12

La Parisienne, c’est moi…

Il y a des semaines pourries qui se terminent bien. Heureusement d’ailleurs…

 

Hier j’ai relevé mon 1er grand défi : courir La Parisienne. Une course pour la lutte contre le cancer du sein, réservée aux femmes. 

Je me suis plus ou moins préparée depuis 3 mois. Plutôt moins que plus car difficile de caser des séances d’entraînement dans mon planning de travail : en gros, je peux courir une semaine sur 2, sans parler de quelques douleurs, de la météo, de mes corvées, etc. Bref, je ne me suis pas conformée au programme que j’avais établi, je ne me sentais pas « super prête » le jour J mais je ne me suis pas dégonflée ! 

Il faut dire que je souhaitais y participer depuis des années. J’essayais de motiver Grande fille afin de former un binôme mère-fille mais elle ne se sentait pas capable, avait peur du ridicule… C’est grâce à Nadia (fidèle lectrice de ce blog et amie sur FB) que tout s’est déclenché : elle recherchait une copine motivée ! J’ai sauté sur l’occasion pour m’inscrire. J’ai besoin de ce genre de carotte pour me pousser au c.., me forcer à travailler. Alors nous nous sommes motivées à distance, nous promettant de faire la course ensemble.

Samedi, le désespoir a failli m’emporter tant il a plu toute la journée… Mais c’est sous un soleil radieux et un magnifique ciel bleu que nous avons pris le départ. Sauf que Nadia et moi n’avions pas mesuré la popularité du truc et que nous ne nous sommes pas organisées pour être ensemble au départ. Du coup, étant arrivée à 9h, j’ai fait partie de la 5è ou 6è vague de départ (en gros un départ toutes les 4 mn histoire de réguler le flot de coureuses car nous étions 35-40 000). 6km 700 à parcourir en courant, en marchant mais surtout dans la bonne humeur !!! 

J’ai aimé l’ambiance, les groupes de collègues, de copines. J’ai aimé courir à côté de suédoises, de polonaises venues tout spécialement à Paris. J’ai aimé courir dans Paris, autour de la tour Eiffel. J’ai aimé voir tous ces hommes au bord de la route, certains anxieux de louper leur épouse avec l’APN à la main, d’autres avec les enfants qui avaient préparé des panneaux, certains avec des copains qui encourageaient un groupe, des touristes heureux de croiser notre route, des petits jeunes moqueurs en nous voyant équipées de smartphones et d’applis de sport… J’ai aimé voir la joie, la fierté et le sourire de mes enfants quand ils m’ont vue. J’ai aimé courir la distance sans m’arrêter et surtout franchir la ligne d’arrivée, telle Rocky Balboa à la fin de ses séances d’entrainement !

Bilan : c’était super et je le referai !!! Je suis motivée maintenant pour passer aux 8km cet hiver puis 10km l’été prochain. Je courais déjà un peu avec Boy, Grande fille s’est décoincée en regardant la course hier et veut que nous formions une équipe avec ses copines de la LH l’an prochain ! Tit’puce a aussi envie de s’y mettre et Petit mari a l’air de vouloir se laisser tenter par un 5km course le mois prochain…

Je vous donnerai des nouvelles !

Oups, j’ai oublié de vous donner ma performance (ok les JO c’est pas pour demain !) : 44mn 48. Je suis 14000è au classement général et 5424è au classement Maman, yeah !!!

 

Muriel

[social_share/]

12 commentaires sur “La Parisienne, c’est moi…

  1. Bravo pour ta performance ! En marchant – mon âge et mes soucis cardiaques m’interdisent de courir – je pense que je mettrais le double de temps mais ça me plairait bien de le faire.

Répondre à Dijo Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *