9

I’m a bad mother…

Cela fait 8 ans que je le dis et finalement, je m’en accommode très bien maintenant !

Hier soir alors que je me préparais à sortir, Miss A me rappelle que la réunion d’information pour l’entrée en 6è, pour laquelle on a eu le mot mardi soir, débute à 18h15…

Hier soir encore au cours du dîner, Boy parle à son père de la réunion d’information pour la procédure d’orientation et APB mardi prochain à 18h…

Vous savez quoi ? Je ne suis pas allée à cette fichue réunion à l’école primaire et Petit mari et moi n’irons pas non plus à celle prévue au lycée ! Ras le bol !!!

Depuis le mois de septembre, j’ai dû modifier, arranger, décaler, annuler je ne sais combien de fois ma tournée du mardi soir à cause des multiples réunions pour lesquelles nous sommes informés au mieux 5 jours à l’avance ! Pourquoi dans certaines écoles, les équipes arrivent-elles à penser et remettre dès le début d’année un planning annuel (comportant les réunions, dates de vacances, voyages scolaires, stage, examens etc) ? Et pourquoi dans les écoles publiques de quartier ce n’est jamais possible ???

Plus de 17 ans que je suis parent d’élève et là je sature, je n’ai plus de patience ni d’indulgence… Comme la plupart des enseignants aiment nous le rappeler ils sont aussi parents, alors s’ils le sont vraiment ils savent qu’il faut un minimum d’organisation pour pouvoir tout faire !

En fait je les soupçonne de le faire exprès afin qu’il y ait peu de parents présents, peu de parents à voir individuellement et donc peu de temps à accorder et ainsi ils se donnent le beau rôle en gémissant sur l’absentéisme et la démission des parents…

Sauf que moi je sais qu’on peut être un parent absent physiquement mais très présent au quotidien. Je le vérifie à chaque fois que j ‘ai l’impression d’être un courant d’air chez moi. Oui quand j’enchaîne les journées de travail de 7h30 à 21h30, puis que je pars à l’étranger et qu’à mon retour je jongle entre les présentations presse et mon travail, il y a des périodes où je me dis que je suis une « bad mother ». Etrangement, c’est dans ces périodes que mes enfants me prouvent qu’ils sont autonomes et que l’éducation que je leur donne fait ses preuves. Je suis plus au courant et plus présente pour eux que mon mari qui est là physiquement tous les soirs et les week-ends.  Pourquoi ? Parce que je sais tout, je vois tout, je sens tout. Je connais leurs petits travers, leurs mensonges, leurs petits arrangements mais ils savent ce qui est important pour moi : leur présence les uns pour les autres, leur sécurité, les devoirs et les repas. Ils gèrent même leurs lessives maintenant mais je dois toujours accepter le ménage peu, mal ou pas fait.

J’envoie la liste des courses et je règle tous les petits problèmes de dernière minute par sms.

J’envoie mon planning de voyage et mes coordonnées à l’étranger par mail.

Je discute le soir via Face time (juste histoire de vérifier sur leurs visages que tout va bien).

J’engueule, je rappelle les règles communes, je fais des mises au point par téléphone.

Petit mari est toujours en copie des messages (sms ou mail) histoire qu’il ne se fasse pas rouler par un des enfants…

Ainsi le cadre est posé.

Et quand je suis là, il y a forcément moins de mails, de sms et on discute à table au dîner (comme hier par exemple) ! Cela permet de revenir sur certains évènements, d’apaiser les rancoeurs frère-soeurs / petits-grands, d’expliquer pourquoi je n’irai pas à telle ou telle réunion afin de ne pas mettre mon enfant en port-à-faux face à des enseignants parfois promptes à la critique.

C’est comme çà que je n’ai pas attendu la réunion pour APB du lycée et que Boy est allé au salon qui avait lieu à La Villette il y a 3 semaines. Il a aussi beaucoup discuté avec sa soeur aînée et fait des recherches sur le site de l’Onisep concernant son orientation après bac.

C’est en discutant dès que je le peux avec mes vieilles copines que je glane les infos pour le passage en 6è de Miss A, que nous avons commencé à remplir le dossier pour une inscription à la LH et que nous ferons parallèlement un dossier pour une classe CHAM.

Mais je suis bien consciente d’être privilégiée et çà m’agace toujours autant de savoir que la plupart des enfants de banlieue n’ont pas cette chance…

 

 

Muriel

9 commentaires
53

Préparez la rentrée avec Tann’s (concours)…

L’année scolaire de Tit’puce n’est pas encore tout à fait terminée que je prépare la rentrée ! J’ai dégainé ma fameuse liste : ajouter, effacer, cocher, calculer, re-calculer…

En Septembre, nous aurons une étudiante en médecine : Grande fille a définitivement échoué pour le passage en 2nde année de prépa scientifique, un lycéen en Terminale S (qui tremble en attendant ses notes aux épreuves anticipées de Français et d’hitoire-géo), une collégienne en classe de 3è horaire aménagé musique toujours à la LH et donc une écolière en CM2 (qui partira en classe découverte à Belle Ile fin septembre).

Nous avons déjà prévu un certain nombre de changements à la rentrée : 

– Grande fille arrête les cours de violoncelle au conservatoire et regagne le domicile familial : finie la coloc !

– Boy arrête l’aumônerie (peut- être) et l’athlétisme (sûrement)

– Minette se lance dans l’étude du Grec ancien (elle qui avait refusé le Latin en 5è allez comprendre !)

– Boy et Tit’puce ne prendront plus de cours privés de piano.

Je réalise que je n’ai plus d’enfant « en bas âge ». Cela me manquerait presque de ne plus râler pour la réserve astronomique de bâtons de colle et de feutres à ardoise à faire.

Pour bien préparer la rentrée, il faut faire le point sur ce qui a marché pendant l’année écoulée et anticiper les changements. On a déjà les dossiers de renouvellement de cartes de transport des enfants et le bon plan est de faire les courses de rentrée courant ou fin juillet. Peu de monde dans des rayons bien achalandés, chacun des enfants connait ses besoins maintenant (pour les 2 aînés), du coup je me concentre sur les 2 dernières. Je ne me laisse plus impressionner ni influencer par les demandes farfelues parfois des instits ou de certains profs : je fais en fonction de mes moyens ou de ce que je trouve en rayon ! Eventuellement, je fais un tour au BHV à Paris pour des trucs bien précis.

Souvenez-vous de la course effrenée pour trouver le cartable de Tit’puce pour son entrée en CP. Elle et moi voulions un Tann’s…

Pour sa dernière année d’école primaire, elle n’a pas besoin d’un nouveau cartable. Le prochain sera pour l’entrée en 6è !

Au cours de sa scolarité en élémentaire, elle aura eu 2 cartables : 1 pour le CP/CE1, 1 autre pour la rentrée en CE2. Tous 2 choisis chez TANN’S qui ont évolué avec elle en fonction de ses besoins.

D’abord un cartable facile à tirer ou à porter, puis un cartable ergonomique, léger avec des bretelles et des coutures renforcées. En 4 ans, je ne me suis jamais souciée des marques d’usure et pour cause : il n’y en a pas ! En plus, ils sont fabriqués en matériaux de récupération (bouteilles en plastique) donc vous faites un geste pour la planète !

Depuis 2 ans, plus besoin de courir les Monoprix car TANN’S est distribué un peu partout et a un site sur lequel vous pouvez passer commande. L’offre de rentrée s’est élargie allant maintenant de la maternelle au collège, du design classique au plus branché. Enfants et parents peuvent ainsi s’accorder sur le choix du cartable idéal. 

 

Mais les accessoires ont aussi la côté chez nous. Grande fille par exemple a une trousse Tann’s qui la suit depuis le lycée qu’elle garde précieusement. Tit’puce adore la sienne aussi et maintenant c’est Minette qui rêve d’une trousse double !

*****

La marque Tann’s a décidé de vous gâter pour vous aider à préparer la rentrée !!!

Je vous propose de gagner un des 3 prix mis en jeu : 

  • un cartable classic 38cm rose
  • une trousse double BMX bleue
  • un bon de réduction de 15% valable 2 mois sur le site TANN’S

 

 

Pour participer, laissez un commentaire racontant brièvement votre rentrée en CP et précisant pour quel cadeau vous jouez.

Vous avez jusqu’à mercredi 10 juillet !!!

 

N’hésitez pas à aller faire un tour sur la page Facebook de TANN’S, il y a un concours tout l’été avec de nombreux lots à gagner.

Vous pouvez en profiter pour devenir fan de ma page Facebook, ce serait sympa 😉

 

Muriel

53 commentaires
3

Rythmes scolaires : le faux débat…

6 ou 7 mois au moins qu’on parle de revenir à la semaine de 4 jours 1/2, des rythmes scolaires de l’enfants, etc. Toutes mes copines, qui n’ont pourtant plus d’enfants dans l’école primaire du quartier, me demandent ce qui a été décidé pour notre commune… J’avais beau chercher dans le cahier de liaison de Tit’puce ou lire les panneaux d’affichage devant le groupe scolaire : rien, rien, rien. Les maires de Lyon, Paris, Lille et plein d’autres ont annoncé leur décision il y a un mois voire plus. Et mardi soir, surprise : Tit’puce rentre avec un questionnaire sur lequel, on apprend que la nouvelle organisation dépendra de la concertation auprès des familles et des enseignants et sera mise en place en septembre 2014 ! Je commence à le remplir consciencieusement lorsque je le tends à Petit mari, celui-ci me fait remarquer que je réponds pour rien (ou presque) puisqu’à la rentrée 2014, Tit’puce ira en 6è !!!

Vu mon état d’esprit actuel concernant la politique et nos représentants, je ne sais pas si je vais accomplir mon devoir de citoyenne et répondre comme si j’étais vraiment concernée…

 

 

 

Je crois que mon attitude est assez symptomatique et représentative d’une majorité de la population : je ne me bouge que lorsque je suis directement concernée. J’ai de plus en plus de mal à considérer le bien-être ou l’intérêt général. Je perds le sens de l’engagement, ma vision du monde se rétrécie et çà m’inquiète. 

J’ai l’impression qu’on se trompe de combats, que les grandes luttes qui ont fait notre histoire ne pourraient plus avoir lieu de nos jours malgré la nostalgie des journalistes comparant les « manifestations anti-mariage pour tous » à Mai 68.

Chacun veille juste à garder le peu ou le beaucoup qu’il a. On se fiche de la recrudescence des morts infantiles, les lobbies des armes aux Etats Unis réussissent à faire rejeter une loi qui pourrait éviter à des familles d’être dans le deuil et la peine…

Ceux qui ont peu sont prêts à renoncer un peu mais ceux qui ont beaucoup en veulent toujours plus juste parce qu’ils le valent bien !

 Pour en revenir à mon sujet de départ, je me souviendrais toujours de ce directeur d’école me disant que la coupure du mercredi était nécessaire aux enseignants ! Avec les zones et le lobbying du secteur du tourisme, on ne parle plus de « vacances de Carnaval » ou de Février mais de vacances d’hiver. Et l’on emploie de manière impropre les mots « vacances de Pâques » alors que maintenant ce sont des « vacances de Printemps » !!! 

On sait tous très bien qu’il s’agit encore et toujours de faire plus avec moins et je serai de plus en plus atterrée de voir que cette année en CM1, ma fille est nulle en passé simple, connaît à peine l’imparfait, n’a pas lu un seul texte, ni répondu à une seule question de compréhension, a des listes de mots à apprendre et fait du calcul mental niveau CP… Et savoir à l’avance que rien ne changera, que le fameux ascenseur social ne fonctionnera pas mieux, que les enfants des beaux quartiers (ou ceux qui peuvent aller ailleurs) s’en sortiront toujours mieux que ceux des cités.

 *****

Comme me l’a fait remarquer Natacha, je n’ai pas donné mon avis sur le changement proposé.

Je suis pour qu’il y ait école du lundi au vendredi de 9h à 18h avec des activités sportives, artistiques et du soutien scolaire l’après-midi. Celà voudrait dire une plus grande souplesse dans les écoles comme la possibilité de venir avec son repas ou de manger à la cantine ou de rentrer chez soi. 

L’école pourrait être obligatoire jusqu’à 16h30, comme çà on libère du temps pour les enfants qui ont des rendez-vous médicaux ou pour le catéchisme, ou… Mais ce serait bien qu’il y ait un psychologue dans chaque école ou pour 2 écoles maxi, un kiné pour les enfants handicapés, un éducateur spécialisé, etc. Je voudrais aussi qu’il y ait des atsem ou des aides-éducateurs dans chaque classe de maternelle et d’élémentaire pour que les apprentissages soient réels, pour donner les mêmes chances à tous les enfants.

Bref, je referai complètement le système scolaire !!!

Donc vu ce qui est proposé, je serai pour que la demie journée soit placée le mercredi matin et qu’on développe les activités l’après-midi. Mais bien évidemment, il n’y aura pas assez de moyens alloués aux écoles alors…

Le gouvernement a déjà modifié en douce le taux d’encadrement des enfants et beaucoup d’écoles n’ont pas d’équipements adaptés. Donc les après midis ressembleront à des centres de loisirs ou au pire à des garderies géantes, avec du personnel non qualifié !

 

 

Muriel

3 commentaires