17

Sans sens…

Aujourd’hui, j’ai eu envie de baisser les bras.

Je me suis déplacée à 7h30 pour une prise de sang à domicile, on ne m’a pas ouvert. Le rendez vous était pris depuis 15 jours. La patiente marche, va faire ses courses… Elle n’aime juste pas se lever tôt pour aller au labo. Et ce matin, elle a décidé de dormir, m’a rappelée à 10h30 en me demandant de passer à 11h.

Une patiente diabétique avait une glycémie supérieure à 3 grammes a jeun. Un coup l’excuse, c’est le pain, les pâtes, les fruits etc. A chaque fois, elle promet de se reprendre en main… 3 ans que je la suis et elle s’enfonce.

Un patient de 94 ans a décidé qu’il n’avait pas besoin d’infirmière : il ouvre quand on sonne à l’interphone et me traite ensuite comme une marchande de tapis ou un témoin de jehovah en me claquant la porte au nez.

Une autre patiente diabétique qui « ne mange rien » se faisait frire des courgettes à mon arrivée ce soir. Quand je lui ferai de l’insuline demain matin parce que sa glycémie sera trop élevée, elle va s’énerver et crier ses grands dieux qu’elle ne mangera plus rien. L’autre jour, il y avait une assiette pleine de pâtes à la crème dans son frigo.

Et celui qui m’appelle à 20h pour que je passe alors que je refais son pansement tous les 2 jours mais il a oublié alors comme il sort de la douche, il veut que je passe maintenant.

Ou l’autre qui appuie allègrement  ses 110kg sur mon épaule tous les matins…

Et celle qui refuse de se mettre dans son fauteuil roulant pour un shampooing au lavabo.

Aujourd’hui, j’ai eu envie de tout arrêter, de déposer les armes et mon sourire, de les envoyer ch…

Mais aujourd’hui j’ai aidé Y….. à prendre sa douche. Elle m’accueille toujours avec le sourire malgré toutes ses douleurs, m’offre un café ou un grand verre d’eau, achète des gâteaux juste pour moi. Nous nous asseyons l’une en face de l’autre et nous discutons, nous rions. Puis je pars après lui avoir fait une grosse bise sur chaque joue.

Et j’ai croisé Mme P…. la mère de ma voisine avec qui je discute bonne bouffe et opéras à chaque prise de sang.

J’ai 4 enfants, je répète les mêmes choses depuis 20 ans ou presque. Je vois une vingtaine de patients par jour et je répète les mêmes choses ou presque.

J’aimerai que ma vie, mes actions aient un sens mais aujourd’hui, je n’en ai pas trouvé.

 

Muriel

[social_share/]

17 commentaires sur “Sans sens…

  1. Bonjour,
    Il y a sens et « sens ».
    Il y a sens pour ce métier d’infirmière et la vocation qui vous anime, la gentillesse et la générosité.
    Et puis les « patients » qui sont tout sauf patients!!! je tairai mon vocabulaire en ce qui concerne ces personnes, et bon courage pour cette nouvelle journée.

  2. Ce dur métier d’infirmière qui consiste essentiellement à donner sans toujours recevoir. J’ai souvent eu envie aussi de tout envoyer valser mais un mot ou un sourire me font repartir de plus belle. (moi je suis infirmière en anesthésie, j’ai plus des patients aigus que des chroniques). Courage à toi.

    • Merci Christelle pour ces qq mots « de l’intérieur ». A l’hôpital les patients vont et viennent, le problème du libéral c’est que tu es « trop ». A la fois trop présente, trop polyvalente (tu fais ide, kiné, aide ménagère, psy, dictionnaire médical, enfant, parent, etc). Les patients s’autorisent des familiarités mais sans jamais oublier de considérer que tu es à leur service… Et c’est gratuit bien sûr !

  3. c’est un peu la société de maintenant recevoir et ne pas donner maintenant tout doit aller vite tout est dû …
    J’ai été Aide Soignante dans les Soins Palliatifs au début j’ai fais deux années Ifsi je n’ai jamais terminé et je ne regrette rien le médical est un Sacerdose à nos deux niveaux car nous sommes au plus prêts des patients
    tant au niveau physique qu’au niveau de leur ressenti leur vécu parfois nous sommes une éponge et parfois surtout vous avec votre situation actuelle la fatigue et peut être le fait que vous ne pouvez peut être plus vider votre sac , en rire avec une collègue et peut être désamorcer la situation il faut vous dire que vous êtes utile voire indispensable et qu’au milieu de tout ces abus vous devez vous concentrer sur les petits riens les attentions les échanges la gratitude tous ces moments qui balayent le reste Courage Muriel essayez de décompresser comme vous le faisiez un resto une sortie un ciné votre famille et ne doutez pas de votre valeur car elle est grande deux posts en deux jours c’en est trop pour moi mais vous le méritez
    cordialement

  4. allez, essayez la méthode : mes 3 kifs d’aujourd’hui avant de vous endormir! cela peut être une chanson, un sourire d’un de vos enfants, un mot gentil de votre mari, un arc-en-ciel, un bon gâteau, etc. cela marche pour moi ;-) car la vie est belle malgré tout, il faut juste changer nos lunettes ;-) bon courage.

    • Merci j’ai été désignée sur FB ;-) C’est justement parce que la vie est belle que c’est dur de passer ses journées auprès de gens qui voient tirs la bouteille à moitié vide et qui ne se rendent pas compte de tout ce que vous leur donnez.

  5. Mais les diabétiques n’auraient-ils pas besoin d’une reprise en main par une diététicienne ? Ils sont perdus avec un régime qu’ils ne contrôlent plus . À remettre en place .
    Pour les autres , à sortir de ton fichier client s’ils sont incorrects .

    Je vois que c’est aussi dur qu’en hosto , la consolation c’est qu’on gagne plus d’argent , peut- être …
    Bon courage à toi !

    • Je n’y croyais pas mais effectivement j ‘ai une liste… Concernant le diabète, c’est le jour et la nuit entre la prise en charge hospitalière et à domicile. Pour réguler son diabète, il faut accepter de faire des efforts alors qu’à l’hôpital les efforts vous sont imposés…

  6. C’est dingue cette facilité qu’ont certaines personnes à disposer comme elles le souhaitent des « personnes ressources ». Et j’imagine combien ce doit être démotivant et lassant !
    Courage Muriel, ne laisse ces sans gênes polluer ton esprit et ta vitalité !

  7. mais tu fais les shampoings ? Ne serait-ce pas le rôle d’une auxiliaire de vie ?
    Il ne faut pas se laisser ‘bouffer’ non plus, tu n’es pas à la disposition de tes patients, ils doivent aussi respecter ton travail et tes horaires.
    Allé soit ferme, tu sais l’être je crois pour ta famille.
    Bon courage

    • Pas assez d’aux de vie, pas assez payées et il y a une part qui reste à la charge du patient alors que faire faire les toilettes pour une infirmière est pris en charge à 100% par la sécu… Il faudrait une remise à plat complète des soins à domicile, la possibilité pour les aides-soignants d’exercer en libéral ou attaché à une infirmière et une revalorisation des salaires des aux de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>