12

J’ai avalé les km avec #eatyourrun

Il y a 7 ans, j’ai quitté l’hôpital où je travaillais depuis 12 ans. J’emportais des tonnes de souvenirs mais surtout 30kg de surpoids dus à 4 grossesses, la gourmandise, le stress et 8 ans de travail de nuit.

Je me souviens des gens et des copines qui me disaient que je n’étais pas grosse mais qui parlait de la largeur de mes fesses avec leurs enfants ou me décrivaient en disant que j’étais la « dame noire assez forte »…

Toutes ces années, j’ai essayé tous les régimes. Je dis bien TOUS : Isoméride, Dukan, soupe au chou, WW, 5/2, index glycémique, jeûne, etc. J’étais grosse, je le savais, mais je me sentais mieux dans ma peau que lorsque je pesais 57kg… A cette époque, je me trouvais pleine de défauts physiques, tout çà parce que je ne plaisais pas aux garçons qui me plaisaient !

Sans refaire toute mon histoire, j’ai au moins appris que le sport est mon ami. C’est pourquoi j’ai commencé mon activité libérale à vélo (électrique) puis à pied. Je m’efforce de suivre les recommandations de l’OMS en faisant 10 000 pas par jour. Je sais aussi que pour maigrir je dois éliminer plus de calories que je n’en avale. Idem si je veux m’accorder des petits plaisirs comme du soda, des pâtisseries, de l’alcool ou des viennoiseries.

Je me suis fixée un objectif de poids final et surtout une date limite : avant mes 50 ans et la ménopause. Donc en gros, cela me laissait presque 10 ans ! Autre impératif : stabiliser définitivement mon poids. Pour résumer : 30kg à perdre avec un maximum de 10kg par an et stabiliser ce poids pendant 12-18 mois avant de vouloir perdre la dizaine suivante. Donc – 30kg en 6-8 ans !

Autant vous le dire, j’y suis presque et je suis fière de moi !!! Depuis 2010, j’ai perdu 25kg, j’ai atteint un poids que je n’avais pas revu sur ma balance depuis 1991. Je marche entre 12 000 et 23 000 pas par jour soit 7,5 à 13,5km quand je travaille. Je divise à peu près par 2 quand je ne travaille pas. Mais j’y ajoute un running ou 2 dans la semaine. Plus si je prépare une course. Cela m’a permis de courir La Parisienne, de m’entraîner avec mon fils, de participer à la Nike’s women run 10km l’an dernier et d’envisager sereinement un 20km en duo avec mon garçon dans un an.

Donc quand j’ai reçu, une paire du nouveau modèle Eliorun de Kalenji, la marque de Décathlon à tester dans le cadre d’une opération originale, baptisée #EatYourRun, inutile de vous dire que j’étais emballée.

En effet, les blogueurs sélectionnés étaient invités à dîner le 24 mai. Mais devaient auparavant sélectionner leurs plats sur un drôle de menu où le prix des plats était indiqué en kilomètres ! En 3 jours de travail, j’ai accompli 25 km, suffisamment pour prétendre à un repas complet : entrée-plat-dessert.

eat your run kalenji

Nous nous sommes donc retrouvés au 6 Paul Bert  (6 rue Paul Bert Paris 12è) pour déguster un menu gastronomique en devisant agréablement avec une partie de l’équipe venue de Lille. Chez Kalenji, l’important est ainsi de courir à son rythme : celui dicté par son corps et non par sa volonté, le rythme avec lequel chacun se sent en symbiose avec lui-même et la nature.
L’essentiel pour la marque est de rendre accessible à chacun le plaisir de la course à pied, en éveillant et développant l’envie de pratiquer ce sport le plus naturel au monde, en proposant un produit de très bonne qualité pour 50€. Les Eliorun sont légères, souples, très agréables à porter, s’adaptent à tous les temps et sont parfaites pour des runnings réguliers (3 fois par semaine). Les différents coloris proposés sont très sympas.

IMG_5558    IMG_5567

Mon menu :

  • étirement de bonito sur sureau et betterave 3,2 km
  • envolée de pigeon sur carotte, pêche et thé Oblong 10,1 km
  • décathlon de fraises hibiscus et féta 6,3 km

IMG_5568

IMG_5571

IMG_5572

IMG_5573

Merci à Kalenji et Décathlon pour cette belle opération en parfaite adéquation avec l’épicurienne qui prend soin de sa santé et de sa forme que je suis !

Muriel

12 commentaires
0

Le corps et l’esprit…

Toujours dans le « prendre soin de soi », j’ai entamé différentes petites choses qui m’aident déjà à ne plus avoir les mâchoires serrées en permanence, me détendent, m’aident à me relaxer, à bien dormir et à perdre mes kilos de l’hiver…

  IMG_6415

crédit photo My little Paris

Tout a commencé par ma recherche perpétuelle de la bonne tenue pour mon pyjamas’ day (ce qui n’aide pas non plus à vider mes placards !). A la présentation Nature et Découvertes, je suis tombée devant ce pantalon de yoga. Il m’a rappelée Bénédicte une camarade de lycée qui mettait ce genre de trucs à la fin des années 80. Elle avait un côté baba cool parfaitement assumé que je lui enviais.

Ce que j’ai aimé dans ce yogapant, c’est de pouvoir insérer le pied, de ne pas être complètement pieds nus (oui on a de drôle de fixette parfois) et puis son prix reste raisonnable.

20140206_160441

Et comme à chaque fois que je mets les pieds dans le magasin, j’en sors avec de l’encens, une bougie parfumée, un livre, un jeu ou autre chose ! J’agrandis encore un peu ma collection de théières et de tisanières et j’ai fondu de plaisir en touchant le plaid de yoga…

SONY DSC

SONY DSC

Il ne manquait plus que le cours de yoga ! Depuis 3 ans au moins, je cherche un cours dans mes créneaux horaires disponibles, pas trop cher, pas trop loin. J’ai lu beaucoup de blogs, découvert les différents types de yogas et dans mes rêves secrets, je meurs d’envie de faire une retraite genre « Mange, prie, aime » dans un ashram et de faire du vélo à Bali !!! Ok encore un de mes petits délires (mais j’ai des adresses d’ashrams en Inde dans un carnet et je regarde toujours les promos de billets d’avion).

Et j’ai reçu sur ma page FB comme une réponse à mes prières ! Au sous-sol du restaurant Nanashi dans le Marais, il y a des cours de yoga vinyasa. J’y suis allée, j’ai souffert physiquement mais qu’est-ce que çà m’a fait du bien ! Je vous en reparle bientôt… Si ma mère du haut de ses 67ans fait du yoga depuis 2 ans, pourquoi pas moi ? 😉

IMG_6723

Muriel

Commenter
4

Il faut te reprendre là !…

Je suis rentrée d’Espagne avec 2,5kg en plus sur ma balance : rien de dramatique et normal quand j’ai carburé à la sangria et au vin blanc tous les soirs, que je n’ai pas fait beaucoup de sport et surtout fait près de 5000 km en voiture, ce qui me change grandement de ma tournée à pied !

Sauf que depuis le mois d’août, j’ai eu des envies de bière blanche bien fraîche (souvenez-vous ICI) et que je mange absolument n’importe quoi n’importe quand ! Euh par exemple, mon dîner d’hier soir : pain à l’ail, macarons et coca devant mon ordi… Mais j’ai des excuses : j’avais un yaourt nature et 2 cafés pour tout repas de la journée, j’étais debout depuis 6h, j’ai fait mes 2 tournées et foncé à Paris pour une présensation presse blog aux Champs Elysées à 20h !!! Il me fallait un peu de réconfort, vous en conviendrez, surtout après ma crise de lundi.

Ce matin, c’est presque la cata 3,5kg pffffffffffffffffffffffff

Il faut que je me reprenne en main car dans 15 jours, c’est mon anniv’ et je ne veux pas être privée de gâteau !!! En plus j’ai mes objectifs de courses à pied à tenir et je vise la barre des 60kg pour l’été prochain.

 

Muriel

4 commentaires
3

Optimisation…

Quand j’étais encore trentenaire, je voulais être capable de courir un marathon pour mes 40 ans. Primo, ce ne sera même pas un semi ; en plus, j’ai 42 ans ! Ce sera peut-être pour ma ménopause ou mes 50 ans 😉

Mon vélo électrique m’ayant lâché il y a pas mal de temps déjà, je fais mes tournées à pied. Régulièrement, je me pose la question de continuer ou pas mais je ne peux pas nier que, même si c’est parfois fatigant, cela a augmenté ma capacité physique, mon endurance et redessine petit à petit ma silhouette. J’ai pu le constater en faisant du vélo elliptique chez les kinés : j’ai fait 45 mn en alternant les paliers de difficulté sans problème.

Du coup çà m’a encouragé à envisager mon activité physique d’une manière plus rationnelle, à utiliser des applis sur mon Iphone telles que le Podomètre et TactioSanté. J’ai été surprise de la distance que je parcourais pendant ma tournée, j’équilibre un peu mieux mes apports alimentaires entre mes jours de travail et mes jours de repos.

 On peut avoir le besoin d’améliorer ses performances personnelles et d’appliquer ses méthodes rationnelles à tous les domaines de sa vie. Pour ceux ou celles que cela intéresse, vous pouvez faire une petite recherche sur le « quantified self »

Muriel

3 commentaires
3

Happy face…

Finalement, j’ai fait les soldes un peu par hasard, parce que cette petite jupe en jean m’a fait de l’oeil dans la vitrine et qu’elle était à -70%.

En cherchant ma taille, je me suis dit qu’elle avait l’air de tailler grand et que, même si elle était un peu serrée, ce serait un bon challenge de rentrer dedans pour l’été…

En fait, elle me va comme un gant !!!

Plus de 17 ans que çà ne m’était pas arrivé de descendre largement sous les 70kg.

Ok 2 gastro en un mois çà aide mais la zumba et la marche aussi !

Celà me fait tout drôle de me dire que mon prochain « vêtement challenge » sera en 38…

 

Muriel

3 commentaires