0

Gérer le burn out…

Alors que les enfants grandissent, que le travail des instruments diminue, c’est Petit mari qui laisse libre cours à ses passions… Après la guitare, il y a maintenant la batterie (depuis un an) et le piano depuis un mois. Comme dit souvent mon amie V., sa crise de la quarantaine, c’est une crise d’adolescence à retardement !

Alors qu’il était en burn out il y a 2 ans, aujourd’hui on le sent revivre. Même si en famille, çà nous a coûté énormément au niveau relationnel, il est indéniable que s’investir dans des activités musicales et avoir SA pièce l’ont aidé à prendre de la distance avec le stress dû au travail et il relativise. En clair, la possibilité de s’isoler après une journée en open space, faire ce qu’il aime lui permet d’aller mieux ! Les symptômes physiques ont grandement diminué, voire disparu. Il a suivi des formations en gestion du stress, fait des formations complémentaires à ses fonctions qui lui ont permis de rencontrer d’autres gens, de connaître d’autres métiers au sein de son entreprise et de lever enfin la tête du guidon. Il gère seul ses traitements antihypertenseur et anti migraineux. Il va aussi chez le kiné régulièrement.

Donc chez nous, il y a équipement et équipement…

IMG_4455

IMG_4460

Petit mari a une batterie électronique pendant que je ressors et lustre mes bottes de pluie. Chacun ses besoins en fonction de ses activités ! Cette année, je n’aurai besoin que d’une nouvelle paire de running pour la course à pied, tandis qu’on continue dans l’achat de livres de méthodes, de livres de solfège et de partitions. Et je n’oublie surtout pas de fermer la porte de sa pièce pour ne pas être dérangée par le bruit ! Un peu comme un ado dans le garage des parents…

IMG_4464

IMG_4476

Muriel

Commenter
42

Il était une forêt (concours dedans)…

Si vous avez aimé La Marche de l’Empereur, vous aimerez le nouveau film de Luc Jacquet qui sera en salle le 13 Novembre!

il était une forêt

 

Synopsis

Il était une forêt, nous invite à une découverte inédite des forêts tropicales primaires.
Pour la première fois, une forêt tropicale va naître sous nos yeux. Ce film synthétise une gigantesque somme de savoirs acquise pendant des siècles. De la première pousse de la forêt pionnière au développement des liens entre plantes et animaux, ce ne sont pas moins de sept siècles qui vont s’écouler sous nos yeux. Il était une Forêt propose un voyage inédit en forêt, un voyage dans la vie elle-même.
Depuis des années, Luc Jacquet filme la nature et le monde animalier, pour émouvoir et émerveiller les spectateurs à travers des histoires uniques et passionnantes. Sa rencontre avec le botaniste Francis Hallé a donné naissance à ce film patrimoine sur les forêts tropicales primaires, un des enjeux écologiques majeurs, véritables poumons verts garants de la vie sur terre. seul le cinéma peut offrir une plongée exceptionnelle dans ce monde totalement sauvage, en parfait équilibre, où chaque organisme – du plus petit au plus grand – joue un rôle essentiel.

IEUF_Affiche

 

 

Petit mari étant originaire de Guyane, nous parlons régulièrement en famille de la forêt amazonienne, de la faune et de la flore là-bas… Comme je suis née en Guadeloupe, je m’intéresse aussi au patrimoine culturel de mon île, notamment au parc national situé en Basse-Terre. Avec Petit mari et les enfants, nous avons fait pas mal d’excursions lors de nos vacances et c’est ainsi que j’ai appris la définition de la canopée.

Minette, Tit’puce et moi avons eu la chance de voir le film cet après-midi, dans le cadre du Disney Social Club. A la sortie de la projection, il y avait 2 pour 1 contre. Minette et moi avons beaucoup aimé nous plonger dans la forêt tropicale, nous mêler à ses habitants, voir la végétation, comprendre le rôle de chaque espèce animale ou végétale et regarder ces arbres grandir, grandir, grandir, vivre, s’épanouir et des siècles plus tard… Mourir. Les bruits (parfois impressionnants) et la musique surtout, notamment le violoncelle (mais vous savez pourquoi nous y sommes sensibles à la maison), nous a touchées, émues même. Tit’puce, fatiguée par sa longue journée outre-manche, a été beaucoup moins sensible à la beauté du film, l’a trouvé un peu trop long (1h18mn).

Le film est très bien fait, les images sont à couper le souffle même si les dessins d’animation sont trop « naïfs » pour Minette. Il a été tourné au Gabon et au Pérou. Francis Hallé, le botaniste qui a inspiré Luc Jacquet, est impressionnant et son costume Agnès B lui va si bien ! L’intérêt pédagogique est indéniable et je suis sûre que ce film sera un bon support à l’école, plus particulièrement en cours de SVT ou dans les débats sur la préservation de l’environnement. A voir de préférence en 3D !!!

*****

Comme vous en avez l’habitude maintenant, j’ai la possibilité de gâter plusieurs d’entre vous en offrant 4 lots de 2 places de cinéma pour aller voir le film Il était une forêt.

Pour cela, il suffit de répondre correctement aux questions suivantes en commentaire : 

– Comment s’appelle le réalisateur du film Il était une forêt ?

– Quel est le thème principal du film ?

Vous avez jusqu’au mercredi 6 Novembre pour participer !!!

Un tirage au sort désignera les gagnants.

N’hésitez pas à devenir fan de ma page Facebook et relayer ce concours sur les réseaux sociaux !

*****

édit du 7/11 :

Merci d’avoir participé aussi nombreux !

Les gagnants des 4 lots de 2 places de cinéma pour voir Il était une forêt sont :

  • MICHACHAMI
  • FLORIIANE
  • MAMAZARRO
  • CAROTITI

Envoyez-moi rapidement vos coordonnées à muriel(at)femmeactive.org !

 

Muriel

42 commentaires
2

Juste nous, juste 2…

A l’heure où vous lirez ces lignes, je serai dans le train avec Tit’puce.

Mon 1er voyage, son 1er voyage, juste elle et moi, juste un de mes enfants et moi à l’étranger, juste nous 2 pour une journée.

C’est tout, ce n’est rien, c’est juste la 1ère fois depuis sa naissance. Vous savez, les mamans, ce moment après l’euphorie de l’accouchement, quand toute la famille est partie, que tout se calme et que vous vous retrouvez avec votre bébé pour une longue 1ère nuit en tête à tête. Vous regardez , vous dévorez des yeux ce nouveau bébé, vous lui parlez…

Je retrouve bien des années plus tard ce sentiment, cette sensation, juste parce que le temps d’une journée, nous traverserons la Manche, nous vivrons un truc à 2 au milieu des autres certes, mais ce ne sera qu’à nous. Rien d’extraordinaire, une petite visite, un jour de vacances qui ressemble à une bulle dans le « continuum espace temps » (vous savez la fameuse phrase de Doc dans Retour vers le futur !).

SONY DSC

SONY DSC

 

SONY DSC

Muriel

2 commentaires
1

Boîte à lettre…

tumblr_mchta4VIx61qe49wpo1_500

En faisant les travaux de création d’un mini-dressing dans notre chambre cet été, j’ai trouvé une boîte de matériel de bureau. En l’ouvrant, j’ai retrouvé nos vieilles lettres d’amour… Celles qu’on s’écrivait il y a 23 ans, quand Petit mari était au service militaire, peu de temps après notre rencontre. Il a conservé aussi une trousse pleine de télécartes, ces cartes téléphoniques que nous utilisions à l’époque autant que nos enfants utilisent leur téléphone portable aujourd’hui. Je me souviens des mots, des serments, des rêves d’amour éternel, d’enfants, de belle vie… Je crois avoir voulu jeter les miennes il y a quelques années et c’est comme çà qu’elles ont été regroupées dans cette vieille boîte anonyme et moche. Un comble quand on sait que je collectionne les jolies boîtes (Chanel, Repetto, Ladurée, etc). Comme nous étions en plein rangement, il a pu en choisir une belle et y a caché son précieux trésor.

Je me demande maintenant ce que diront nos enfants et petits enfants quand ils les liront ! Quel genre de traces ? Quels genres de souvenirs auront-ils ? Ecriront-ils des lettres d’amour ?

 

Muriel

1 commentaire
3

1er jour d’automne…

tumblr_mu5nr0nFLE1qctjnko1_500

Le passage à l’heure d’hiver marque véritablement pour moi le début de la saison automne-hiver. La période de l’année où je n’aime pas travailler : j’ai juste envie de rester chez moi, de faire ce qui me plaît, préparer les fêtes de fin d’année et aller skier.

En rigolant (à moitié) l’autre jour, j’ai dit aux enfants que dans mon monde parfait, je ne travaillerais que 15 à 20 semaines par an. J’hibernerais entre la mi-octobre et la mi-mars, je prendrais des vacances au mois de mai, puis 6 semaines de congés d’été. Je me ferais un tiers temps sur-mesure quoi !

En attendant que mon rêve se réalise, j’ai apprécié rester dans mon lit une heure de plus ce matin, même s’il y a un c.. qui a jugé bon de me harceler de coups de téléphone soi-disant parce que j’avais une heure de retard sur notre rendez-vous… Il écoute RFI qui donne l’heure en temps universel ok ! Mais même sur RFI ils parlent du passage à l’heure d’hiver tout le week-end et donnent l’heure à Paris !!!

IMG_4167

J’ai trouvé un manteau d’hiver assez passe partout, pratique pour le boulot et pour mes jours off , pas cher grâce à Caro (moins de 60€ à H&M). En attendant un possible craquage sur un gilet Isabel Marant le 14 novembre, si j’accepte l’idée d’aller me faire piétiner et frapper…

burberry-prorsum-rtw-ss2014-details-062_151753318223

Et je rêve de sexytude devant (ou plutôt derrière) ce pull de la nouvelle collection Burberry Prorsum. Ce que j’aime en automne-hiver, ce sont ces femmes emmitouflées dans de grands manteaux, qui ont cette grace quand elles l’enlèvent (un peu comme les mannequins des années 70-80) et révèlent un vêtement, une ligne, une courbe, une épaule, un dos à vous couper le souffle !

 

 

Muriel

3 commentaires