0

Bloguer c’est…

La  semaine dernière, je ne sais par quel hasard ou manque de mémoire, j’ai acheté un jeu et un livre que nous avions déjà à la maison. Et pour la 12654è fois au moins, j’ai dit aux enfants que nous devrions absolument classer et ranger les livres de la bibliothèque familiale.

Et je suis tombée sur la 1ère page d’un petit bouquin écrit par Lisa Balavoine (qui sera en 2018 un des auteurs à suivre). C’est un extrait de Ma mère est une blogueuse. En le relisant, j’ai pensé à plusieurs conversations avec des copines blogueuses… Le fameux « c’était mieux avant » peut-être, mais c’est aussi parce que bloguer avait un sens : celui-là ! Comme une grosse piqûre de rappel qui m’a fait du bien. En regardant mes 12 ans d’archives, certains de mes posts se résumaient à un mot, une phrase, une photo. Aujourd’hui, je me sens obligée d’écrire au moins 300 mots, me prendre la tête avec les fameuses règles SEO et finalement, je n’écris pas. Je dois bien admettre qu’au fil du temps, je me suis censurée, histoire de rester dans les clous. D’être un truc un peu lisse, informe, moi sans être tout à fait moi.

Quand je parle de mon activité de blogueuse, je dis souvent que c’est une autre partie de ma vie, ma respiration. J’éprouve le besoin actuellement de ne plus cloisonner ma personnalité en fonction de mes différents rôles. Est-ce parce que je vieillis? Que mes enfants sont grands ? Que je me fous dorénavant de tout ou du moins de l’opinion des gens qui ne m’intéressent pas ? J’ai juste envie d’être moi, avec mes qualités et mes défauts, tout le temps. Assumer mon côté masculin, ma voix grave, rire aux éclats aux sous-entendus, tout en étant très lisse vue de l’extérieur. Assumer mon côté féminin en m’offrant une manucure hebdomadaire, accepter ma sensualité en dansant le tango, en portant des robes et des jupes en hiver…

Je ris, je m’esclaffe plusieurs fois par jour. Rien n’est grave, tant qu’on a la santé. Rien ne me comble plus que d’être dans le salon au milieu de mes 4 enfants et les regarder. Partager encore un peu de moi, me remplir d’eux m’apporte du réconfort, réchauffe mon coeur de mère. Regarder mon visage dans le miroir matin et soir, choisir mes soins, mes crèmes. Aimer mes vergetures, mes cicatrices, mes seins refaits, mes grains de beauté… Ne plus avoir honte de mes mains aux ongles longtemps rongés. Savoir qu’elles ont donné du réconfort, qu’elles ont massé, qu’elles ont porté, fait mal aussi. C’est fou tout ce que j’ai fait avec mes mains : accueillir la vie jusqu’à laver des morts…

Avec le blog, c’est tout çà que j’ai raconté depuis 12 ans, c’est que que je suis. Il m’a permis de prendre conscience que j’avais besoin de m’ouvrir aux autres car sinon j’allais passer à côté de beaucoup de choses. C’est à la fois soi et les autres. De la confiance, de l’échange, des rencontres, finalement tellement de joie !

Donc si toi aussi, tu ne sais pas très bien pourquoi tu blogues. Et plus encore si tu l’as fait en te disant que cela allait te rapporter des cadeaux, dis-toi que pour recevoir il faut commencer par donner. Et comme on ne peut donner que ce que l’on a, quand on n’a rien, on donne un peu de soi…

 

IMG_1872

 

Muriel

Commenter
0

Mondial Tissus chez Simone

Une des choses que je préfère dans ma vie de blogueuse, c’est découvrir de nouveaux lieux inspirants. Parmi eux, il y a Chez Simone, un appartement haussmanien situé rue de Rivoli, très joliment décoré où l’on peut faire du sport, manger sain, se détendre ou en encore co-worker. Il accueille aussi régulièrement des events presse/blogs.

L’an dernier, j’y avais fait des ateliers DIY avec 18h39 et Castorama. Il y a quelques semaines, j’y ai découvert la collection automne-hiver de Mondial Tissus, superbement mise en scène dans les différentes pièces et surtout j’ai pu suivre un cours de yoga animé par Hermine (dont je vous reparlerai bientôt).

Chez Simone est un lieu dont les proprios sont charmantes, disponibles et souriantes. C’est l’appartement parisien dont on rêve toutes ! C’est une bonne adresse à retenir pour un brunch ou un déjeuner healthy entre copines dans un quartier animé à 2 pas du Louvre d’un côté et de Châtelet/Hôtel de ville de l’autre.

     IMG_7026 IMG_7038 IMG_7031  IMG_7037

IMG_7017 IMG_7036

IMG_7019 IMG_7020

Muriel

Commenter
1

Kit média de la blogueuse

Depuis quelques mois, on assiste à une recrudescence d’articles plus ou moins bien rédigés sur les travers de la blogosphère, les petites jalousies, mesquineries, les achats de faux likes et de followers… Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas emprunter ce chemin là ! Je ne suis pas du genre à lorgner sur la gamelle de mon voisin, bien trop occupée à scruter ce qu’il y a dans la mienne et surtout je n’ai jamais été convaincue de l’intérêt de ce que je raconte depuis le début, même si je vous remercie encore une fois d’être là.

Je fais partie des chanceuses qui reçoivent régulièrement des sollicitations et j’en suis toujours surprise. En toute honnêteté, il m’arrive parfois de solliciter des marques dont les produits me plaisent et que j’aimerai vous offrir. Je n’ai essuyé qu’un seul refus à ce jour.

La professionnalisation des blogs demande aussi un minimum d’éthique de la part des blogueurs. Si l’on critique l’attitude des marques et de certaines agences de RP, il faut savoir balayer devant sa porte. Du coup, j’ai fait faire il y a quelques années mes 1ères cartes de visite de blogueuse puis à la fin de l’été dernier, j’ai demandé à Minette, mon assistante technique, d’élaborer mon kit média. Qu’est ce donc ? En quelque sorte le CV du blog et de son auteur. Il en reprend les éléments principaux et surtout mentionne les fameuses statistiques qui font trembler dans les chaumières !!! Du coup, je l’envoie à chaque fois qu’on me le demande et même quand on ne me le demande pas.

Les blogueurs pro y mettent le tarif de leurs prestations. Pour l’instant, ce n’est pas mon cas (euh je ne vaux pas grand chose, hein) mais il a le mérite d’exister. Depuis mes débuts, j’ai un pied dedans un pied dehors. Pas tout à fait blogueuse, pas tout à fait influenceuse (mouaaaaaaaaaaaaaaaaah !!!). Je crois tout simplement, même si je raconte ma vie sur les internets, que l’essentiel de ma vie se passe hors internet. J’ai eu des hauts, j’ai eu des bas, des périodes où j’écrivais beaucoup, d’autres où j’ai peu ou pas du tout écrit. Je ne me sens aucune obligation, ce n’est pas un boulot.

Mon plaisir de lire et de découvrir les autres reste mon moteur essentiel. J’ai même l’impression d’être de la vieille école maintenant en faisant la mise à jour ma blogroll, en mettant systématiquement en lien les sites ou les blogs qui me plaisent. J’ai presque honte de redécouvrir des vieilles copines que j’ai lu tous les jours pendant des années, dont les écrits m’ont touchée.

Plus que l’argent, les cadeaux, les invitations, les partenariats ou les billets sponso, ce que je retiens de la blogosphère ce sont les rencontres virtuelles et réelles. Même caché derrière son écran, finalement il n’y a que l’humanité de chacun qui compte alors soyons fair play ! La sélection entre les pros, les pas pros et les autres se fera naturellement. Et nous y gagnerons tous !

Je vous recommande le post d’Emma sur le sujet, le plus complet et le mieux écrit à ce jour (j’ai eu la chance de la rencontrer il y a 2-3 ans lors d’une opé Calor).

 

 

cartes de visite moo

kit media

Muriel

1 commentaire
2

Ma sélection du dimanche soir

Une petite sélection feel good pour passer un agréable dimanche soir et démarrer la semaine du bon pied !

 

Tout d’abord je vous propose de faire comme moi et de vous inscrire sur le blog de Anne-Solange Tardy. 7 jours pour finir l’année le coeur léger et pratiquer la gratitude…

cachemire et soie blog

 

*****

Vivre dans un cadre agréable, s’entourer de belles choses avec un petit budget, c’est ce que propose mon amie Nadia une fois de plus. Courez voir son projet et la transformation de sa chambre à coucher : une merveille !!! D’ailleurs des grands sites de déco ne s’y sont pas trompés et ont relayé son makeover 😉

orc-r20

 

*****

deezer-famille-640x366

Dans les familles nombreuses comme la mienne, un peu geeks et fans de musique, chacun a un smartphone et ses playlists. Du coup chacun a un abonnement et cela a un coût. Si vous avez un abonnement Deezer premium (ou un forfait Orange), vous pouvez économiser quelques euros voire dizaines d’euros en regroupant les abonnements du conjoint et des enfants dans l’offre Famille !!! Bon la manoeuvre n’est pas aussi simple qu’ils le disent surtout quand vous avez des dizaines de playlists et d’albums favoris mais en 1h, c’est fait ! Apparemment Spotify propose aussi une offre du même type alors renseignez-vous 😉

*****

2 nouvelles conférences TED sur la place des femmes et les enseignements que l’on peut tirer des soap operas… Désolée, elles ne sont pas sous-titrées en français mais vous pouvez afficher la retranscription en anglais pour mieux suivre.

 

*****

Dimanche dernier, nous avons assisté avec mon amie Martine à un concert de l’Orchestre National d’Ile de France. Parmi les morceaux interprétés, il y avait ce concerto pour violoncelle de Haydn. 2h de concert à 17h pour 11€ dans la commune d’à côté qui se terminent par un apéritif offert par la municipalité. Il y avait des jeunes et des moins jeunes, des sourires, de la joie, des applaudissements à la fin de chaque mouvement. La plupart des musiciens ont partagé ce moment avec nous et je me suis demandée naïvement si çà existerait encore longtemps ce genre de pratique en regardant ensuite les résultats de la primaire de droite et tout au long de la semaine…

 

 

Muriel

2 commentaires