14

Les fameuses allocs…

Juste un gros coup de gueule suite à l’annonce de la baisse du quotient familial et donc de l’augmentation des impôts… Encore !!! Je n’ai jamais fait mystère de mes opinions politiques sur ce blog. J’ai pris position, j’ai voté à toutes les élections à gauche même si je n’y croyais pas (genre l’élection de notre président actuel). Si la plupart des journalistes ont fait des procès en incompétence à Ségolène royal, pour ma part c’est plutôt à son ex-compagnon que je ne trouvais pas beaucoup de qualités. 

Pour ceux et celles qui lisent mon blog depuis plusieurs années, vous savez que je ne rechigne pas quand il faut faire des efforts, quand il faut payer des impôts etc. Je n’ai pas attendu notre cher président Sarkozy pour appliquer son slogan « travailler plus pour gagner plus ». 

Aujourd’hui, je râle parce que je fais partie de ces gens qui auraient préféré une autre organisation des allocations familiales et carrément leur diminution. Oui j’ose le dire, j’aurai préféré que les allocs soient versées sous forme de « primes » 3 ou 4 fois par an plutôt que mensuellement aux familles dites aisées. En effet, ce serait plus simple d’avoir une alloc de rentrée scolaire, une prime de Noël et une aide aux vacances d’été par exemple qu’un complément de revenus qui finit par entrer dans votre budget mensuel… 

Pour 4 enfants à charge, nous percevons un peu deplus de 500€ par mois. Je me sens favorisée pourtant nous travaillons tous les 2 et ne sommes pas propriétaires. J’investis dans l’éducation, la culture et l’avenir de mes enfants, pas dans la pierre (et c’est un tort j’en conviens car à la retraite nous serons dans la m….). 

Avec sa fameuse décision, notre cher président a juste hypocritement décidé de continuer à nous verser cette même somme, sachant qu’elle nous sert à payer les cartes de transport des enfants, leurs frais de cantine, la scolarité de Minette et une partie de leurs activités extrascolaires, mais nous a fait savoir qu’au mois d’octobre 2014, nous aurons juste 1000 ou 2000 euros à rendre à l’Etat. A quoi çà sert de nous donner de l’argent pour le reprendre ??? Autant ne pas le donner !!! 

Et je ne parle pas des 120€ d’abattement par enfant scolarisé au collège ou au lycée…

Je ne me suis pas mariée et je n’ai pas fait 4 enfants en fonction des avantages fiscaux. Ce qui me met hors de moi dans ce cas, c’est qu’on paye toujours plus et çà quel que soit le gouvernement çà ne change pas ! J’en ai ras le bol des discours des politiques, qui ne se les appliquent pas à eux-mêmes, qui font tout pour garder leurs petits avantages et qui cèdent toujours aux lobbies financiers. 

Ah les fameuses niches fiscales qu’on nous ressort aujourd’hui !!! Celle-ci va renflouer les caisses d’à peine plus d’un milliard alors que certains régimes particuliers ou autres abattements coûtent des milliards… Marre de payer parce qu’ils ne savent pas compter !

Je constate juste que le supplément de revenus généré par mon installation en libéral est finalement entièrement repris par l’Etat sous forme d’impôts sur le revenu, que la moitié de mes revenus part en charges et cotisations sociales, qu’ayant des enfants étudiants nous dépensons plus. Donc les 500€ de « gagner plus » que j’avais réussi à avoir deviennent aujourd’hui -1000€ en moyenne sur mon budget mensuel, qu’en 2014 ce sera -1200€ et Grande fille aura 20 ans en 2014…

En tant que femme, fille et mère, je me suis toujours battue pour mon indépendance financière et j’ai toujours été très fière de dire que, malgré mes 4 enfants, j’ai toujours travaillé. Mais j’ai aussi sacrifié des choses, parfois du temps et de l’attention pour mes enfants et je me demande si cela en valait vraiment la peine car mon activité avait pour but d’assurer le superflu, pas de devenir nécessaire, ni d’être plombée par les impôts.

Depuis hier, j’ai repris ma calculette car il va falloir choisir entre les vacances, les colos, les activités extra-scolaires et la coloc de Grande fille… ou travailler encore plus ?

 

 

Muriel

14 commentaires
3

Rythmes scolaires : le faux débat…

6 ou 7 mois au moins qu’on parle de revenir à la semaine de 4 jours 1/2, des rythmes scolaires de l’enfants, etc. Toutes mes copines, qui n’ont pourtant plus d’enfants dans l’école primaire du quartier, me demandent ce qui a été décidé pour notre commune… J’avais beau chercher dans le cahier de liaison de Tit’puce ou lire les panneaux d’affichage devant le groupe scolaire : rien, rien, rien. Les maires de Lyon, Paris, Lille et plein d’autres ont annoncé leur décision il y a un mois voire plus. Et mardi soir, surprise : Tit’puce rentre avec un questionnaire sur lequel, on apprend que la nouvelle organisation dépendra de la concertation auprès des familles et des enseignants et sera mise en place en septembre 2014 ! Je commence à le remplir consciencieusement lorsque je le tends à Petit mari, celui-ci me fait remarquer que je réponds pour rien (ou presque) puisqu’à la rentrée 2014, Tit’puce ira en 6è !!!

Vu mon état d’esprit actuel concernant la politique et nos représentants, je ne sais pas si je vais accomplir mon devoir de citoyenne et répondre comme si j’étais vraiment concernée…

 

 

 

Je crois que mon attitude est assez symptomatique et représentative d’une majorité de la population : je ne me bouge que lorsque je suis directement concernée. J’ai de plus en plus de mal à considérer le bien-être ou l’intérêt général. Je perds le sens de l’engagement, ma vision du monde se rétrécie et çà m’inquiète. 

J’ai l’impression qu’on se trompe de combats, que les grandes luttes qui ont fait notre histoire ne pourraient plus avoir lieu de nos jours malgré la nostalgie des journalistes comparant les « manifestations anti-mariage pour tous » à Mai 68.

Chacun veille juste à garder le peu ou le beaucoup qu’il a. On se fiche de la recrudescence des morts infantiles, les lobbies des armes aux Etats Unis réussissent à faire rejeter une loi qui pourrait éviter à des familles d’être dans le deuil et la peine…

Ceux qui ont peu sont prêts à renoncer un peu mais ceux qui ont beaucoup en veulent toujours plus juste parce qu’ils le valent bien !

 Pour en revenir à mon sujet de départ, je me souviendrais toujours de ce directeur d’école me disant que la coupure du mercredi était nécessaire aux enseignants ! Avec les zones et le lobbying du secteur du tourisme, on ne parle plus de « vacances de Carnaval » ou de Février mais de vacances d’hiver. Et l’on emploie de manière impropre les mots « vacances de Pâques » alors que maintenant ce sont des « vacances de Printemps » !!! 

On sait tous très bien qu’il s’agit encore et toujours de faire plus avec moins et je serai de plus en plus atterrée de voir que cette année en CM1, ma fille est nulle en passé simple, connaît à peine l’imparfait, n’a pas lu un seul texte, ni répondu à une seule question de compréhension, a des listes de mots à apprendre et fait du calcul mental niveau CP… Et savoir à l’avance que rien ne changera, que le fameux ascenseur social ne fonctionnera pas mieux, que les enfants des beaux quartiers (ou ceux qui peuvent aller ailleurs) s’en sortiront toujours mieux que ceux des cités.

 *****

Comme me l’a fait remarquer Natacha, je n’ai pas donné mon avis sur le changement proposé.

Je suis pour qu’il y ait école du lundi au vendredi de 9h à 18h avec des activités sportives, artistiques et du soutien scolaire l’après-midi. Celà voudrait dire une plus grande souplesse dans les écoles comme la possibilité de venir avec son repas ou de manger à la cantine ou de rentrer chez soi. 

L’école pourrait être obligatoire jusqu’à 16h30, comme çà on libère du temps pour les enfants qui ont des rendez-vous médicaux ou pour le catéchisme, ou… Mais ce serait bien qu’il y ait un psychologue dans chaque école ou pour 2 écoles maxi, un kiné pour les enfants handicapés, un éducateur spécialisé, etc. Je voudrais aussi qu’il y ait des atsem ou des aides-éducateurs dans chaque classe de maternelle et d’élémentaire pour que les apprentissages soient réels, pour donner les mêmes chances à tous les enfants.

Bref, je referai complètement le système scolaire !!!

Donc vu ce qui est proposé, je serai pour que la demie journée soit placée le mercredi matin et qu’on développe les activités l’après-midi. Mais bien évidemment, il n’y aura pas assez de moyens alloués aux écoles alors…

Le gouvernement a déjà modifié en douce le taux d’encadrement des enfants et beaucoup d’écoles n’ont pas d’équipements adaptés. Donc les après midis ressembleront à des centres de loisirs ou au pire à des garderies géantes, avec du personnel non qualifié !

 

 

Muriel

3 commentaires
6

Tous les mêmes…

Un coup de colère qui résume parfaitement ma pensée !

 

Dans un pays où on a décapité un couple royal pour l’abolition des privilèges, il est toujours des castes qui se croient au-dessus des autres, pfffff.

On se retrouve avec un ancien président de la République condamné pour emplois fictifs, un autre mis en examen pour abus de confiance sur une vieille dame milliardaire et un ministre du Budget mis en examen pour fraude fiscale…

Comment croire en la politique, s’engager quand tout n’est que tromperie et que ce sont toujours les riches s’enrichissent et les pauvres s’appauvrissent ???

 

Muriel

6 commentaires
5

Mais t’es pas vieille !…

Je me souviens encore de mon regard et surtout de ma réflexion intérieure quand une jour ma mère s’est exclamée que dans sa tête, elle avait encore 20 ans, alors qu’elle en avait plus de 40 !… Je me souviens avoir pensé : « mais t’es vieille c’est tout ». 

L’autre jour, Tit’puce m’a demandé ce que j’allais faire pour mes 40 ans !!! Je l’ai regardée les yeux écarquillés, lui faisant remarquer que cela fera 2 ans que j’ai eu 40 ans. Etrangement, le temps s’est arrêté pour elle l’année de mes 40 ans ; je n’ai pas vieilli depuis. Ce n’est pas que je me sente vieille (même si la Wii m’a donné 46 ans l’autre jour et que j’étais épouvantablement vexée) mais j’ai l’impression que mes 50 ans vont être terribles. Finalement à la quarantaine, on se sent encore jeune, même si on sait qu’on ne l’est plus, même si les c……. de journalistes vous mettent dans la case « séniors » ! Ben ma mère qui a 65 ans elle est quoi alors ? Je ne me sens pas tout à fait dans la même catégorie…

Bref ma fille de 9 ans est formidable, grâce à elle je vais encore fêter mes 40 ans cette année et il faudrait peut être que je fasse comme certaines que se choisissent un âge qu’elles célèbrent chaque année.

J’ai aimé chacun de mes changements de dizaine, mes 10 ans, mes 20 ans, mes 30 ans et mes 40 ans. A chaque fois pour des raisons différentes mais par avance je déteste les 50. Même si j’aime vieillir, il y a un âge charnière, un âge difficile qui marque un point de non retour pour chacun : pour moi, c’est 50. 

Muriel

5 commentaires
0

Bonus

S’engager, y croire, vérifier, contrôler, prendre du temps, en perdre parfois, écouter…

750€ récupérés ce mois-ci grâce au contrôle des charges par l’Amicale des locataires !

Merci Mr M infatigable jeune homme de 86 ans…

Muriel

Commenter