9

I’m a bad mother…

Cela fait 8 ans que je le dis et finalement, je m’en accommode très bien maintenant !

Hier soir alors que je me préparais à sortir, Miss A me rappelle que la réunion d’information pour l’entrée en 6è, pour laquelle on a eu le mot mardi soir, débute à 18h15…

Hier soir encore au cours du dîner, Boy parle à son père de la réunion d’information pour la procédure d’orientation et APB mardi prochain à 18h…

Vous savez quoi ? Je ne suis pas allée à cette fichue réunion à l’école primaire et Petit mari et moi n’irons pas non plus à celle prévue au lycée ! Ras le bol !!!

Depuis le mois de septembre, j’ai dû modifier, arranger, décaler, annuler je ne sais combien de fois ma tournée du mardi soir à cause des multiples réunions pour lesquelles nous sommes informés au mieux 5 jours à l’avance ! Pourquoi dans certaines écoles, les équipes arrivent-elles à penser et remettre dès le début d’année un planning annuel (comportant les réunions, dates de vacances, voyages scolaires, stage, examens etc) ? Et pourquoi dans les écoles publiques de quartier ce n’est jamais possible ???

Plus de 17 ans que je suis parent d’élève et là je sature, je n’ai plus de patience ni d’indulgence… Comme la plupart des enseignants aiment nous le rappeler ils sont aussi parents, alors s’ils le sont vraiment ils savent qu’il faut un minimum d’organisation pour pouvoir tout faire !

En fait je les soupçonne de le faire exprès afin qu’il y ait peu de parents présents, peu de parents à voir individuellement et donc peu de temps à accorder et ainsi ils se donnent le beau rôle en gémissant sur l’absentéisme et la démission des parents…

Sauf que moi je sais qu’on peut être un parent absent physiquement mais très présent au quotidien. Je le vérifie à chaque fois que j ‘ai l’impression d’être un courant d’air chez moi. Oui quand j’enchaîne les journées de travail de 7h30 à 21h30, puis que je pars à l’étranger et qu’à mon retour je jongle entre les présentations presse et mon travail, il y a des périodes où je me dis que je suis une « bad mother ». Etrangement, c’est dans ces périodes que mes enfants me prouvent qu’ils sont autonomes et que l’éducation que je leur donne fait ses preuves. Je suis plus au courant et plus présente pour eux que mon mari qui est là physiquement tous les soirs et les week-ends.  Pourquoi ? Parce que je sais tout, je vois tout, je sens tout. Je connais leurs petits travers, leurs mensonges, leurs petits arrangements mais ils savent ce qui est important pour moi : leur présence les uns pour les autres, leur sécurité, les devoirs et les repas. Ils gèrent même leurs lessives maintenant mais je dois toujours accepter le ménage peu, mal ou pas fait.

J’envoie la liste des courses et je règle tous les petits problèmes de dernière minute par sms.

J’envoie mon planning de voyage et mes coordonnées à l’étranger par mail.

Je discute le soir via Face time (juste histoire de vérifier sur leurs visages que tout va bien).

J’engueule, je rappelle les règles communes, je fais des mises au point par téléphone.

Petit mari est toujours en copie des messages (sms ou mail) histoire qu’il ne se fasse pas rouler par un des enfants…

Ainsi le cadre est posé.

Et quand je suis là, il y a forcément moins de mails, de sms et on discute à table au dîner (comme hier par exemple) ! Cela permet de revenir sur certains évènements, d’apaiser les rancoeurs frère-soeurs / petits-grands, d’expliquer pourquoi je n’irai pas à telle ou telle réunion afin de ne pas mettre mon enfant en port-à-faux face à des enseignants parfois promptes à la critique.

C’est comme çà que je n’ai pas attendu la réunion pour APB du lycée et que Boy est allé au salon qui avait lieu à La Villette il y a 3 semaines. Il a aussi beaucoup discuté avec sa soeur aînée et fait des recherches sur le site de l’Onisep concernant son orientation après bac.

C’est en discutant dès que je le peux avec mes vieilles copines que je glane les infos pour le passage en 6è de Miss A, que nous avons commencé à remplir le dossier pour une inscription à la LH et que nous ferons parallèlement un dossier pour une classe CHAM.

Mais je suis bien consciente d’être privilégiée et çà m’agace toujours autant de savoir que la plupart des enfants de banlieue n’ont pas cette chance…

 

 

Muriel

[social_share/]

9 commentaires sur “I’m a bad mother…

  1. J’ai découvert ton blog récemment (via le Défi 365) et je lis tous tes articles depuis et franchement… d’après ce que je lis, je trouve que tu es une super maman ! Et un bel exemple pour moi, jeune maman qui n’en est qu’au début de cet aventure ! J’aimerais être comme toi quand mes enfants seront ados, prendre le temps pour chacun et avoir suffisamment de place dans ma mémoire pour tout retenir, avoir mis en place d’aussi bonnes habitudes et être aussi bien organisée et surtout avoir le bonheur de voir que tous ses efforts/temps passé/amour donné payent et que ses enfants me démontrent comme les tiens par leur comportement etc que j’aurais pas si mal fait… Et puis, comme toi, j’aimerais pouvoir continuer à bloguer, voyager, prendre du plaisir dans mon boulot, avec mes amies etc etc… franchement, ton blog, j’vais le suivre longtemps je crois et y revenir pour avoir la méthode à suivre pour les 10 ans et + à venir !!! Merci !

  2. Maman de trois enfants, débordée comme vous et déployant tout comme vous beaucoup d’énergie pour que ma petite troupe s’ épanouisse et ne manque de rien ( je ne pense pas qu’au matériel), je lis votre blog depuis plusieurs années. J’ai beaucoup d’admiration pour votre organisation, votre curiosité intellectuelle, vos prises de position et l’intérêt que vous portez aux autres.
    Je suis enseignante, dans le public, et je suis un peu « chiffonée » ce soir…vous penserezsans doute que comme ceux de ma corporation je suis très susceptible…. Sincèrement, je peux comprendre que vous soyez agacée par certains comportements cavaliers à répétition, mais je ne pense pas qu’il faille généraliser…. Depuis 32 ans, je travaille avec dévouement pour mes élèves et mon organisation est plutôt « carrée », pas du tout du style de ce que vous décrivez, parce que c’est pour moi normal… et je ne suis pas la seule dans ce cas, je peux vous l’assurer. Je ne vais pas écrire un roman en lieu et place d’un commentaire, peut -être qu’en cette fin de semaine, je suis un peu agacée. Pour moi, infirmière, enseignante, sont deux belles professions généreuses, des professions de don aux autres…Allez cela ne m’empêchera pas de continuer à vous lire avec plaisir. Bonne soirée. Sylvie

    • Ce n’est pas la 1ère fois en tant que maman que j’égratigne le monde enseignant et j’ai des amies profs (notamment en lycée, le comble !) qui râlent pareil après certains de leurs collègues 😉
      Tout comme je râle après des collègues infirmières ou des médecins !
      Avec 4 enfants dans des écoles différentes, je crois avoir une vision assez large et juste. Je constate que ce qui est possible dans certains établissements bizarrement ne l’est pas dans d’autres alors que certains ont bcp plus de contraintes et moins de moyens.
      Et je suis allée à suffisamment de réunions pour entendre aussi les mêmes plaintes vis-à-vis des parents.
      Je comprends que les coups de gueule sont durs surtout qd on est dévoué et consciencieux.
      Bon courage et merci de ne pas m’en tenir rigueur 😉

  3. « En fait je les soupçonne de le faire exprès afin qu’il y ait peu de parents présents » –> Il ne faut pas exagérer. Les profs sont obligés de participer à moult réunions pour leur travail (dont certaines foncièrement inutiles) et j’imagine qu’ils n’ont pas le choix pour le programme et qu’ils sont aussi désolés que vous.

    • Ce qui me chiffonne c’est qu’à la prochaine réunion on va entendre les mêmes critiques sur les parents démissionnaires, absents et ils n’entendront pas qu’on ne peut pas faire des miracles à 2 ou 3 jours près. Et ce sont nos enfants qui en pâtissent.
      Ce qui me fait sourire qd j’entends mes amies profs dire la même chose 😉

  4. Je suis super admirative de tout ce que tu fais et de toute cette organisation. Tu es pour moi une super maman . Et, je suis d’accord avec toi en ce qui concerne les enseignants qui te à froisser certains. Je suis aussi parents d’élèves et defois je n’en peux plus . Surtout qu’il faut assurée au quotidien et pas facile tous les jours. Je te dis Bravo et continue comme ça. Je suis une de tes grandes fans. Merci pour nous, car defois on se dit qu’on est seule dans ce quotidien , plus nos boulots de folie. Excellente journée .

  5. « En fait je les soupçonne de le faire exprès afin qu’il y ait peu de parents présents » juste une précision, au lycée ce ne sont pas les professeurs qui font les plannings mais l’administration. Comme vous parents, en tant qu’enseignant on a parfois le planning une semaine maximum à l’avance;
    Par contre on ne peut pas dire comme les parents,la date ne me convient pas,tant pis je n’irai pas!
    En plus franchement à quoi riment ces réunions où vous devez voir une cinquantaine de parents après parfois entre 0h et 9h de cours! donc une journée « hard » + le marathon du soir! je préfère largement les rendez-vous individuels. Donc en tant que parent je ne vais jamais à ses réunions ridicules, je prend RDV avec l’enseignant que je veux voir. Donc parent d’élèves, s’il vous plait ne venais pas nous voir lors de ses réunions que l’administration impose et qui restent stérile mais prenez rendez-vous c’est 100x plus bénéfique pour votre enfant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *