1

Une chambre de bébé avec Nadia

Ce week-end je vous propose du rêve…

Pour commencer, un post déco !

Nadia fait partie des gens que j’admire pour son sens de l’esthétique et sa créativité. Elle sait absolument tout faire dans une maison : une vraie bricol’girl ! Depuis plusieurs années que nous nous connaissons, je rêve de gagner au loto juste pour pouvoir lui confier l’aménagement de mon intérieur et j’espère vraiment qu’un jour, elle en fera son activité professionnelle.

Après avoir fait une longue pause bloguesque l’an dernier et eu une magnifique petite fille, elle nous revient en fanfare avec une participation au ORC = One Room Challenge organisé par Calling it home

Sur une durée de 6 semaines, il s’agit de nous faire vivre étape par étape la rénovation complète d’une pièce. Le projet de Nadia était de créer une chambre de bébé dans son nouvel appartement. Un avant/après bluffant que je vous invite à aller voir directement sur son blog Preciouslyme car il vaut vraiment le détour !!!

Precioulslyme Preciouslyme

Project-Nursery-Decor-Board Preciouslyme

crédit photo Preciouslyme

 

Muriel

1 commentaire
1

Mon coin de fille dans la chambre parentale…

 C’est le week-end, mon activité préférée serait de rester au lit et de manger des cookies.

Avec le retour des enfants et la rentrée à préparer, je n’ai pas eu de « pyjamas’ day » cette semaine, ni même le temps d’aller courir !

Le point positif est que les travaux avancent bien.

Mon petit espace bureau de 85 cm me ravit et j’y passe des heures. 

Je peux enfin ranger mes dossiers, classer mes papiers, épingler au mur…

J’ai réussi à ranger tous mes sacs à main, quasiment toutes mes chaussures et fait un nouveau tri dans mes vêtements.

Ce qui est drôle, c’est que les filles ont aussi immédiatement adopté ce nouvel espace.

Elles viennent tous les soirs me voir, s’intallent sur le lit et on discute…

 

Muriel

1 commentaire
3

5 images…

 

Des fiançailles, des mariages… Cette année est riche en évènements familiaux !

Une pensée particulière pour les 2 couples mariés cet été qui se reconnaitront s’ils passent par ici 😉

 

Il n’existe pas d’été sans travaux, sans changements. Cette année, nous avons fait fort : des départs et un retour, Petit mari a enfin sa « men’s room » et nous avons agrandi notre chambre le week-end dernier. Une cloison abattue, des idées qui tombent à l’eau, d’autres qui germent. Pour une fois, c’est moi qui y gagne ! Un bureau et un dressing avec un espace chaussures & sacs à main. Bon rien de révolutionnaire non plus : 2-3m2 supplémentaires et un autre agencement.

 

Les housewives américaines ont toujours des idées ! Je retiens celle-ci : une liste pour les 92 jours d’été.

Merci au blog Fairview Place

 

Gagner des invitations pour la saison estivale, découvrir le petit théâtre de Belleville et passer une bonne soirée !

Grande fille vous recommande surtout Le Jeu de l’amour et du hasard de Marivaux dans le même théâtre.

Elle a tout aimé : la mise en scène, les acteurs, d’en avoir fait une pièce comique, etc.

 

Croyez le ou non, j’ai commandé hier pour la 1ère fois une bière au restaurant !!!

2 petits dîners sympas avec une amie, puis avec Petit mari. 

 

 

Muriel

3 commentaires
2

Lève la tête et regarde…

Paradoxalement alors que je ne travaille que 10 jours par mois, j’ai moins de temps, ou j’en dispose différemment. Moins de cinéma, moins de shopping, moins de temps (ou de temps de cerveau disponible) pour lire, aller au resto, voir des expos. Les fameuses 35h, qu’on essaie de remettre sur le tapis, je les fais en 3 jours. Je me lève vers 5h15-5h30 ces jours-là et je découvre que je ne suis vraiment pas du matin : çà m’épuise. Du coup, je m’oblige à être au lit à 22h30 et bien souvent je fais une sieste sur mon canapé entre les 2 tournées. Mes jours de repos passent à la vitesse de la lumière, souvent dérangée par une dizaine d’appels de patients et d’une de mes collègues. La semaine dernière, j’ai piqué une 1/2 colère, enfin j’ai exprimé mon agacement en trouvant 21 appels sur mon téléphone pro. Pendant mes jours de travail, j’évite au maximum de les déranger ; en général je le fais la veille de leur reprise. Donc elles sont globalement tranquilles ! Là, je crois qu’elles ont compris.

J’ai recommencé à me ronger les ongles depuis que j’ai été malade, signe que je suis stressée et bien évidemment, çà tombe toujours au moment où j’aimerais avoir des mains impeccables, en accord avec une jolie robe et de belles chaussures 😉 Toujours, le détail qui tue chez moi, çà m’agace !

Heureusement, les enfants vont bien !!! J’ai instauré un nouveau deal avec Boy pour qu’il travaille sa flûte traversière et son piano régulièrement, s’il veut aller aux entraînements et aux matchs de basket. Pour l’instant, çà marche ! En plus, il accepte les corvées qui lui incombent sans râler  : ouf…

J’ai réussi à faire le tri dans les vêtements de Tit’puce et Minette, Petit mari les a aidées à ranger leur chambre. Résultat : 3 jours plus tard, la chambre est encore rangée !!!

Grande fille gère de manière plus raisonnable son argent. Il a fallu pour celà la priver d’argent de poche et retenir une partie de son salaire (je rappelle qu’elle fait 2h de ménage au cabinet tous les dimanches). Il fallait bien qu’elle comprenne que disposant de plus de 100€ par mois, il était inadmissible que j’ai à recréditer sa carte bleue tous les 15 jours ! Ce mois-ci, elle a eu 75€ et il lui reste un peu plus de 20€ à ce jour… Quand on n’a pas de loyer à payer, ni de frais de transport, ni de livres à acheter, ni de facture de portable à régler, il ne faut pas exagérer ! Je pense que la leçon a porté ses fruits : je lui ai mis les points sur les i, parlé de la gestion de budget quand elle sera étudiante et lui ai cité mon propre exemple que je n’aimerai pas la voir suivre… Je crois toujours à la pédagogie par l’exemple qu’il soit bon ou mauvais 😉 Elle a aussi renoncé au bal de la LH cette année (qui a lieu le jour de notre départ au ski). C’était essentiellement un « combat » entre son père et elle car j’étais prête à la laisser nous rejoindre le lendemain en train. Mais comme tous les pères, le sien ronchonnait sans vouloir lui dire qu’il serait trop inquiet. Quand elle lui a annoncé son renoncement après 3 semaines de discussions âpres, il a enfin exprimé ses tourments secrets. Ah les pères et leurs filles !!! Et chez nous, il y a 3 filles : p….. je ne suis pas sortie de l’auberge !

Un peu de Fip dans les oreilles, des cd de Philippe Jaroussky, des meubles qui changent de places comme à chaque année nouvelle dans le salon, des petits projets : peut-être pas la Guadeloupe finalement cet été, plutôt l’Espagne, un week-end à Londres en famille pour nos 19 ans de mariage, mon voyage au Canada à replanifier et une super promo XL Airways  pour New-York qui me fait de l’oeil (une semaine avec une ou 2 copines ?). Et la Suède qui me manque, une envie de Venise ou de Bruges…

Bref un besoin de sortir de cette nouvelle routine qui s’installe, si différente de l’hôpital, une course permanente contre la montre où les patients vous demandent toujours plus de disponibilité et ne comprennent pas qu’ils ne sont pas seuls au monde. Parfois (rarement quand même) l’hôpital me manque car la satisfaction est moins intense et moins immédiate en libéral.

Muriel

2 commentaires
18

En jet…

Quand on a des enfants, on ne peux s’empêcher de remarquer que certains ont des « aptitudes » particulières, comme celle de ne jamais, je dis bien JAMAIS, vomir dans les toilettes. Ben oui, aller vomir dans les toilettes, c’est trop simple, trop normal…

Alors Minette, du haut de ses presque 10 ans, a toujours vomi ailleurs que dans les toilettes : le canapé, la cuisine, le mur du couloir, l’entrée…

Hier soir, summum de l’affaire : elle a vomi par dessus sa mezzanine 2 fois dans la nuit !!! Je vous laisse imaginer les dégats collatéraux. Dur dur de garder son calme et de ne pas piquer une gueulante à 2h du matin.

Autre faculté de cette gamine : être malade quand sa mère est de repos. Elle est accomodante hein !? Pas besoin de demander au médecin un certif « enfant malade » et pas besoin de papa, puisque maman est là.

Résumé : la chambre est à lessiver du sol au plafond, Minette a fini la nuit sur un matelas par terre, dans un sac de couchage, j’ai une montagne de lessive et je fais garde-malade !

Muriel

18 commentaires