2

Sur le chemin de l’autonomie…

Flou de 4h45 ce matin quand nous avons accompagné Tit’puce devant l’école pour son départ en classe découverte à Belle île.

C’est la 1ère fois qu’elle part sans un des aînés (elle a fait presque toutes ses colos avec Minette).

La petite dernière sera absente ce week-end autour de la table familiale…

 

Muriel

2 commentaires
17

Bonjour, je m’appelle Muriel et je suis une mère de famille nombreuse hystérique…

Avoir des enfants quand on est une femme active et débordée peut être dangereux pour les nerfs…

J’ai des enfants ingrats et égoïstes ! 

Je suis le genre de mère qui fait passer leurs besoins avant tout, qui fait en sorte qu’ils aient tout ce dont ils ont besoin sans avoir à le demander plus de 2 fois. Par contre, je peux demander des dizaines, des centaines, des milliers de fois la même chose sans que çà leur pose problème, ou même qu’ils se disent qu’il vaut mieux faire ce que je ne vais tarder à demander, genre : remplir et vider le lave-vaisselle, vider la poubelle, nettoyer la litière du chat, ranger leurs chambres, préprarer le cartable pour le lendemain, mettre le couvert et débarasser la table, etc. Vous voyez le genre de choses qu’on dit TOUS les jours, même plusieurs fois par jour…

Par contre quand il y a besoin de photos d’identité, qu’il est question d’un classeur ou de cadenas perdus ou oubliés, je n’hésite pas à payer des envois en Chronopost, je décale le paiement d’une facture parce qu’ils ont besoin d’un truc super extra important…

Je demande que les serviettes de toilette lavées et pliées soient juste rangées correctement dans la salle de bain, je les retrouve sur le panier à linge sale…

Je demande que l’instrument soit travaillé et le solfège révisé, j’ai droit à un mot de la prof de clarinette demandant à ce que celle-ci soit révisée de toute urgence car des notes ne sortent pas !!! Souvenez-vous, nous avons fait révisé cette f….. clarinette en avril dernier et j’ai encore en travers de la gorge la facture de 500€ !

Je laisse mes affaires en libre accès et je m’aperçois que ma fille aînée a taché mes boots Isabel Marant, que 2 paires de mes semelles miracles se sont volatilisées, que le stylo plume Montblanc offert par ma meilleure amie pour mes 20 ans a disparu, que mon maquillage est terminé alors que je ne l’ai utilisé qu’une fois, que mes flacons de parfum sont vides…

Et pendant ce temps, je remplis et je vide le lave-vaisselle, je fais les courses, je prévois les repas même quand je travaille ou que je sors avec une copine, je veille à ce que chacun ne manque jamais de rien, je répète, je demande toujours les mêmes choses…Et je travaille !!!

Ce matin, j’ai cru que j’allais faire la Une des journaux pour infanticide. La raison est toute bête : le câble de mon lecteur TLA (lecteur de carte vitale permettant de certifier mes factures et de les transmettre) a disparu. Après les innombrables câbles d’iPhone abîmés, les écouteurs cassés, les chargeurs perdus, j’ai craqué et je me suis mise dans une colère monstrueuse à 7h du matin.

Oui, j’ai hurlé et les voisins doivent penser que je suis une mère de famille nombreuse hystérique. J’ai perdu mon temps (environ 45mn), j’ai démarré ma tournée en retard et pour couronner le tout je suis partie avec les clés des patients, les clés du cabinet mais j’ai oublié les clés de mon domicile !!! Il a fallu que Petit mari fasse un détour sinon j’étais à la porte jusqu’à ce soir.

P….. de lundi !

Muriel

17 commentaires
8

Des adultes et des enfants…

Alors que les enfants grandissent, que la pression devrait s’alléger d’année en année, je déchante un peu… Nous ne cessons de jongler entre les réunions toutes plus importantes les unes que les autres puisque les enseignants de 2 de nos enfants n’ont rien trouvé de mieux qu’organiser un voyage d’étude sitôt la rentrée passée !

Ainsi, Boy a pris la route vers Briançon hier matin aux aurores pour 4 jours afin d’étudier « sur pièce » le programme de géologie en SVT (sciences et vie de la Terre). Alors que nous grognons, lui est content d’effectuer son 1er voyage scolaire car par rapport à ses soeurs, il n’avait pas eu jusqu’à présent de prof assez motivé depuis son entrée au collège. Il lui aura fallu attendre la classe de Terminale ! Même si nous n’aimons pas trop qu’il voyage en car, nous savons qu’il aime particulièrement ses moments qui lui permettent de se créer de bons souvenirs avec ses copains et copines (comme à l’aumônerie), qu’il acquiert encore plus d’autonomie et d’expérience…

 

Samedi prochain ce sera au tour de Tit’puce de prendre le car jusqu’à Belle île… Ensuite nous nous arracherons les cheveux pour le stage d’observation en milieu professionnel de Minette. Elle souhaitait le faire dans l’hôtellerie-restauration de luxe mais n’ayant pas 14 ans, elle doit faire face à des contraintes légales qui restreignent drastiquement ses possibilités : en clair, elle devra effectuer son stage avec moi ou dans une administration, ce qui la déçoit fortement bien entendu.

De son côté, Grande fille commence à entrer dans la peau d’une étudiante en médecine et au détour d’une conversation, elle a enfin admis ce que je soupçonnais depuis quelques temps déjà : elle fume !!! Pas tous les jours, de temps en temps en soirée, avec ses amis, ce qui selon ses critères n’en faisait pas une fumeuse… J’ai dû lui expliquer que de fait, elle est fumeuse ! La peste m’a demandé si j’étais jalouse parce que « elle sait fumer et moi pas ! »  Grrrrrrrrrrrrrrrrrr… Il y a vraiment des claques qui se perdent !

 

Muriel

8 commentaires
5

Il en faut combien ?…

Mes belles prévisions d’organisation au mois d’août sont tombées à l’eau entre le boulot et les travaux, je ne me suis pas avancée pour la rentrée des classes malgré les listes de Minette et Tit’puce posée bien en évidence sur le bureau de Petit mari. 

C’est donc hier entre mes 2 tournées que je suis allée au supermarché avec mes 4. Comme chaque année, j’ai fait un petit rappel des consignes de « sécurité financière des parents ». J’étais un peu surprise de croiser des parents réellement armés de leur calculette occupés à réfléchir longuement parfois devant un produit.

Grande fille et Boy étant libres de leurs outils de travail, leurs besoins étaient à la fois simples et limités. Boy a mis 3 stylos 4 couleurs, plusieurs cahiers grands formats et des feuilles de classeur dans son cabas en me précisant qu’il en avait pour moins de 30€ ! 

Oui autre précision : pour éviter la galère du tri post courses, chaque enfant était muni d’un cabas. Ainsi chacun a pu ranger tout de suite ses affaires et préparer son sac sans que je m’arrache les cheveux et dans le calme ou presque.

La liste la plus cauchemardesque était celle de Minette. La LH c’est super mais les profs ont des exigences longues comme le bras, genre 4 cahiers 192 pages en histoire-géo ou un classeur à levier et une ardoise pour réciter les leçons en Français (une ardoise en 3è !!!). Comme l’an dernier, j’avais reçu un mail de l’assoc des parents d’élèves nous informant de l’ouverture des listes sur Scoléo, un site de commande de fournitures scolaires… J’ai failli succomber sauf qu’en regardant juste 2 éléments, le prix total et les marques des articles, j’ai éteint mon ordinateur !!! En clair, plus de 111€ pour les fournitures d’un seul enfant, sans matériel de réserve : NO WAY !

Bien m’en a pris car en une heure, les courses étaient faites et pour la fameuse liste de Minette nous avons économisé environ 30€ par rapport au prix proposé par Scoléo. 

Pour Tit’puce, l’école publique du quartier fournissant les cahiers, même en faisant des réserves, nous sommes arrivés à environ 45€ pour elle.

Pour preuve, je vous ai mis la photo du sous total réservé aux fournitures de rentrée dans notre caddie.

Grande fille, qui ne fait jamais rien comme tout le monde et qui m’a pratiquement fait un scandale quand j’ai refusé les copies Clairefontaine dans son cabas (plus de 2€ les 200 feuilles mobiles contre 1,05€ les 400 marque distributeur). Bon elle a quand même réussi à m’extorquer 20€ pour acheter des cahiers à fleurs et autres fantaisies à Hema (le monop’ pas cher de Hollande qui s’installe en France).

Donc bilan fournitures scolaires : moins de 200€ pour 4 enfants ! 

Je pense que nous serons à 250€ d’ici la fin de la semaine.

Aucun cartable neuf, pas de vêtements neufs, sauf une nouvelle paire de tennis que Boy s’est offert en économisant son argent de poche de colo, un pyjamas et des chaussettes blanches pour Minette. Je dois lui refaire aussi un plein de collants (ah les joies de l’unifome !).

 

 

 

Muriel

5 commentaires
10

Le petit dernier…

C’est peut-être tout le cirque médiatique autour de la naissance royale en Angleterre…

C’est peut-être la présence de S. que nous avons adopté symboliquement, qui vient passer des vacances chez nous…

C’est peut-être un signe de la fin de ma crise de la quarantaine…

C’est peut-être un des signes de la pré-ménopause…

C’est peut-être l’adoption de Hermès, notre chatte…

En fait, je ne sais pas exactement ce qui a provoqué cela. Je sais juste que mon « envie », ce petit pincement au coeur à l’idée de ne pas avoir de 5è enfant s’est envolée. Je ne sais pas quand, je ne sais pas comment, j’ai juste réalisé que ce désir, pourtant si fort, avait disparu. Je ne nourris pas de regret, ni de ressentiment, j’ai fait mon deuil de ce désir d’enfant. 

Je regarde avec plaisir et avidité les bébés, je leur souris, je les prends, je les hume, je les embrasse, je leur parle… Parfois, y’en a bien un que je prendrais avec moi mais c’est tout.

J’apprécie vraiment, vraiment beaucoup d’avoir de « grands enfants », d’être passée à autre chose que les couches, le lait et les problèmes de garde ! J’ai d’autres soucis. Je n’ai absolument pas envie d’être grand-mère pour l’instant non plus !

Je regardais un papa courant à la sortie de la crèche avec des jumeaux, un dans le porte bébé dorsal, l’autre dans le porte bébé ventral et j’admirais son harnachement. Et cette maman et son énorme poussette qu’elle est incapable de plier ou même de pousser d’une main en téléphonant de l’autre. Et mon patient à la retraite, obligé de s’occuper avec sa femme de ses 2 petits fils parce que les parents ont des horaires décalés. Résultat : les grands parents ont les enfants près de 220 jours par an parce que c’est plus pratique (il a compté) !!!

 

Paradoxalement, je me demande par contre si j’ai bien fait de toujours travailler. Je sais que j’ai sacrifié Tit’puce qui aurait « mérité » une maman plus présente comme ses aînés. Car, même si en nombre de jours je travaille moins qu’à l’hôpital, la fatigue, la paperasse me rendent moins disponible et moins présente. Je n’ai même pas essayé réellement de prendre un congé parental ou simplement être mère au foyer, juste pour voir ! J’ai été peut-être un peu présomptieuse, persuadée que ce n’était pas pour moi… J’aurai géré différemment, appris à me contenter de moins au lieu de vouloir tout : épouse-mère-fille parfaite. 

Je n’ai pas de réels regrets cependant ; je me pose juste des questions.

Pour finir, ils sont là tous les 4, le temps passe trop vite et je n’aurai pas d’autre enfant…

Sur mon chemin de vie, c’est un désir non satisfait qui n’engendre pas de frustation : bienvenue chez les adultes !

 

 

Muriel

10 commentaires