17

Bonjour, je m’appelle Muriel et je suis une mère de famille nombreuse hystérique…

Avoir des enfants quand on est une femme active et débordée peut être dangereux pour les nerfs…

J’ai des enfants ingrats et égoïstes ! 

Je suis le genre de mère qui fait passer leurs besoins avant tout, qui fait en sorte qu’ils aient tout ce dont ils ont besoin sans avoir à le demander plus de 2 fois. Par contre, je peux demander des dizaines, des centaines, des milliers de fois la même chose sans que çà leur pose problème, ou même qu’ils se disent qu’il vaut mieux faire ce que je ne vais tarder à demander, genre : remplir et vider le lave-vaisselle, vider la poubelle, nettoyer la litière du chat, ranger leurs chambres, préprarer le cartable pour le lendemain, mettre le couvert et débarasser la table, etc. Vous voyez le genre de choses qu’on dit TOUS les jours, même plusieurs fois par jour…

Par contre quand il y a besoin de photos d’identité, qu’il est question d’un classeur ou de cadenas perdus ou oubliés, je n’hésite pas à payer des envois en Chronopost, je décale le paiement d’une facture parce qu’ils ont besoin d’un truc super extra important…

Je demande que les serviettes de toilette lavées et pliées soient juste rangées correctement dans la salle de bain, je les retrouve sur le panier à linge sale…

Je demande que l’instrument soit travaillé et le solfège révisé, j’ai droit à un mot de la prof de clarinette demandant à ce que celle-ci soit révisée de toute urgence car des notes ne sortent pas !!! Souvenez-vous, nous avons fait révisé cette f….. clarinette en avril dernier et j’ai encore en travers de la gorge la facture de 500€ !

Je laisse mes affaires en libre accès et je m’aperçois que ma fille aînée a taché mes boots Isabel Marant, que 2 paires de mes semelles miracles se sont volatilisées, que le stylo plume Montblanc offert par ma meilleure amie pour mes 20 ans a disparu, que mon maquillage est terminé alors que je ne l’ai utilisé qu’une fois, que mes flacons de parfum sont vides…

Et pendant ce temps, je remplis et je vide le lave-vaisselle, je fais les courses, je prévois les repas même quand je travaille ou que je sors avec une copine, je veille à ce que chacun ne manque jamais de rien, je répète, je demande toujours les mêmes choses…Et je travaille !!!

Ce matin, j’ai cru que j’allais faire la Une des journaux pour infanticide. La raison est toute bête : le câble de mon lecteur TLA (lecteur de carte vitale permettant de certifier mes factures et de les transmettre) a disparu. Après les innombrables câbles d’iPhone abîmés, les écouteurs cassés, les chargeurs perdus, j’ai craqué et je me suis mise dans une colère monstrueuse à 7h du matin.

Oui, j’ai hurlé et les voisins doivent penser que je suis une mère de famille nombreuse hystérique. J’ai perdu mon temps (environ 45mn), j’ai démarré ma tournée en retard et pour couronner le tout je suis partie avec les clés des patients, les clés du cabinet mais j’ai oublié les clés de mon domicile !!! Il a fallu que Petit mari fasse un détour sinon j’étais à la porte jusqu’à ce soir.

P….. de lundi !

Muriel

17 commentaires
3

Rythmes scolaires : le faux débat…

6 ou 7 mois au moins qu’on parle de revenir à la semaine de 4 jours 1/2, des rythmes scolaires de l’enfants, etc. Toutes mes copines, qui n’ont pourtant plus d’enfants dans l’école primaire du quartier, me demandent ce qui a été décidé pour notre commune… J’avais beau chercher dans le cahier de liaison de Tit’puce ou lire les panneaux d’affichage devant le groupe scolaire : rien, rien, rien. Les maires de Lyon, Paris, Lille et plein d’autres ont annoncé leur décision il y a un mois voire plus. Et mardi soir, surprise : Tit’puce rentre avec un questionnaire sur lequel, on apprend que la nouvelle organisation dépendra de la concertation auprès des familles et des enseignants et sera mise en place en septembre 2014 ! Je commence à le remplir consciencieusement lorsque je le tends à Petit mari, celui-ci me fait remarquer que je réponds pour rien (ou presque) puisqu’à la rentrée 2014, Tit’puce ira en 6è !!!

Vu mon état d’esprit actuel concernant la politique et nos représentants, je ne sais pas si je vais accomplir mon devoir de citoyenne et répondre comme si j’étais vraiment concernée…

 

 

 

Je crois que mon attitude est assez symptomatique et représentative d’une majorité de la population : je ne me bouge que lorsque je suis directement concernée. J’ai de plus en plus de mal à considérer le bien-être ou l’intérêt général. Je perds le sens de l’engagement, ma vision du monde se rétrécie et çà m’inquiète. 

J’ai l’impression qu’on se trompe de combats, que les grandes luttes qui ont fait notre histoire ne pourraient plus avoir lieu de nos jours malgré la nostalgie des journalistes comparant les « manifestations anti-mariage pour tous » à Mai 68.

Chacun veille juste à garder le peu ou le beaucoup qu’il a. On se fiche de la recrudescence des morts infantiles, les lobbies des armes aux Etats Unis réussissent à faire rejeter une loi qui pourrait éviter à des familles d’être dans le deuil et la peine…

Ceux qui ont peu sont prêts à renoncer un peu mais ceux qui ont beaucoup en veulent toujours plus juste parce qu’ils le valent bien !

 Pour en revenir à mon sujet de départ, je me souviendrais toujours de ce directeur d’école me disant que la coupure du mercredi était nécessaire aux enseignants ! Avec les zones et le lobbying du secteur du tourisme, on ne parle plus de « vacances de Carnaval » ou de Février mais de vacances d’hiver. Et l’on emploie de manière impropre les mots « vacances de Pâques » alors que maintenant ce sont des « vacances de Printemps » !!! 

On sait tous très bien qu’il s’agit encore et toujours de faire plus avec moins et je serai de plus en plus atterrée de voir que cette année en CM1, ma fille est nulle en passé simple, connaît à peine l’imparfait, n’a pas lu un seul texte, ni répondu à une seule question de compréhension, a des listes de mots à apprendre et fait du calcul mental niveau CP… Et savoir à l’avance que rien ne changera, que le fameux ascenseur social ne fonctionnera pas mieux, que les enfants des beaux quartiers (ou ceux qui peuvent aller ailleurs) s’en sortiront toujours mieux que ceux des cités.

 *****

Comme me l’a fait remarquer Natacha, je n’ai pas donné mon avis sur le changement proposé.

Je suis pour qu’il y ait école du lundi au vendredi de 9h à 18h avec des activités sportives, artistiques et du soutien scolaire l’après-midi. Celà voudrait dire une plus grande souplesse dans les écoles comme la possibilité de venir avec son repas ou de manger à la cantine ou de rentrer chez soi. 

L’école pourrait être obligatoire jusqu’à 16h30, comme çà on libère du temps pour les enfants qui ont des rendez-vous médicaux ou pour le catéchisme, ou… Mais ce serait bien qu’il y ait un psychologue dans chaque école ou pour 2 écoles maxi, un kiné pour les enfants handicapés, un éducateur spécialisé, etc. Je voudrais aussi qu’il y ait des atsem ou des aides-éducateurs dans chaque classe de maternelle et d’élémentaire pour que les apprentissages soient réels, pour donner les mêmes chances à tous les enfants.

Bref, je referai complètement le système scolaire !!!

Donc vu ce qui est proposé, je serai pour que la demie journée soit placée le mercredi matin et qu’on développe les activités l’après-midi. Mais bien évidemment, il n’y aura pas assez de moyens alloués aux écoles alors…

Le gouvernement a déjà modifié en douce le taux d’encadrement des enfants et beaucoup d’écoles n’ont pas d’équipements adaptés. Donc les après midis ressembleront à des centres de loisirs ou au pire à des garderies géantes, avec du personnel non qualifié !

 

 

Muriel

3 commentaires
8

Sans abri…

Est-ce un hasard ?
Une armada de contrôleurs dans le bus ce matin, distribuant des amendes aux nombreux lycéens montés sans titre de transport, certainement pour ne pas avoir à affronter un long trajet dans le froid…

A peine étaient-ils descendus, que mon regard est attiré par lui.
Juste vêtu d’un bas de pyjamas sentant l’urine et d’un pull, il grelotte,
frotte ses mains, souffle dessus pour se réchauffer.

Je lui donne 2 euros, un paquet de gâteaux et descend du bus maudissant ma lâcheté, mon égoïsme.

Comme en d’autres temps où les gens étaient plus généreux, malgré leur pauvreté, j’aurai pu lui ouvrir ma porte…

Muriel

8 commentaires