver où le caser. Petit mari et moi avons pensé, repensé, mesuré, vidé, enlevé, déplacé.

Drôle de cadeau de Noël qui a illuminé le visage des petites, blasé les grands.

45 cm de large, 9 couverts, 50 décibels de bonheur de ménagère-mère-de-famille nombreuse…

Muriel

8 commentaires
5

Argent de poche…

Ce Noël a marqué une nouvelle étape dans la vie de Grande fille : elle a eu sa 1ère carte bleue !

Nous avons préféré lui offrir une CB prépayée plutôt que la traditionnelle enveloppe.

Nous avons fixé le plafond à 300 euros et nous lui verserons dessus son argent de poche, les sous qu’elle recevra pour son anniversaire et les éventuels bonus.

Cette CB est à débit immédiat, à autorisation systématique, donc pas moyen de dépenser plus que le montant que nous avons crédité.

Jusqu’à l’âge de 17 ans, nous regarderons régulièrement la façon dont elle dépensera son argent, nous la conseillerons.

Il s’agit de la préparer à sa vie d’adulte et à prendre conscience de la valeur des choses.

Comme c’est une CB Visa, elle pourra aussi l’utiliser quand elle partira en colo, à l’étranger etc.

Muriel

5 commentaires
2

Joyeux Noël…

Je le savais : c’était écrit sur le calendrier, impossible de louper la date !

Pourtant Noël est arrivé, est passé à la vitesse de la lumière.

Entre 2 journées de travail, 5h de vaccinations le 24, j’ai juste eu le temps de préparer 2 terrines de foie gras, ai délégué aux enfants la préparation des petits fours et à Petit mari la poularde à farcir.

Heureusement, Maman s’est chargée de la partie antillaise de notre réveillon !

Noël est passé, c’est à peine si je l’ai vu venir…

Les enfants ont été très gâtés, même trop pour certains selon leurs propres termes (sic !).

Il y a encore de la poularde, du boudin, du saumon et du foie gras à terminer…

Malgré tout, j’aimerai recommencer !

Muriel

2 commentaires
2

Amitiés…

Fin de premier trimestre, veille de vacances pour les enfants. Comme chaque année, nous avons jonglé entre les remises de bulletins et les auditions de musique mais c’est Petit mari qui a fait le plus gros pendant que j’enfourchais mon vélo.

Malgré ma désorganisation permanente, je suis à jour dans mes papiers et mes factures, les achats de Noël sont terminés, les foies prêts à être dénervés, les figues, les abricots et autres achetés pour en faire du chutney et des confitures.

Samedi dernier, nous fêtions les 45 automnes de mon amie Virginie : une soirée simple, tendre et émouvante au cours de laquelle nous avons bien mangé et dansé. Son mari avait demandé à certains invités de faire un petit discours… Passé la surprise, c’est un vrai casse-tête ! Comment trouver les mots pour parler de quelqu’un qu’on aime sans verser dans le mélo, tout en gardant une pointe d’humour, sans en dire trop car une amitié, c’est précieux et très personnel ? Je pense que chacun à notre façon nous avons trouvé les mots justes, ceux qui l’ont touchée et j’étais très heureuse de l’avoir fait car finalement, on ne dit pas assez souvent ces choses-là.

Mercredi, après 5 jours de travail harassants et peu de sommeil (mes nuits sont agitées et courtes malgré le changement d’horaire et de vie), j’avais suffisamment d’énergie pour aller dîner avec d’anciens collègues de cancéro. Encore une soirée très spéciale avec des gens qui ont compté et compteront toujours beaucoup dans ma vie. Le repas péruvien n’était pas fameux (inutile de me demander l’adresse du restaurant), on a eu froid mais qu’est-ce  qu’on a ri !!! 7 à table, une ambiance d’enfer, sans tabou comme je les aime.

Des moments que je vis intensément, où je profite de chaque minute, auxquels je pense le sourire aux lèvres : je suis heureuse !

Muriel

2 commentaires
4

çà chauffe malgré le froid…

ThumbnailMon téléphone a de la fièvre…
Inflation vertigineuse d’appels pour de nouvelles prises en charge, des personnes agressives quand on refuse (40 passages par jour, ce n’est pas possible), sans parler des multiples sollicitations de commerciaux et de la Ddass pour la vaccination.
Le centre de vaccination est ouvert tous les jours de 8h30 à 22h, on me demande mes disponibilités.
Je ne suis même plus disponible pour moi-même !!!
Sapin pas fait, menus non établis, encore quelques cadeaux à acheter, un coup de fatigue que je dois gérer en attendant les vacances de Février, un… Lire la suite

11

Grippe A…

Certaines d’entre vous m’ont demandé mon avis sur la vaccination contre la grippe A… Inutile de vous dire que je suis très sollicitée à ce sujet !
Personnellement, j’étais pour puis j’ai assisté en septembre dernier à une réunion à la préfecture où le médecin responsable de l’AMM (autorisation de mise sur le marché) nous a expliqué comment avait été conçu le vaccin. Bizarrement, son intervention n’a pas eu l’effet recherché et comme beaucoup j’ai quitté la salle en ayant changé d’avis.
La grippe saisonnière tue plus que la grippe A.
La grippe A tue essentiellement des personnes jeunes (entre 15 & 50… Lire la suite

1

Merci…

Thumbnail* Comme le concept store où j’aime faire un tour régulièrement avec passage obligé chez Bonton, Zef (pour de nouveaux foulards étoilés) et Rose Bakery…
* Pour le gilet en lapin et le sac à main que je me suis offert pour fêter mes 3 mois d’activité lors des ventes privées Gérard Darel.
* Pour le rdv au pied levé autour d’un chocolat chaud et d’une tisane avec Nadia qui m’a offert de délicieux macarons (tu as raison Ladurée et Pierre Hermé ont du souci à se faire !).
* Pour l’invitation au théâtre offerte… Lire la suite

11

Chuis là, chuis là…

ThumbnailJe ne sais pas quand j’ai perdu le fil. Les journées folles défilent, je pédale, je monte, je descends, je m’arrête, je déjeune à l’heure du goûter, je m’abrutis devant mon ordi et je tombe de sommeil. Le temps s’écoule, j’essaie de croire que j’ai encore le contrôle…
Boy a dit à sa mamie que je suis moins présente à la maison que lorsque je travaillais de nuit, tu m’étonnes !? C’est la course tout le temps, toujours. Je quitte l’appart à 6h45 (je ne m’en serai jamais crue capable un jour),… Lire la suite