10

Mon journal de gratitude

Chaque jour, nous avons tous des raisons de nous réjouir. Rien n’est jamais tout noir ou tout blanc. Il suffit parfois d’ouvrir simplement les yeux, pour nous rendre compte que nous sommes entourés de belles choses.

Depuis 20 ans que j’exerce le métier d’infirmière, je suis confrontée tous les jours à la maladie, la souffrance, la vieillesse. Après 10 années d’expérience en cancérologie, inconsciemment d’abord, j’ai appris à faire preuve de gratitude et c’est certainement une des raisons qui fait qu’aujourd’hui je vois des choses que d’autres sont incapables de voir.

J’ai appris à me réjouir et à compter toutes les petites choses positives, les moments de plaisir, les émotions intenses que j’ai, du simple fait de vivre, de vivre bien, de vivre mieux. De pouvoir faire face et d’avoir su affronter des difficultés sans m’effondrer.

La gratitude, c’est un sentiment de reconnaissance mais surtout de paix intérieure. Elle peut se faire envers quelqu’un. Elle peut aussi se faire envers soi en étant reconnaissant de toutes les petites choses qui arrivent chaque jour.

Par exemple ce matin, je suis heureuse d’avoir partagé un bon moment avec mes enfants. Je les remercie pour ce moment de bonheur, heureuse d’être avec eux et de pouvoir partager un bout de leur vie. Je les remercie pour la joie et les rires qu’ils m’apportent, la façon dont ils ont enrichi ma vie depuis leur naissance.

La gratitude c’est retrouver l’humilité, la simplicité car la vie est injuste : ce n’est pas parce que vous pensez tout faire bien ou correctement que vous échapperez au pire, à l’accident, la maladie, le chômage etc. Mettre de côté son orgueil, cesser de penser que ce qui vous arrive de positif est normal parce que vous faites ce qu’il faut. Cesser de penser que ce qui vous arrive de mauvais est de votre faute que vous n’avez pas fait ce qu’il faut. Les épreuves de la vie sont enrichissantes aussi. Elles permettent de continuer différemment.

C’est pour cela, que dès le réveil ou le soir en vous mettant au lit, vous devez penser à toutes ces petites choses, tous ces petits cadeaux qui vous sont faits et auxquels vous n’accordez plus d’importance.

C’est être en vie, entouré de personnes que vous aimez et qui vous aiment. C’est avoir de l’eau, à manger, ne pas être malade, c’est pouvoir se vêtir de manière adaptée en fonction des saisons…

En tant qu’infirmière, pratiquer la gratitude m’a fait revenir aux fondamentaux de mon métier : les fameux 14 besoins de Virginia Henderson

Les 14 besoins fondamentaux

Le besoin de respirer : nécessité pour chaque individu, de disposer d’une oxygénation cellulaire satisfaisante.
Le besoin de boire et de manger : nécessité pour chaque individu, d’entretenir son métabolisme afin de produire de l’énergie, de construire, maintenir et réparer les tissus.
Le besoin d’éliminer : nécessité pour chaque individu, d’éliminer les déchets qui résultent du fonctionnement de l’organisme.
Le besoin de se mouvoir et de maintenir une bonne position : nécessité pour chaque individu, d’entretenir l’intégrité et l’efficacité des systèmes biophysiologiques, de permettre la réalisation des activités sociales et de construire et maintenir l’équilibre mental.
Le besoin de dormir et de se reposer : nécessité pour chaque individu, de prévenir et réparer la fatigue, diminuer les tensions, conserver et promouvoir l’énergie.
Le besoin de se vêtir et de se dévêtir : nécessité pour chaque individu, de se protéger et d’exprimer son identité physique, mentale et sociale.
Le besoin de maintenir la température du corps dans les limites de la normal : nécessité pour chaque individu, d’assurer le rendement optimal des fonctions métaboliques, de maintenir les systèmes biophysiologiques et de maintenir une sensation de chaleur corporelle satisfaisante.
Le besoin d’être propre et de protéger ses téguments : nécessité pour chaque individu, de maintenir l’intégrité de la peau, des muqueuses et des phanères, d’éliminer les germes et les souillures, et d’avoir une sensation de propreté corporelle, élément de bien être.
Le besoin d’éviter les dangers : nécessité pour chaque individu, de se protéger contre toute agression externe, réelle ou imaginaire et de promouvoir l’intégrité physique, l’équilibre mental et l’identité sociale.Le besoin de communiquer : nécessité pour chaque individu, de transmettre et de percevoir des messages cognitifs ou affectifs, conscients ou inconscients et d’établir des relations avec autrui par la transmission et la perception d’attitudes, de croyances et d’intentions.
Le besoin de pratiquer sa religion et d’agir selon ses croyances : nécessité pour chaque individu, d’être reconnu comme sujet humain, de faire des liens entre événements passés, présents, à venir et se réapproprier sa vie, de croire en la continuité de l’homme, de chercher un sens à sa vie et s’ouvrir à la transcendance.
Le besoin de s’occuper et de se réaliser : nécessité pour chaque individu, d’exercer ses rôles, d’assumer ses responsabilités, et de s’actualiser par le développement de son potentiel.
Le besoin de se récréer : nécessité pour chaque individu, de se détendre, de se divertir et de promouvoir l’animation du corps et de l’esprit.
Le besoin d’apprendre : nécessité pour chaque individu, d’évoluer, de s’adapter, d’interagir en vue de la restauration, du maintien et de la promotion de sa santé.

Pour cheminer j’ai un livre et un carnet. Je note tous les soirs (ou presque) 5 choses pour lesquelles je remercie. Parfois c’est difficile à trouver alors je reviens au basique (mes fameux besoins), d’autres jours ma liste est comme une évidence.

En plus avec une de mes amies qui traverse une période un peu difficile suite à un plan de départ volontaire, nous avons mis en place les 3 kifs par jour de Florence Servan-Schreiber ! Nous nous envoyons par messagerie instantanée nos kifs. Cela renforce nos liens, nous fait rire, nous met de bonne humeur et nous fait grandir encore un peu.

Pratiquer la gratitude, c’est multiplier les bonheurs au quotidien.

IMG_4077

journal de gratitude

Muriel

[social_share/]

10 commentaires sur “Mon journal de gratitude

  1. Tout à fait d’accord! Pratiquer la gratitude chaque soir m’aide clairement à « positiver » au quotidien. Je retiens l’idée de partage avec une amie, ce doit être un chouette échange. Bonne soirée!

  2. C’est amusant ces synchronicites J’ai Chine ce livre L’abondance dans la simplicité .y a 3 ans et je ne l’ai jamais vu ailleurs. Quand a la gratitude et lister 5 choses positives au réveil et le soir m’a sauve de 5 ans de galères enchaînées J’ai instaure sur plusieurs forum les « 5+ » qui.existent toujours sur 2 foruns en 2003 ou 2004 C’est mon réveil de me donnet 5plus avant de réfléchir ( méditer est un trop grand mot ) sur le mot choisi pour un temps …
    Infirmière, le ne connaissais pas cette liste de fondamentaux et des demain de l’ordinateur je te la « volerais » Merci.pour cet article et demain je découvrirait ce qu’est une « blondie » quand ce n’est pas un groupe musical Bonne journée !

    • Tu peux « voler » cette liste, on devrait tous la connaître. J’ai acheté le livre il y 3-4 ans, puis l’ai oublié sur une étagère de ma bibliothèque. Je l’ai repris l’an dernier. Bonne journée !

  3. Bonjour Muriel ,
    Merci infiniment pour ce rappel,rien n’est acquis,rien n’est dû dans la vie,comme vous ,j’essaie d’apprécier ces petits moments qui ont l’air banal_prendre le petit déjeuner avec ses enfants,les regarder grandir,répondre à leurs questions (hé maman…?!)_mais qui sont précieux .
    Je traverse une période difficile professionnellement ,mais ça pourrait être pire!vous avez tout dit dans ce beau billet qui insuffle à la fois de la sagesse et de l’énergie !
    Bien à vous
    Myriam

    • Bonjour Myriam, se concentrer sur l’essentiel permet de relativiser, de mettre à distance le négatif et de garder une « bonne énergie ». J’espère que cela vous aidera à traverser cette mauvaise passe et vous rendra plus forte intérieurement. Je vous embrasse

  4. J’ai acheté le livre des 3 kifs à sa sortie et je l’ai lu et relu sans mettre en pratique le principe de gratitude. Mais cet après-midi j’ai acheté un tout petit carnet (encore un carnet mon homme va devenir fou !!!) et j’ai couché sur le papier 4 choses pour Lesquels je suis reconnaissante aujourd’hui.
    Je me suis notée dans un coin le titre du premier livre.
    J’ai lu récemment deux livres qui m’ont fait énormément de bien : mange, prie, aime et ta deuxième vie ne commence que tu as compris que tu n’en as qu’une. J’ai savouré chaque page, et j’ai trouvé un vrai echo à mes questions et à mes doutes.
    Bien Confraternellement

    • Tu es la reine des carnets comme moi 😉 L’abondance dans la gratitude est un gros pavé mais qui se lit comme un journal (chq jour une page). Mange, prie , aime je l’ai lu il y a qq années puis j’ai vu le film avec Julia Roberts, je crois aussi que mon cheminement s’est fait petit à petit à partir de là…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *