0

Vaiana, le Disney de Noël

Vaiana affiche

 

VAIANA, LA LÉGENDE DU BOUT DU MONDE est le 56eme film d’animation des Studios d’Animation Walt Disney. Il est réalisé par Ron Clements et John Musker, le duo auquel on doit La petite sirène, Aladin ou encore La princesse et la grenouille et est produit par Osnat Shurer.

Synopsis : Il y a trois mille ans, les plus grands marins du monde voyagèrent dans le vaste océan Pacifique, à la découverte des innombrables îles de l’Océanie. Mais pendant le millénaire qui suivit, ils cessèrent de voyager là-bas. Et personne ne sait pourquoi…

VAIANA, La légende du bout du monde, le nouveau long métrage des studios d’animation Walt Disney, raconte la passionnante aventure d’une jeune fille téméraire qui se lance dans un voyage audacieux pour accomplir la quête inachevée de ses ancêtres et sauver son peuple. Au cours de sa traversée du vaste océan, Vaiana (voix de Cerise Calixte) va rencontrer Maui (voix de Anthony Kavanagh), un demi-dieu. Ensemble, ils vont accomplir un voyage épique riche d’action, de rencontres et d’épreuves…. En accomplissant la quête inaboutie de ses ancêtres, Vaiana va découvrir la seule chose qu’elle a toujours cherchée : elle-même.

 

J’ai eu la chance d’assister à une projection il y a quelques semaines avec Minette puis de rencontrer les réalisateurs et les voix françaises lors d’une table ronde. Nous étions agréablement surprises car Vaiana est une véritable héroïne, pas une gentille princesse qui attend l’amour et le prince charmant qui viendra illuminer sa vie. Elle doit remplir une fonction de chef sans savoir exactement ce que l’on attend d’elle. C’est un véritable parcours initiatique qui nous est proposé, celui qui fera d’elle un chef de tribu. Elle doit se motiver, se confronter à des dangers, trouver en elle la force nécessaire pour avancer et assurer le bien-être de tous.

On se sent tout le travail de recherche, le souci d’authenticité qui a mené les auteurs. Il ne suffisait pas de partir d’un conte de fées et d’en faire quelque chose de joli ! Les effets spéciaux sont incroyables : l’océan est un personnage à part entière, les tatouages de Maui ont un sens et sont animés. Bien sûr, la dimension comique et les chansons sont là !

Bref un film que Minette vous recommande chaudement en disant « çà change ! » (sûrement son côté féministe qui approuve)

 

Muriel

Commenter
0

Captain America Civil war

captain america civil war

Synopsis : Steve Rogers a désormais pris la tête des Avengers, bien décidé à redoubler d’efforts pour protéger le monde. Toutefois, après leur implication dans un nouvel incident aux dommages collatéraux considérables, la pression politique monte pour mettre en place un système délimitant leurs champs d’action et une instance dirigeante à même de pouvoir déterminer quand vraiment faire appel aux Avengers. Cette nouvelle dynamique que l’on exige d’eux créé des tensions au sein de l’équipe, alors même qu’elle s’efforce de contrer une menace aussi impitoyable qu’inédite…

 

La sortie d’un Marvel est un véritable évènement familial : en général, nous nous réservons une soirée au cinéma tous les 6. Mais cette année, Boy était en pleines révisions pour le concours de médecine et Grande fille a eu la chance d’avoir une maman blogueuse qui, ne pouvant se rendre à la projection presse, lui a gentiment cédé sa place 😉 Du coup, la sortie familiale est devenue une sortie à 4 la semaine dernière.

IMG_4943

 

C’est sans doute le film le plus attendu de l’année, celui qui voit s’affronter la team Iron Man et la team Captain America. On y retrouve avec plaisir tous les ingrédients qui ont fait le succès des Marvel précédents. Malgré un scénario un peu léger, la profondeur du caractère et la psychologie des Avengers sont là. Comme d’habitude on en prend plein les yeux et les oreilles, avec effets spéciaux et explosions à souhait et des scènes de combat d’anthologie. Si l’on peut regretter l’absence de Thor et de Hulk, de nouveaux personnages introduits récemment tels Ant-Man entrent parfaitement dans le moule, chacun doté d’un sens de l’humour particulier et plaisant. Il y a d’ailleurs tant de super-héros qu’on en vient presque à se demander pourquoi le film s’appelle Captain America !!! L’histoire n’est finalement pas centrée sur son personnage. Pour résumer, c’est encore une excellente formule que nous propose Marvel, en dépit d’un démarrage assez lent et long, mais chacun y trouvera son compte.

Anne aka Grande fille

Muriel

Commenter
0

Robinson Crusoe en 3D

Robinson Crusoe

Synopsis : Coincé sur une île exotique miniature avec des amis tout aussi excentriques que lui, le perroquet Mardi n’a qu’un seul rêve : partir à la découverte du monde. À l’issue d’une tempête terrible, la petite bande découvre une étrange créature échouée sur la plage : Robinson Crusoé. Mardi est persuadé que le nouveau venu est son passeport pour de nouveaux horizons. Crusoé, lui, comprend qu’il ne pourra survivre sans l’aide précieuse de Mardi et ses amis.

Dans cette énième nouvelle version de Robinson Crusoe, ce sont les animaux les personnages principaux. Un point de vue original et surprenant, surtout que ce sont des chats les méchants ! L’atout principal de ce film d’animation est qu’il est vraiment conçu pour la 3D. Du coup, on est dedans et les courses poursuites sont incroyables. Le rythme est soutenu avec de nombreuses scènes de « bagarres » (essentiellement d’ailleurs), ce qui en fait un bon film d’action pour enfant. On rit beaucoup grâce au côté comique de Robinson, un peu comme dans la version incarnée par Pierre Richard il y a quelques années. Miss A l’a même trouvé trop court ! Un bon divertissement à voir en famille.

Muriel

Commenter
0

Le Livre de la Jungle

le libre de la jungle

Synopsis : Les aventures de Mowgli, un petit homme élevé dans la jungle par une famille de loups. Mais Mowgli n’est plus le bienvenu dans la jungle depuis que le redoutable tigre Shere Khan, qui porte les cicatrices des hommes, promet d’éliminer celui qu’il considère comme une menace. Poussé à abandonner le seul foyer qu’il ait jamais connu, Mowgli se lance dans un voyage captivant, à la découverte de soi, guidé par son mentor la panthère Bagheera et l’ours Baloo. Sur le chemin, Mowgli rencontre des créatures comme Kaa, un pyton à la voix séduisante et au regard hypnotique et le Roi Louie, qui tente de contraindre Mowgli à lui révéler le secret de la fleur rouge et insaisissable : le feu.

Lundi dernier j’étais invitée à l’avant-première du Livre de la Jungle au Pathé Beaugrenelle – super choix de salle en passant, car équipée du son Atmos, au top ! La projection était précédée d’un petit speech en présence des voix françaises : Leïla Bekhti (Kaa), Eddy Mitchell ( le roi Louie) et Lambert Wilson (Baloo), ainsi que du jeune acteur Neel Sethi (Mowgli) et du réalisateur Jon Favreau.

Pour ce qui est du film en lui-même, il est techniquement très bien monté. La 3D de bonne facture et la qualité du son nous plongent immédiatement dans cette jungle intimidante et chaleureuse à la fois. On a beau connaître l’histoire, cela n’empêche pas de vibrer avec Mowgli dans chacune des situations délicates. On en prend plein les yeux et les oreilles dès le début. C’est une très agréable adaptation, à mi-chemin entre le livre éponyme de Rudyard Kipling et la 1ère version dessin animé de Disney. On y retrouve d’ailleurs avec plaisir les chansons qui ont bercé notre enfance. La performance du jeune Neel Sethi est particulièrement louable – ben oui, en gros il a fait le film tout seul quand même. Par ailleurs la technique mêlant images de synthèse et prises de vue réelles est parfaite, ce qui constitue un véritable régal pour les yeux.
Si certains s’attendent à une énième version de Disney, eh bien détrompez-vous ! L’histoire et les personnages ont visiblement été retravaillés sur le plan psychologique et les rend plus complexes, du coup l’histoire est beaucoup plus plausible et réaliste – selon moi en tout cas.

En conclusion, je dirais donc que ce Livre de la Jungle est un excellent divertissement, à la limite du blockbuster américain, qui plaira sans nul doute aux petits à partir de 6 ans, comme aux grands (on sursaute quelques fois).

Grande fille aka Anne 

 

Muriel

Commenter
4

Kung fu panda 3

 image005

Synopsis : Po avait toujours cru son père panda disparu, mais le voilà qui réapparaît !
Enfin réunis, père et fils vont voyager jusqu’au village secret des pandas. Ils y feront la connaissance de certains de leurs semblables, tous plus déjantés les uns que les autres. Mais lorsque le maléfique Kaï décide de s’attaquer aux plus grands maîtres du kung-fu à travers toute la Chine, Po va devoir réussir l’impossible : transformer une horde de pandas maladroits et rigolards en experts des arts martiaux, les redoutables Kung-Fu Pandas !

Miss A et moi étions invitées il y a un mois à une projection en 3D du 3è volet de la série des aventures de Po le panda. Le film reprend ses points forts : humour, action, valeurs morales, sens du groupe et de la famille. Il s’appuie aussi sur une impressionnante qualité de la réalisation. Les couleurs, les paysages sont magnifiques : on voudrait vivre dans le village de Po !

Miss A a adoré !!! Moi un peu moins car je n’ai pas retrouvé l’effet de surprise, ni le suspense des 2 précédents, même si le méchant est vraiment très méchant. Il me manquait un petit quelque chose dans le scénario pour être vraiment dedans, même si j’ai beaucoup aimé la dualité entre les 2 papas. Je crois que le côté trop naïf et enfantin de Po qui découvre ses pouvoirs et ses capacités un peu par hasard ne me convient plus.

Toutefois c’est un très bon film d’animation à voir en famille !

image037

Muriel

4 commentaires