4

Etre femme, devenir dame…

Il est très à la mode de demander aux gens quels sont leurs modèles, surtout en matière de féminité et de féminisme.

Je suis née en 1970, forcément ma mère est mon 1er modèle celui avec lequel je me suis construite et contre lequel je me suis construite aussi. Grâce à elle, j’ai su qu’il me faudrait travailler à la fois pour moi et pour mes enfants, que comme elle je serai forte, je saurai faire face à l’adversité, toujours garder la tête haute. Grâce à elle, j’ai toujours eu conscience de ma beauté à moi et de ma valeur. Même si parfois entre ses mains, je me suis sentie un peu poupée, déguisée selon son bon vouloir. Il a fallu aussi faire avec ses représentations et ses interdits (pas de noir on n’est pas en deuil !).

Il y a 2 choses qui m’ont toujours posé problème : les mains et la bouche. J’ai longtemps rongé mes ongles, jusqu’à la trentaine passée. Ma bouche, celle de mon père devrai-je dire, me complexait un peu aussi. Cette bouche un peu marque de fabrique qui renvoyait au mari absent, trompeur, au divorce, au malheur d’une vie…

Dans mes représentations féminines, être une femme, c’est plutôt être une dame. Avoir des mains manucurées avec un joli vernis brillant et porter du rouge à lèvre. Oui car sous mes dessous de femme libérée, j’aurai aimé être une de ses femmes des années 50-60 surtout en matière de mode. Et forcément la femme parfaite mes yeux a l’allure d’une héroïne de Mad Men ou d’un film d’Hitchcock.

Etre blogueuse m’a permis d’apprivoiser mon image avec le temps. Etre à l’aise avec mon corps, faire du sport, continuer à être gourmande, prendre soin de moi, instaurer des rituels. Il y a eu le vernis transparent puis légèrement rosé. Le baume à lèvre protecteur puis le gloss basique. L’année de mes 40 ans, lors de notre fameux séjour à New-York en famille, j’ai voulu vivre un cliché en me faisant faire une mani-pédi dans un salon à côté de notre hôtel. De retour en France, la mode des nails bars a commencé mais c’était en core trop cher. Heureusement que les blogueuses se font chouchouter lors de certains events !

Il suffisait d’être patiente : j’ai trouvé la pose de vernis à moins de 10 euros et maintenant la manucure flash 15mn = 15 euros. Je ne vais pas vous faire l’historique des rouges à lèvre entre les mattes, les sans transfert, longue tenue, les laques etc. J’ai acheté plusieurs rouges à lèvre que je mettais rarement puis mon 1er vrai rouge est arrivé. Je l’ai longtemps gardé comme un trophée caché au fond de la pochette dans mon sac à main avec un tas de petites choses très personnelles comme un chapelet, mon stylo préféré, des lentilles contacts de rechange, etc.

J’exerce un métier où pour des questions d’hygiène, on est censé avoir les ongles courts et propres, ne pas être trop maquillée. Au fil des années, j’ai enlevé mes bagues, puis mes médailles de baptême que je portais autour du cou pour des raisons de service public et de laïcité… J’ai réalisé que j’avais gommé au travail toute une partie de moi et c’est sans doute pour cela aussi en partie que je me suis coupée les cheveux et que j’ai arrêté les teintures. Finalement la seule part d’expression personnelle qui me restait ! Parallèlement j’avais du mal à reprendre tous ces attributs de ma féminité lorsque j’étais en repos.

Depuis un peu plus d’un an, je deviens cette dame que j’ai toujours rêvé être : celle qui met des jupes et des robes quand çà lui chante, du rouge à lèvre et du mascara à 8h du matin (ou dans l’ascenseur), celle qui se fait faire des mani-pédi le week-end ! Je mets à nouveau des bijoux avec parcimonie, juste une pointe de féminité ou pour donner un peu de punch à une tenue. J’adore les années 50 mais je suis quand même un peu plus évoluée concernant les codes de la société.

Cela peut paraître futile, superficiel mais c’est un véritable accomplissement que je vis grâce à ces 2 produits que sont le vernis à ongle et le rouge à lèvre. Ils viennent compléter et parfaire ma panoplie. J’ai toujours su que j’étais une femme, noire qui plus est. Maintenant je suis aussi une Dame. Et s’il m’a fallu un certain temps pour atteindre ce statut dans ma tête, j’ai l’impression qu’il enlève autre chose : mon âge. Car pour moi, une dame n’a pas d’âge !

 

capture-decran-2016-12-24-a-00-10-59 IMG_6030 IMG_1860

 

Muriel

4 commentaires
6

Nouveau job 15 jours plus tard

Nouveau boulot, horaires de bureau mais du mal à trouver un rythme perso.

Pourtant ce n’est pas compliqué, je suis au bureau juste avant 9h tous les matins. J’ai environ 45 mn de trajet en transport public. Pause déjeuner de 13h à 14h et je termine le soir à 18h du lundi au jeudi, 17h le vendredi. J’ai environ une centaine de dossiers à suivre, des actions d’information et de prévention à mener. Je vais aussi travailler sur un nouveau projet : l’Hébergement citoyen.

Bref, je suis ravie de ce changement de cap, de cette ouverture aux autres et d’avoir retrouvé la possibilité de me construire une carrière.

Car oui le travail en équipe, la confrontation et la réflexion m’ont manqué pendant toutes ces années. C’est bête mais j’aime partager un bureau avec des collègues, réfléchir ensemble, rire, discuter et nous avons déjà prévu des happy hours afin de renforcer la cohésion d’équipe (je suis la seule infimière dans une équipe de 8 travailleurs sociaux).

Certes je ne fais plus de soins mais j’en ai fait pendant 20 ans, c’est comme le vélo, je n’oublierai pas ! Donc j’ai mon mug, des gâteaux dans mon tiroir, du thé et un pot plein de stylos. J’ai aussi un portable pro, une ligne directe et un agenda qui se remplit vite de réunions et autres rdv.

J’apprends à faire des tableaux Excel pour quantifier mon activité, à écrire des notes et des projets. Je n’ai pas le temps de m’ennuyer !

Je suis contente d’avoir réussi à maintenir ma routine du matin en mettant mon réveil à 6h : j’ai 1h30 pour méditer, visualiser, lire, écrire et boire mon yogi tea. Malheureusement, le gros point noir est mon incapacité à bouger mon corps depuis 2 mois : j’ai tout arrêté et ma silhouette s’est alourdie d’au moins 5-6 kg. De 12 à 15km parcourus par jour quand j’étais en libéral, je suis passée à 3-6km maxi.

Je ne saurai vous dire à quel point j’apprécie de rentrer chez moi au plus tard à 19h le soir sans avoir mal partout ! C’est un tel confort surtout quand je n’ai pas de 2è journée qui commence vu que mes enfants sont grands. Par contre, je n’ai pas encore trouvé de routine pour les 90-120mn dont je dispose… J’attends avec impatience le retour de ma prof de yoga et la motivation pour du running.

Dernier point positif et superficiel : je peux enfin mettre les vêtements que je veux !!! Cela n’a l’air de rien et totalement futile à la fois, mais avoir une armoire qui regorge de fringues et ne pas pouvoir les mettre car pas pratiques quand je montais et descendais toute la journée me frustrait énormément et devenait ridicule. Aujourd’hui, je peux de nouveau mettre des robes et des jupes en hiver, bientôt je sortirai mes jolies chaussures aussi.

Je suis heureuse de ne plus me plaindre, de ne plus être épuisée, de ne plus penser h24 au boulot, de parler de belles actions sociales et humanitaires à mes enfants et à mon mari, d’avoir réellement du temps pour faire des entretiens infirmiers, de rencontrer des gens formidables, de pouvoir exercer mon métier différemment et d’apprendre encore…

Je vous remercie pour vos gentils mots et votre intérêt sincère. Je suis désolée encore une fois de vous avoir laissé sans nouvelles.

image

image

image image

Muriel

6 commentaires
1

Ma sélection du dimanche soir

Que retenir de cette semaine ?

Ce sont ces mains que je retiendrai. Toutes ces femmes unies dans le monde entier lors de la #womensmarch et plus particulièrement le discours d’Angela Davis…

 

Instagram Agentlewomen

Vous pouvez lire la transcription complète du discours ICI

La cause de ce mouvement de révolte féminin/féministe est l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche. Ce qui signifie que l’autre évènement à retenir est le départ de Barack Obama. Politiquement je ne sais pas s’il restera comme un grand président. Mais il marquera l’Histoire par sa personnalité, son style, son charisme, son don exceptionnel pour la communication… Et je crois que finalement, son passage à la tête de l’état américain est en fait le début d’une nouvelle ère dans l’histoire des Noirs.

barack obama bureau ovale

*****

Cette semaine, j’ai eu la confirmation d’un nouveau départ pour moi aussi. Alors que je commençais à m’installer dans ma nouvelle peau de mère au foyer, que je jetais des idées, prenais un tas de petites notes dans mon bullet journal, que je commençais en mettre en forme une programme de formation et un séjour humanitaire en Inde, mon CV a atterri sur un bureau un peu par hasard et j’ai reçu une chouette proposition que j’ai accepté. C’est un poste administratif mais aussi de terrain, avec des horaires de bureau (plus de travail les week-ends ni les jours fériés) et surtout c’est dans le domaine associatif humanitaire !!! Alors j’ai fêté çà et je vous raconterai mes nouvelles aventures bientôt…

     image

*****

Je vous propose cette semaine 3 conférences Ted sur la couleur de peau et être femme…

Muriel

1 commentaire
0

Chipotle la grosse bouffe mexicaine des ados

Vegan et autres partisans d’une alimentation saine et équilibrée, passez votre chemin ! Quoi que vous pouvez opter pour une version végétarienne…

Ce post s’adresse aux amoureux de bouffe mexicaine, de riz et haricots rouges ou noirs bien bourratifs, d’épices et autres choses qui ont du goût. C’est une adresse aussi pour les ados et jeunes adultes.

A la maison vu les origines antillo-guyanaises, les repas du dimanche sont souvent à base de riz et d’une viande en sauce, plus ou moins arrosés de haricots rouges. On aime aussi la feijoada brésilienne et les tacos mexicains. A New York, nous avions mangé tex mex dans un très bon resto de Brooklyn, Alma avec une superbe vue sur la skyline…

Ce sont mes 2 grands Boy et Grande fille qui ont parlé les 1ers de Chipotle, cette chaîne américaine de fast food, spécialiste des burritos et des tacos, lorsqu’ils y ont postulé pour un job d’été il y a 2 ans. Comme je ne connaissais pas, j’ai voulu tester avec eux. Autant vous le dire, il vaut mieux ne pas avoir mangé depuis 24-48h ou avoir un appétit d’ado pour venir à bout de son burrito, surtout si vous y ajoutez des suppléments !

margarita Chipotle

 

Pour ceux qui ne connaissent pas le principe, c’est un burrito chaud préparé à la demande. C’est vous qui choisissez le type de haricots (noirs ou blancs), de riz (blanc ou complet), de sauce épicée (pimentée ou pas), de crudités (salade, tomate, poivron, oignon), si vous voulez ajouter du fromage, de la crème aigre et/ou du guacamole. Vous choisissez la viande : porc (carnitas) mais il y a aussi boeuf ou poulet. Vous pouvez même choisi double viande ! Il y a aussi une formule sans… Vous avez le choix entre le burrito classique (enroulé dans sa tortilla) ou l’assiette de burrito (burrito bowl aux Etats-Unis), qui est tout simplement la garniture du burrito sans la tortilla, servie dans un bol allongé, comme une assiette classique. Plus facile à manger… Vous pouvez choisir un version de 3 tacos, garnis aussi à la demande.

En bonus, vous pouvez commander des chips de farine de maïs à tremper dans une portion de guacamole. Et vous faire la totale en arrosant le tout d’une délicieuse margarita ou d’une bière mexicaine ou comme mes enfants, d’un Dr Pepper (le soda à la cerise noire).

Pour 10 à 16€, c’est un de nos points de chute favoris quand nous allons au centre commercial Beaugrenelle en famille ou à sur le parvis de La Défense. Il m’est aussi arrivé d’acheter à emporter

Bref une adresse un peu différente qui plaît aux ados bons mangeurs 😉

burrito Chipotle

image

avec les ados

 

Muriel

Commenter
0

Un Creative morning avec Clinique

Vous connaissez certainement la newsletter My little Paris et toutes ses déclinaisons (appli, my little box, etc). Parmi celles-ci, il y a la newsletter One minute Project : 1 idée à lire en 1 minute pour changer sa vie envoyé une à 2 fois par semaine. Depuis un an, j’y ai fait de jolies découvertes, j’ai acheté des livres, fait des tests, emmagasiné des chiffres et des connaissances… Cela m’a pas mal aidé au cours des 4 derniers mois, lors de mon changement d’activité professionnelle.

Il y a eu en octobre le lancement des Creative Mornings avec Clinique. L’idée ? Des rencontres avec des parisiennes qui confient leurs rituels créatifs du matin autour d’un petit déjeuner feel good, suivi d’une mise en beauté par des experts de la marque new yorkaise Clinique. Un rendez-vous pour changer ses habitudes au saut du lit, créer son rituel matinal !

Comme nous sommes en pleine vague Miracle morning, que j’ai du temps, j’en profite du coup pour consolider mes routines. Ce concept m’a beaucoup intéressée et je me suis inscrite à chaque session, espérant être tirée au sort.

Et le miracle a eu lieu : j’ai reçu un mail d’invitation pour un Creative Morning avec la chanteuse australienne Emilie Gassin dans les locaux de My Little Paris du côté de Barbès.

Le rendez-vous était donné à 8h25 précises, nous étions une douzaine de femmes de 25 à 46 ans (j’étais la plus âgée). Après un rapide tour de table, Emilie nous a raconté son rituel du matin, fait faire quelques exercices de respiration et d’échauffement de la voix. Puis elle a sorti ses guitares et nous avons chanté. Puis nous avons échangé de manière informelle les unes avec les autres autour d’une tasse de thé détox et des cakes bio, parlant un peu plus de nous, de nos styles de vie, de nos attentes, pendant que nous passions 2 par 2 à la mise en beauté-conseil avec les maquilleurs de Clinique.

L’atelier s’est terminé peu avant 10h et nous sommes reparties chacune avec un petit cadeau de la marque (j’ai choisi une crème de jour et un rouge à lèvres).

Ce que j’en ai retenu ? Beaucoup de choses dont je vous parlerai au cours des prochains mois… Je suis littéralement tombée amoureuse des locaux, de cette verrière, de l’organisation de l’espace et de la déco de My Little Paris. J’ai enfin trouvé le rouge à lèvres mat longue tenue que je cherchais depuis des mois. J’ai eu la confirmation que ma routine soin du visage me fait paraître 10 ans de moins facile ;-). J’y ai trouvé de la paix, de la sérénité et le petit coup de pouce dont j’avais besoin pour définitivement bannir certaines mauvaises habitudes du matin qui me pesaient depuis des années.

Les Morning routines, les Creative mornings et autres Schoof of life se multiplient partout en France. Je vous invite à oser vous inscrire (la plupart sont gratuits) et à y aller : les thèmes, les intervenants sont souvent passionnants et ce n’est jamais du temps perdu ! C’est juste 1h pour soi et cela peut changer votre vie…

 

image

my little paris

image

   image  image   image

image

 image

Muriel

Commenter