2

Ma sélection du dimanche soir

calendrier flow magazine 2017

Parmi mes petits plaisirs chaque jour, il y a cet éphéméride de Flow magazine qui me donne des idées, à réfléchir, à écrire, à envisager… Parce que chaque jour est unique et s’inscrit dans mon histoire. C’est aussi pour me souvenir qu’il y a de bonnes choses tous les jours, même les plus infimes, même quand on a l’impression de ne rien faire.

 

*****

Cette semaine a été très surprenante, je suis passée par des émotions très positives, très négatives puis à nouveau très positives. Une espèce de vague à laquelle je n’étais plus trop habituée. Mais il y a eu des moments de grâce comme cette promenade dans Paris entre 2 expositions de part et d’autre des rives de la Seine et ce dîner improvisé avec 2 de mes amies juste avant une séance de cinéma. Se retrouver à 19h, puis leur faire partager un bout de ma vie de blogueuse et rentrer dans notre banlieue à presque minuit…

  conversation muette jardin des tuileries paris expo spectaculaire 2nd empire musée d'Orsay Paris  dîner chez Champeaux Ducasse

*****

Je vous propose de regarder/écouter 2 conférences Ted axées sur le bonheur, le bien-être et une meilleure connaissance de soi.

Je vous parlais il y a quelques mois de mon journal de gratitude ICI

L’été dernier, j’ai brièvement parlé sur mes réseaux sociaux mais pas sur le blog du podcast de Christophe André 3 minutes à méditer sur France Culture. Apparemment, cela a été un gros succès (plus d’un million de téléchargements). Pour ma part, je l’écoutais entre 2 patients le matin vers 9h en faisant ma tournée ou le soir je partageais ma découverte avec les enfants. J’ai beaucoup aimé aussi me créer une petite routine pendant mes séjours en Tunisie, en Normandie et en Charente maritime au mois d’août.

Un joli livre à vous offrir ou à inscrire sur une wishlist, de même que les livres de Laurent Gounelle (dans la vidéo ci-dessus).

4è de couverture : 

Voilà plus de deux mille ans que l’on médite, en Orient comme en Occident. Aujourd’hui, les bénéfices de la méditation sont confirmés par de nombreuses études scientifiques. Laïque et accessible, la méditation de pleine conscience se pratique désormais dans les cabinets des médecins, à l’école, dans l’entreprise ou chez soi. Nous offrant sérénité, force et lucidité, elle nous aide aussi à résister aux maux de notre époque : égoïsme, matérialisme, dispersion digitale.

Issu d’une émission phare de France Culture diffusée durant tout l’été 2016, ce livre propose 40 exercices pour prendre conscience de notre état intérieur, écouter la rumeur du monde ou contempler la nature. Véritable traité pour entrer en amitié avec soi-même et avec le monde, il nous invite à un fascinant entraînement de l’esprit.

Si vous êtes débutant, ces exercices vous donneront le goût d’aller plus loin. Si vous méditez déjà, ils peuvent être un moyen de rafraîchir votre pratique et de la faire vivre chaque jour.

image

 

 

Muriel

2 commentaires
0

Jardins d’Orient à l’IMA

Il vous reste encore quelques jours pour aller visiter l’exposition Jardins d’Orient, De l’Alhambra au Taj Mahal à l’Institut du Monde Arabe.

Présentation : Une exposition en cinq temps retrace l’histoire des jardins d’Orient depuis la plus haute Antiquité jusqu’aux innovations les plus contemporaines, de la péninsule Ibérique au sous-continent indien. Un parcours riche de quelques 300 œuvres d’art mais aussi de maquettes, de tirages photo géants ou encore d’ingénieux dispositifs rappelant ce que les jardins doivent au talent des ingénieurs du passé.

Culture, histoire, technique, botanique, environnement, société…, l’art des jardins, privés comme publics, est traité sous tous ses aspects : l’exposition analysera les sources d’inspiration du jardin oriental, ses codes et ses déclinaisons, avant de rechercher les liens tissés au fil des siècles avec les jardins d’Occident. Sans oublier d’ouvrir le débat sur le rôle que la nature peut jouer dans les grandes villes contemporaines pour relever le défi de la modernité et de la durabilité environnementale.

Des jardins suspendus de Babylone au tout récent parc al-Azhar du Caire, de l’Alhambra de Grenade au Jardin d’essai d’Alger, du jardin princier au jardin pour tous, un passionnant parcours dont le fil conducteur est l’essence de la vie des jardins : l’eau, bien sûr !

J’y étais allée sur un coup de tête il y a quelques mois, lors de la Nuit des Musées. Et je n’ai pas regretté car l’exposition se déroule dans 2 espaces : une visite classique à l’intérieur qui se poursuit sur le parvis de l’IMA dans un jardin éphémère. Celui-ci se veut une interprétation contemporaine des jardins d’Orient.

Déambuler à la nuit tombée parmi les rosiers, les palmiers, les orangers et les jasmins était délicieux surtout que tous exhalaient leurs parfums, juste après une averse. Une magnifique promenade d’un soir dont je garde un merveilleux souvenir. Je n’ai pas eu le temps d’y retourner en journée pour compléter cette vision enchanteresse malheureusement…

Une exposition jusqu’au 25 septembre que je vous recommande !

expo jardins d'orient IMG_5402 IMG_5404 expo jardins d'orient IMG_5417 IMG_5411 expo jardins d'orient IMG_5424 parvis ima parvis ima parvis ima

Institut du Monde Arabe

1 rue des Fossés St Bernard Paris 5è

Mardi au Vendredi : 10h-18h
Samedi, dimanche : 10h-19h

Muriel

Commenter
0

Dans l’atelier l’exposition

affiche_dans_latelier_0

Dans l’atelier, l’artiste photographié d’Ingres à Jeff Koons est une magnifique exposition au Petit Palais.

Présentation : Depuis les débuts de la photographie, les ateliers d’artiste fascinent les pho­tographes. Qu’elle documente les intérieurs et tire les portraits des artistes en vogue, qu’elle s’intéresse au geste créateur ou qu’elle prenne l’atelier comme métaphore de la naissance des images, la photographie n’a de cesse depuis le XIXe siècle de pénétrer et d’explorer ces espaces où s’élabore l’œuvre d’art. Ja­mais une exposition n’a traité à grande échelle et de façon aussi spectaculaire ce regard photographique sur l’atelier. L’exposition, loin d’être une présentation exhaustive des photographies d’ateliers depuis la naissance du procédé, interro­ge la persistance d’une fascination. Près de 400 photographies permettent au public de s’approcher au plus près du processus de création de l’artiste, depuis Ingres, en passant par Picasso, Matisse, Bourdelle, Zadkine, Brancusi, jusqu’à Joan Mitchell, Miquel Barcelo ou encore Jeff Koons.

L’exposition suit trois thématiques : l’artiste majesté, la vie dans l’atelier et l’atelier comme laboratoire du regard. Tout au long de l’exposition, la créativité des peintres transparaît ainsi que leur singularité. L’atelier est un lieu de création, mais il est aussi un lieu de partage, de paraître et d’obsession. La série d’oeuvres d’ateliers vides, de quelques outils de création est très intéressante. Mais j’ai été fascinée par les quelques photographies cadrant sur les mains des plasticiens. Entre finesse, fragilité, précision et puissance…

La multitude des oeuvres présentées donne un peu le tournis et parfois une impression de fouillis : séries de petits formats, tirages monumentaux, mises en perspective, confrontations… Parfois je ne savais plus où poser mon regard, j’allais vers l’avant puis retournais en arrière, quand je ne tournais pas à droite ou à gauche. Cependant tout au long de l’exposition, les différents petits recoins donnent une impression d’intimité, comme si l’on se glissait clandestinement chez les artistes.

Une exposition jusqu’au 17 juillet que je vous recommande !

IMG_5180

 IMG_5182

IMG_5189 IMG_5191  IMG_5204  IMG_5208 IMG_5213 IMG_5223

Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
Avenue Winston Churchill
Paris 8è

Fermé le lundi 

Muriel

Commenter
1

L’école des loisirs a 50 ans

Vite, vite, vite vous avez jusqu’au 22 mai pour découvrir cette délicieuse exposition Une histoire encore ! 50 ans de création L’école des loisirs au musée des Arts décoratifs ! Oui je vous avais dit qu’il y avait au moins 5 ou 6 expos à ne pas louper dans ce musée actuellement !!!

L'école des loisirs 50 ans

Présentation : Afin de célébrer le 50e anniversaire de l’école des loisirs, acteur majeur de la littérature jeunesse, le musée des Arts décoratifs présente « Une histoire, encore ! 50 ans de création à l’école des loisirs ». Ce projet, unique et étonnant, est une carte blanche donnée à l’éditeur et à ses auteurs-illustrateurs les plus emblématiques, tels que Tomi Ungerer, Claude Ponti, Kitty Crowther, Rascal, Grégoire Solotareff ou encore Nadja et bien d’autres. À travers l’exposition, des créations en volume ludiques et surprenantes, réalisées spécialement pour l’occasion, ainsi que des dessins originaux et des manuscrits, révèlent tout un pan de la création graphique contemporaine tournée vers l’enfance.

l'école des loisirs expo

Qui l’eut cru ? 50 ans que L’école des loisirs nous régale de ses albums et livres pour la jeunesse ! Je ne me souviens pas en avoir eu enfant à la maison, par contre je me souviens de Chien bleu à la crèche pour Grande fille et Boy. Puis les fameux abonnements annuels proposés dès la maternelle permettant à l’enfant de recevoir un livre chaque mois. C’est surtout Grosse colère, Journal d’un chat assassin et tant d’autres…

Des dessins originaux d’illustrateurs, des carnets préliminaires de travail, des manuscrits et des envois d’épreuves de la maison d’édition sont exposés. Une vitrine géante nous fait entrer dans les ateliers respectifs de Grégoire Solotareff et de sa sœur, Nadja. On y voit le matériel de peinture, les carnets de croquis, les disques et les livres qui les ont inspirés. Une collection privée de jouets d’auteurs illustrateurs de la maison d’édition est exposée. Tomi Ungerer, 83 ans aujourd’hui, auteur phare de L’école des loisirs avec l’album Les trois brigands est à l’honneur avec une grande vitrine animée qui ne manque pas d’éblouir petits et grands…

C’est vraiment une jolie petite exposition. Si les adultes peuvent être un peu frustrés, ils retombent toutefois en enfance instantanément ! C’est parfait pour les enfants dès l’âge de 2 ans je pense. Il y a des banquettes avec des gros coussins et des livres sont à disposition. On peut se poser, lire, rêvasser, jouer, courir, sauter, appuyer, cliquer, manipuler, s’émerveiller… La scénographie est remarquable, surtout le jeu des lumières, le travail sur les ombres et la pénombre. Bref L’école des loisirs nous prouve encore s’il est besoin que l’enfant est au centre de ses préoccupations depuis 50 ans.

NB : Toutes les expositions du musée sont gratuites pour les moins de 18 ans et sont accessibles avec un billet adulte complet à 15€.

l'école des loisirs expo l'école des loisirs expo vitrine l'école des loisirs expo illustration originale l'école des loisirs expo livre chien bleu l'école des loisirs expo l'école des loisirs expo

Musée des Arts décoratifs
107, rue de Rivoli Paris 1er

Muriel

1 commentaire
1

Fashion forward 3 siècles de mode

expo fashion forward

Présentation : Le musée des Arts décoratifs célèbre les trente ans de sa collection de mode. C’est l’occasion de répondre à une attente très forte émanant du public : avoir enfin la possibilité d’embrasser l’histoire de la mode sur plusieurs siècles. C’est aussi l’opportunité d’en dessiner les forces et d’en rappeler ses particularités : une collection nationale de mode et de textile conservée au sein du musée en dialogue avec les autres départements du musée des Arts Décoratifs, musée de tous les objets. L’exposition réunit 300 pièces de mode féminine, masculine et enfantine du XVIIIe siècle à nos jours, issus de son fonds, assemblées, regroupées pour dessiner une frise chronologique inédite.
La mode aux Arts Décoratifs, c’est aujourd’hui plus de 150.000 œuvres, textiles et costumes anciens, pièces de haute couture, silhouettes emblématiques du prêt-à-porter, mais aussi accessoires, chapeaux et souliers, sans compter d’importants fonds de dessins et photographies, d’archives de créateurs de premier plan, Elsa Schiaparelli, Madeleine Vionnet ou Cristobal Balenciaga. Ces collections, qui sont les collections nationales de référence, sont ainsi formées de la réunion de deux fonds admirables, celui du musée des Arts décoratifs, depuis sa création en 1864, et celui de l’Union française des Arts du Costume (UFAC), créé en 1948, aujourd’hui présidé par Pierre Bergé, et dont le musée des Arts décoratifs a la charge.

On parcourt cette exposition comme on déroule une frise chronologique de Louis XV à nos jours. Passant de salon en antichambre, on s’imagine à la cour de Versailles, au Trianon puis dans les salons des hôtels particuliers parisiens pour finir sur les marches du Grand Palais ou devant les portes battantes d’un palace pendant une Fashion week. On admire le travail des étoffes, l’évolution des silhouettes. C’est le genre d’exposition qui permet de faire comprendre aux enfants et aux ados que le vêtement a une fonction sociale : il ne sert pas juste à se couvrir, il peut aussi servir de moyen d’expression… 

Une expo à ne pas manquer parmi les nombreuses expos proposées actuellement au musée des Art décoratifs. Absolument toutes sont gratuites pour les moins de 18 ans ! Pour les parents, un billet à 15€ vous donnera accès à l’intégralité des 5-6 expos en cours dont Barbie et les 50 ans de L’école des Loisirs.

jusqu’au 14 août 2016

Les Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli Paris 1er

IMG_4797

IMG_4733 IMG_4798

IMG_4799 IMG_4739 IMG_4800 IMG_4741

IMG_4742

IMG_4747     IMG_4801 IMG_4753

IMG_4802

IMG_4758

IMG_4763

Muriel

1 commentaire