4

Tu seras une femme ma fille…

En vieillissant, je deviens « une fille ». Ou alors se sont encore des séquelles de ma crise de la quarantaine ou tout simplement les prémices de la peur de mourir…
Bref avec l’âge, je m’accepte en photos, je prends même plaisir à me photographier (je crois que c’est après avoir réalisé que j’étais sur peu de photos familiales). Mes placards se remplissent de produits de beauté (ou de mocheté selon le point de vue) et comme toutes les filles, je vis une histoire d’amour et de mode avec les vernis à ongles.
Je me crée des routines beauté avec mes produits favoris en fonction des saisons et j’ai ma boîte à ongles ! Une boîte toute simple achetée 5€ au supermarché avec mes petits outils pour bichonner mains et pieds.
Avant (quand j’étais jeune), je pensais que seules les femmes avec de belles mains pouvaient mettre du vernis. Ok, c’est très réducteur mais avec mes mains d’ado aux ongles rongés, je pensais que ce n’était pas pour moi ! J’enviais donc toutes les femmes aux belles mains et celles qui avaient le courage d’en mettre même avec des mains moches… J’ai donc attendu longtemps, longtemps, longtemps à la fois de ne plus me ronger les ongles (sauf accident) et de passer outre mes complexes pour réaliser que le vernis peut embellir des mains très banales aux ongles imparfaits. En gros, il m’a fallu 20 ans ou presque…
Aujourd’hui, je m’autorise quelques couleurs audacieuses pendant les vacances et je n’hésite pas à m’offrir une manucure ou 2 par an.
Le vernis à ongles me permet de m’assumer en tant que femme, épouse et mère, de me dire que j’ai grandi alors que mes filles en mettent pour jouer à la maison dès l’âge de 4-5 ans !

Muriel

[social_share/]

4 commentaires sur “Tu seras une femme ma fille…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *