0

Vacances d’hiver

Deuxième semaine de vacances scolaires que les « petites » – aka Minette et Miss A – passent à la maison. Entre loisirs et devoirs, elles savent très bien s’occuper seules ou à 2. Elles en profitent pour faire des grasses matinées, écouter de la musique (elles font souvent leurs devoirs au son de leurs playlists dans le salon), lire, jouer à la console ou faire des gâteaux. J’essaie de caler 2-3 activités entre mes 2 tournées mais elles ne sont pas particulièrement demandeuses : je crois qu’elles apprécient le calme et le silence comparés à la vie et aux bruits de l’internat. Minette a quand même un peu de pression avec son TPE à boucler. Et comme elle est perfectionniste, elle bosse dur et tard.

Vous remarquerez que grâce à Snapchat, je sais à quelle heure elles se lèvent, prennent leur petit déj, leurs diverses activités et même leur humeur quasi sans avoir besoin de demander 😉

Elles sont heureuses le soir de nous voir rentrer les uns après les autres, discuter autour de la table d’un film ou d’une série dont elles ont pu voir les épisodes en retard ( y’a pas la télé à l’internat non plus).

IMG_3749

IMG_3747

IMG_3751

 

Muriel

Commenter
0

Planning des vacances…

2 petites semaines de vacances pour les parents ; 5 semaines pour les enfants : notre planning de vacances est toujours simple et injuste. A peine rentrés de St Paul de Vence, Boy, Minette et Miss A sont partis en colo pour 3 semaines, si on peut encore appeler comme çà les séjours qu’ils vont faire !

Après l’aventure des dossiers envoyés en février, arrivés au mauvais bureau, classés verticalement (à la poubelle), le CE de Petit mari a bien rattrapé le coup (on sent la culpabilité des gens qui doivent être eux aussi parents, et surtout des mamans) :

  • Boy part faire un raid aux Açores,
  • Minette va visiter les îles grecques (je meurs littéralement de jalousie en lisant le descriptif du voyage)
  • et Miss A va faire ce qu’elle fait le mieux : cuisiner et manger dans une colo à thème en Isère

Qui dit raid ou séjour itinérant, dit sac à dos, sac de couchage, tapis de sol et voyager léger ! Cela s’annonçait mal pour Boy qui collectionne les baskets. Mais il a étrangement réussi à faire un sac de moins de 14 kg en se contentant d’une seule paire de baskets en dehors de ses chaussures de marche et d’une paire de tongs. J’ai encore du mal à y croire ! Il a dû réfléchir quand il a réalisé qu’il devrait marcher chaque jour avec son sac sur le dos, cela doit rendre raisonnable… Et Grande fille n’a pas manqué de lui rappeler un de nos films familiaux préférés : St Jacques La Mecque de Coline Serreau.

IMG_8102

 IMG_8119 IMG_8121

Il a fallu se lever avant l’aurore pour accompagner Minette et Miss A au lieu de rdv et déposer Boy directement à Orly en début d’après-midi. Ils sont bien partis et bien arrivés. Dans ces cas là, on remercie quand même les smartphones qui permettent de nous rassurer rapidement surtout quand on n’a pas les plans de vol ! Minette a fait escale à Munich, Boy à Lisbonne. Ouuuuuuh, je vous vois venir. Non, je ne suis pas le genre de mère à harceler mes enfants par téléphone. Nous échangeons juste des sms à caractère informatif « on va embarquer », « bien arrivé à ». Je réponds par des « ok » « bisous et bonnes vacances ». Bon parfois j’ajoute « n’oublies pas de bien ranger tes affaires, de faire attention à tes sous et à ton portable ». C’est tout promis !

De son côté, Grande fille mène une vie de célibataire à budget limité en région parisienne. Malgré plusieurs entretiens, elle n’a pas réussi à décrocher un job d’été. Du coup, elle aura passé près de 3 mois sans activité à la maison… Je crois qu’elle a compris sa douleur car elle s’est ennuyée +++ et a compris que ce n’était pas drôle de ne pas avoir de sous en poche. Oui, je suis aussi ce genre de mère que ne paie pas de vacances à une jeune adulte qui n’a pas respecté notre accord depuis 2 ans. C’est çà la vie d’adulte ! En « échange », nous avons avancé l’argent nécessaire à l’auto-école (une partie sera prise sur l’épargne que nous avons constituée pour chaque enfant). Depuis un mois elle bosse son code avec pour objectif de l’avoir au mois de septembre.

Comme d’habitude, j’ai de grands projets de bricolage pour le mois d’août qui dépendront essentiellement de la possibilité d’avoir des jours de repos. Pour l’instant, ce n’est pas gagné !

 

Muriel

Commenter
8

Les résultats du bac…

Il devait aller chercher les résultats du bac dans un lycée de la ville d’à côté. Et plus les jours passaient, plus il était inquiet, doutait du contenu de ses copies et même du résultat final. Petit mari n’avait pas pu prendre un jour de congé ; je n’étais pas sûre moi-même de pouvoir l’accompagner. Mais j’ai pu lui faire la surprise à la dernière minute ! Du coup c’est lui qui était impatient et m’a demandé de me presser vendredi matin. Il avait rendez-vous avec ses potes. Ils essayaient de chasser la tension en blaguant mais plus nous approchions du lycée, plus la tension est devenue palpable… Moi j’avançais sereine, certaine du résultat.

IMG_7583

Pour qu’il profite à fond des sensations, arrivés au lycée je l’ai laissé avec ses amis. J’ai attendu sagement dehors mais mon impatience m’a fait rentrer dans la cours du lycée. C’est lui que j’ai cherché des yeux, pas le tableau ! Et je l’ai vu debout sur un banc laissant éclater sa joie, criant, congratulant ses amis… Boy a eu son bac S avec mention assez bien. Petit mari et moi sommes les heureux parents de 2 bacheliers sur 4 : 50% du boulot accompli 😉

La 1ère récompense a été le piercing d’oreilles qu’il demandait depuis 3 ans ! Je ne suis pas fan, son père non plus, mais je n’avais plus de réel motif pour continuer à refuser. Il fait ses soins tout seul comme un grand, sans avoir besoin de son infirmière de mère.

IMG_7588

IMG_7590

 

Muriel

8 commentaires
9

Boy passe le bac…

 

IMG_7361

Ne vous fiez pas à son air cool, relax… Boy comme plus de 700 000 autres jeunes (et moins jeunes) passe les épreuves du bac S depuis lundi. Comme lui, je n’ai pas vu passer ses 3 années de lycée ! Bientôt j’aurai 2 enfants bacheliers… Je vois bien qu’il stresse un peu mais surtout qu’il a du mal à réaliser qu’il touche au but, ce truc qui lui paraissait si lointain et qu’il est sur le seuil de sa vie d’adulte. Il se sent à la fois grand et pourtant petit, toujours dans ce paradoxe depuis qu’il est né de vouloir être « plus grand ». Il grogne, il bougonne, il s’affirme tout en étant une épaule solide pour ses soeurs et moi.

Muriel

9 commentaires
1

Au cinéma dernièrement…

1er mai, l’heure de faire un 1er bilan cinéma avec la mise à jour de ma « liste des films vus en 2014 ». Mon objectif est de voir 24 films d’ici la fin d’année. J’en suis à 10 en 4 mois ! Je suis contente car ce sont des petits et des « gros » films que j’ai vu seule, avec 1 ou 2 des enfants ou en famille complète.

Si vous cherchez à passer un bon moment sans vous prendre la tête pendant les ponts du mois de mai, nous avons 2 bonnes comédies françaises à l’affiche dans des styles complètement différents, que l’on peut aller voir en famille et/ou avec ses ados, il ne faut pas bouder son plaisir !!!

474265.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Synopsis : Claude et Marie Verneuil, issus de la grande bourgeoisie catholique provinciale sont des parents plutôt « vieille France ». Mais ils se sont toujours obligés à faire preuve d’ouverture d’esprit…Les pilules furent cependant bien difficiles à avaler quand leur première fille épousa un musulman, leur seconde un juif et leur troisième un chinois.
Leurs espoirs de voir enfin l’une d’elles se marier à l’église se cristallisent donc sur la cadette, qui, alléluia, vient de rencontrer un bon catholique.

Une éternité que j’attendais que Christian Clavier me fasse à nouveau rire comme dans le 1er opus des Visiteurs : c’est fait, ouf ! Un bon film de chez nous qui représente bien la France et ses clichés sans trop en faire, léger (ou lourd) comme il faut où chacun en prend pour son grade. Et pour une fois, toutes les minorités sont représentées ! Déjà plus de 2 millions de spectateurs en 12 jours, c’est un signe…

509268.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Synopsis : Faute de baby-sitter pour le week-end, Marc Schaudel confie son fils Remy à Franck, son employé, « un type sérieux » selon lui. Sauf que Franck a 30 ans ce soir et que Rémy est un sale gosse capricieux. Au petit matin, Marc et sa femme Claire sont réveillés par un appel de la police. Rémy et Franck ont disparu ! Au milieu de leur maison saccagée, la police a retrouvé une caméra. Marc et Claire découvrent hallucinés les images tournées pendant la soirée.

Je ne connais pas Projet X dont ce film serait inspiré. Tout ce que je sais, c’est que j’ai ri aux éclats avec mes ados devant ce film complètement déjanté, bien meilleur et beaucoup moins vulgaire que Very bad trip (même si j’adore Bradley Cooper). De vrais bons gags que l’on ne voit pas venir et Philippe Lacheau est un sacré talent ! Plus d’un million de spectateurs en 2 semaines…

583089.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Synopsis : Deux sœurs que tout oppose. Joséphine, historienne spécialisée dans le XIIème siècle, confrontée aux difficultés de la vie, et Iris, outrageusement belle, menant une vie de parisienne aisée et futile. Un soir, lors d’un dîner mondain, Iris se vante d’écrire un roman. Prise dans son mensonge, elle persuade sa sœur, abandonnée par son mari et couverte de dettes, d’écrire ce roman qu’Iris signera, lui laissant l’argent. Le succès du livre va changer à jamais leur relation et transformer radicalement leurs vies.

On ne présente plus Katherine Pancol, la reine des livres de plage 😉 C’est toujours délicat d’aller voir un film inspiré d’un livre que vous avez aimé… J’ai un avis assez partagé, pas vraiment emballée alors que l’adaptation est très fidèle mais j’ai trouvé le rythme lent et Julie Depardieu décevante (mais je crois que çà tient surtout au personnage de Joséphine). Par contre Emmanuelle Béart et Patrick Bruel sont impeccables. La jeune Alice Isaaz est une vraie découverte ! Celles qui ont aimé le livre ne seront pas déçues mais il manque une étincelle…

Muriel

1 commentaire