0

Misty Copeland à l’Opéra Bastille

Samedi soir, je suis allée à l’opéra. C’était une soirée un peu spéciale car elle clôturait la série de représentations de l’American Ballet Theatre, la compagnie invitée pour l’ouverture de la saison 2016-2017 de l’Opéra de Paris.

Il y a quelques mois, je vous parlais ICI de Misty Copeland, la 1ère danseuse étoile noire. Il était donc hors de question que je manque cette occasion de la voir la scène de l’opéra Bastille ! D’autant que cela faisait 25 ans que l’ABT ne s’était pas produit à l’Opéra de Paris.

american ballet theatre opéra bastille

La Belle au Bois dormant, avant d’être une production Disney, est d’abord un conte de Charles Perrault, mis en musique par Tchaïkovski. Le chorégraphe Alexei Ratmansky a décidé de revenir au plus près de la chorégraphie et de la mise en scène de Marius Petipa, à l’origine du ballet La Belle au Bois dormant. Les costumes et décors sont très inspirés de ceux créés par Léon Bakst en 1921, rappellent étrangement Louis XIV.

15 14 13 12

crédit photo Ula Blocksage / Opéra national de Paris

Misty Copeland interprétait la Princesse Florine dans un duo avec L’oiseau de feu. Il fallait donc attendre le 3è et dernier acte pour la voir. Comme elle n’a participé qu’à 3 représentations sur les 10 programmées, inutile de vous dire qu’elle était très attendue, applaudie par des spectateurs très (trop ?) enthousiastes dès son entrée en scène.

Si j’ai passé une très bonne soirée, que j’ai apprécié l’indéniable talent d’interprètes des danseurs de la compagnie, j’étais un peu déçue par le niveau technique global malgré quelques fulgurances. Bien que n’étant pas une spécialiste, ni même une connaisseuse, j’ai vu suffisamment de ballets à l’opéra depuis 15 ans pour avoir ma petite opinion. Je regrette donc doublement le départ de Benjamin Millepied qui aurait pu faire entrer plus de diversité dans la troupe de l’Opéra de Paris, tout en maintenant son excellence.

N’empêche que çà fait un bien fou de se laisser bercer par la musique et de voir sur scène, un Calvin Royal III qui pourrait être un gosse de ma banlieue et une Misty Copeland qui pourrait être une de mes nièces… J’espère pour mes enfants que ce genre de soirée ne sera plus un évènement mais juste la normalité !

img_0871

crédit photo Instagram @daniil

 

Muriel

Commenter
0

Une glace à la vanille noire

Pour les vacanciers de passage à Marseille, j’ai une adresse d’artisan glacier à vous recommander dans le quartier du Panier : Vanille noire !

Les glaces et sorbets sont faits maison chaque jour, dans le laboratoire situé à l’arrière de la boutique. Aucun colorant, pas de conservateur chimique, que des produits naturels de qualité et des sorbets dont la teneur en fruits atteint 65%.

Le choix de parfums et les créations originales est incroyable !

Mais la particularité de ce glacier est qu’il propose une glace “Vanille Noire”. Elle est divine ! Je me suis régalée : cette boule de glace colorée en noir avec des feuilles de charbon alimentaire est un peu déroutante au premier abord. Son goût exceptionnel est dû  au mélange de 2 gousses de vanille l’une de Tahiti et l’autre de Madagascar. C’est le parfum à tester absolument !

En plus, vous serez merveilleusement conseillé par le patron lui-même sur les saveurs à associer et l’ordre dans lesquels vous devrez les manger… Des glaces à déguster sur place sur la petite terrasse après un déjeuner ou pour le goûter, que l’on peut  aussi emporter pour continuer la visite du Panier.

IMG_2973

Vanille Noire

Le Panier
13/15 rue Caisserie 13002 Marseille
du lundi au dimanche de 13h00 à 19h00

Muriel

Commenter
1

Une chambre de bébé avec Nadia

Ce week-end je vous propose du rêve…

Pour commencer, un post déco !

Nadia fait partie des gens que j’admire pour son sens de l’esthétique et sa créativité. Elle sait absolument tout faire dans une maison : une vraie bricol’girl ! Depuis plusieurs années que nous nous connaissons, je rêve de gagner au loto juste pour pouvoir lui confier l’aménagement de mon intérieur et j’espère vraiment qu’un jour, elle en fera son activité professionnelle.

Après avoir fait une longue pause bloguesque l’an dernier et eu une magnifique petite fille, elle nous revient en fanfare avec une participation au ORC = One Room Challenge organisé par Calling it home

Sur une durée de 6 semaines, il s’agit de nous faire vivre étape par étape la rénovation complète d’une pièce. Le projet de Nadia était de créer une chambre de bébé dans son nouvel appartement. Un avant/après bluffant que je vous invite à aller voir directement sur son blog Preciouslyme car il vaut vraiment le détour !!!

Precioulslyme Preciouslyme

Project-Nursery-Decor-Board Preciouslyme

crédit photo Preciouslyme

 

Muriel

1 commentaire
0

Le Livre de la Jungle

le libre de la jungle

Synopsis : Les aventures de Mowgli, un petit homme élevé dans la jungle par une famille de loups. Mais Mowgli n’est plus le bienvenu dans la jungle depuis que le redoutable tigre Shere Khan, qui porte les cicatrices des hommes, promet d’éliminer celui qu’il considère comme une menace. Poussé à abandonner le seul foyer qu’il ait jamais connu, Mowgli se lance dans un voyage captivant, à la découverte de soi, guidé par son mentor la panthère Bagheera et l’ours Baloo. Sur le chemin, Mowgli rencontre des créatures comme Kaa, un pyton à la voix séduisante et au regard hypnotique et le Roi Louie, qui tente de contraindre Mowgli à lui révéler le secret de la fleur rouge et insaisissable : le feu.

Lundi dernier j’étais invitée à l’avant-première du Livre de la Jungle au Pathé Beaugrenelle – super choix de salle en passant, car équipée du son Atmos, au top ! La projection était précédée d’un petit speech en présence des voix françaises : Leïla Bekhti (Kaa), Eddy Mitchell ( le roi Louie) et Lambert Wilson (Baloo), ainsi que du jeune acteur Neel Sethi (Mowgli) et du réalisateur Jon Favreau.

Pour ce qui est du film en lui-même, il est techniquement très bien monté. La 3D de bonne facture et la qualité du son nous plongent immédiatement dans cette jungle intimidante et chaleureuse à la fois. On a beau connaître l’histoire, cela n’empêche pas de vibrer avec Mowgli dans chacune des situations délicates. On en prend plein les yeux et les oreilles dès le début. C’est une très agréable adaptation, à mi-chemin entre le livre éponyme de Rudyard Kipling et la 1ère version dessin animé de Disney. On y retrouve d’ailleurs avec plaisir les chansons qui ont bercé notre enfance. La performance du jeune Neel Sethi est particulièrement louable – ben oui, en gros il a fait le film tout seul quand même. Par ailleurs la technique mêlant images de synthèse et prises de vue réelles est parfaite, ce qui constitue un véritable régal pour les yeux.
Si certains s’attendent à une énième version de Disney, eh bien détrompez-vous ! L’histoire et les personnages ont visiblement été retravaillés sur le plan psychologique et les rend plus complexes, du coup l’histoire est beaucoup plus plausible et réaliste – selon moi en tout cas.

En conclusion, je dirais donc que ce Livre de la Jungle est un excellent divertissement, à la limite du blockbuster américain, qui plaira sans nul doute aux petits à partir de 6 ans, comme aux grands (on sursaute quelques fois).

Grande fille aka Anne 

 

Muriel

Commenter
0

Chris Rock aux Oscars 2016

Chris Rock a réussi, plutôt brillamment à mon goût, à se sortir de la polémique #oscarsowhite tout en faisant un discours clair, comique et en faisant passer LE message principal alors je pose çà là…

Muriel

Commenter