5

Boy a 20 ans

Dans la série « après les fêtes c’est encore la fête », hier nous avons célébré en famille les 20 ans de Boy. 20 ans déjà !!!

Il a ce petit truc bien à lui qui le rend spécial aux yeux de tous ceux qui l’entourent et une place bien spécifique au milieu de ses soeurs. Il est cette petite étoile, ce petit grain qui anime les moments qu’ils passent ensemble.

Il est ce petit fils qui prend rendez-vous pour déjeuner avec sa grand-mère maternelle. Il est ce neveu qui passe rendre visite et rend service à ses oncles, comme un ami. Il est ce frère qui offre à ses soeurs une journée à Disneyland en guise de cadeau de Noël. Il est ce fils qui s’assoit à côté de son père pour regarder les matchs de foot et celui qui se moque gentiment du yoga, des chakras et des séances de méditations de sa mère, tout en lui offrant tout ce qu’il faut pour ses séances. Il est le copain toujours disponible pour ses amis de jour comme de nuit, prêt à organiser un séjour à Londres ou au ski.

Il est ce jeune homme qui ne réalise pas encore qu’il a grandi.

Il y a quelques semaines, nous nous sommes retrouvés un dimanche matin en famille élargie pour une séance photo avec ma mère.  La séance terminée, nos enfants se sont amusés et j’ai capturé ce moment…

SONY DSC SONY DSC SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC SONY DSC SONY DSC

 SONY DSC

SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC

Muriel

5 commentaires
6

En attendant les résultats

Quel que soit le résultat, une page se tourne… 2 années de Paces, encore quelques semaines à attendre avant les résultats définitifs. Savoir si ses efforts, cette apnée auront été payants, s’il pourra effectivement intégrer la filière dont il rêve. Aujourd’hui, il se trouve un peu désoeuvré pas habitué à être complètement libre de son temps malgré ses 19 ans. Heureusement, il a quelques entretiens à passer en vue d’un job d’été, un peu de bricolage encore dans sa chambre et surtout son diplôme de fin d’études du conservatoire à obtenir !!!

 

IMG_3398

Muriel

6 commentaires
0

Parole d’ado…

Minette, bientôt 16 ans, devant l’ordinateur regardant les Apple watch :

– quoi la plus chère elle est à 18000€ ???

– ben oui mais elle est en or rose et…

– non mais à ce prix là, je m’achète un mec pour qu’il me donne l’heure ! Genre il marche à côté de moi et il me dit : il est 15h madame (elle insiste bien sur le madame).

 

Muriel

Commenter
0

Doraemon chez Colette

Colette, 1er concept store français, rayonne dans le monde entier grâce à une sélection extrêmement pointue de produits de créateurs de mode, design, nouvelles technologies, musique (avec des playlist d’enfer !), beauté…

C’est le passage obligé ou presque des anonymes branchés et des stars à Paris. J’aime bien y faire un tour car contrairement à ce que l’on croit, il y en a pour toutes les bourses : de 2 à plusieurs dizaines de milliers d’euros… Il y a toujours des découvertes à faire, de beaux livres et magazines à feuilleter, une sélection de sneakers à tomber et un chouette bar à eaux (water bar) au sous sol où l’on peut déjeuner en buvant des eaux minérales du monde entier. Bref Colette est l’endroit pour sentir, deviner ce qui sera à la mode, ce que vous retrouverez chez Zara ou Monoprix dans un an ou 2.

Colette propose donc régulièrement des éditions limitées, des produits exclusifs et des collabs que vous ne trouverez nulle part ailleurs !

J’étais invitée il y a quelques jours à la présentation de la collection Doraemon x Colette.

 

Doraemon

 

Doraemon est un personnage créé en 1970 par l’auteur de manga Fujiko F Fujio. Avec plus d’un milliard d’exemplaires de mangas vendus à travers le monde et 35 films sortis depuis 1980. Il est aussi le héros d’un dessin animé aujourd’hui diffusé dans plusieurs pays (Asie, Europe et États-Unis). Au-delà de son succès commercial, Doraemon est le premier personnage fictif à avoir été nommé Ambassadeur du dessin animé japonais par le Ministère des Affaires étrangères japonais en 2008. Il fut également la figure ambassadrice de la candidature de Tokyo à l’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2020 !

Doraemon est un robot-chat bleu dépourvu d’oreilles venu du futur afin d’aider Nobita Nobi, un petit garçon japonais timoré, et l’empêcher d’accumuler par incompétence tellement de dettes que ses descendants doivent encore payer plusieurs générations plus tard. Doraemon possède une poche à quatre dimensions, de laquelle il sort (parfois à contre-cœur) d’innombrables gadgets futuristes pour aider Nobita à se défendre, arranger ses problèmes, rendre jaloux d’autres enfants, etc. Cependant, bien souvent, la situation dégénère quand Nobita essaye de jouer l’apprenti sorcier avec les gadgets de Doraemon. Les histoires ont toutes lieu au Japon contemporain.

Du 15 février au 12 mars, Doraemon débarque chez Colette avec des produits exclusifs tels que des baskets Keds (créées à l’occasion des 100 ans de la marque), des carnets Moleskine, des coques d’iphone, des mugs, des tee- shirts et du masking tape. Si comme moi vous êtes parents d’ados fans de mangas et/ou de mode, emmenez les chez Colette et vous verrez… Ils vous regarderont autrement en sortant 😉

 Keds 1

  IMG_3453

 IMG_3468

IMG_3454

IMG_3467

Moleskine

Colette

213 Rue Saint-Honoré Paris 1er

Muriel

Commenter
3

Récap de 2015

Faire le bilan, prendre de bonnes résolutions… Que retenir de 2015 ? L’actualité nous a fourni son lot de peines et de misères, choses que j’expérimente déjà tous les jours dans ma vie professionnelle. Du coup, je ne sais pas trop si j’ai le droit de dire que je frôle souvent l’overdose : tout devient pénible, j’ai eu peur, très peur, trop peur plusieurs fois pour différentes raisons et je n’ai aucune solution à proposer. Je garde le moral, je souris, je rassure mais j’ai du mal à communiquer de l’espoir et je le ressens particulièrement en cette période d’échange de voeux.

Je veux, j’espère que tout aille mieux mais au fond, je n’y crois plus vraiment. Alors prenons un jour après l’autre !

Pourtant, il y a eu de bonnes choses en 2015, essentiellement sur un plan personnel bien sûr.  En janvier, mon fils a fêté ses 18 ans entre 2 tueries. En février, j’ai accompagné Miss A à son 1er concert au Zénith de Paris. Le 8 mars, j’ai été invitée à participer à un brunch d’afro féministes. Une bien belle rencontre qui m’a ouvert de nouveaux horizons. En avril, Grande fille a eu son permis de conduire. En mai pour la 1ère fois, je suis partie avec 2 de mes enfants en vacances : être juste 3 pendant 5 jours à Barcelone fut une très belle expérience que nous souhaitons renouveler chaque année. En juin, j’ai couru mon 1er 10km sous les encouragements de mon fan club qui n’avait pas hésité à se lever tôt ! En juillet, j’ai réalisé un rêve en passant 5 jours au mythique hôtel Carlton de Cannes. En août, j’ai fait le plein de soleil et de culture à Marseille pendant 5 jours. En septembre, nous avons eu la chance grâce à ce blog de nous amuser en famille au Parc Astérix. En octobre, il y a eu le mariage d’un de mes frères et le plaisir de faire de chouettes photos. En novembre, je retiens toutes les bonnes bouffes de l’année avec une ou plusieurs copines (en l’occurrence photo du dîner mensuel des « vieilles mamans »). En décembre, l’immense fierté d’avoir 2 enfants conviées à la Grande Chancellerie de la Légion d’Honneur…

Voilà 2015 ne fut pas rose sur un plan personnel (la quarantaine, le couple etc), ni professionnel mais je peux dire que j’ai eu une multitude de petits et grands bonheurs qui en font une année très particulière.

Je remercie toutes les personnes qui m’ont accordé du temps, les cafés, les thés, les coups de fil, les déjeuners, les dîners, les expos ou les films partagés. Je remercie mes patients de leur patience à mon égard et les petites attentions qu’ils ont eu. Je remercie mon mari d’être encore là. Je remercie mes enfants pour leur amour et leur soutien sans faille tous les jours malgré les difficultés et leurs propres soucis d’ado/adultes à gérer. Je remercie ma famille et toutes les personnes qui ont croisé ma route sur ce blog ou ailleurs.

Je pense aussi à toutes personnes qui ont perdu un être cher en 2015, qui ont fait la douloureuse expérience de la peur, de l’échec ou de la maladie. En 2016, il faudra continuer à avancer, doucement mais sûrement et garder au chaud au fond du coeur l’amour, les sourires, les rires, les bons moments partagés…

Donc pas de résolutions, juste l’envie de continuer à partager et être là pour en parler dans un an.

 

IMG_9679 IMG_0086

IMG_0309

IMG_0606 IMG_1394

IMG_2700

IMG_0075

IMG_1835 IMG_3536 IMG_2375

Muriel

3 commentaires