5

Boy a 20 ans

Dans la série « après les fêtes c’est encore la fête », hier nous avons célébré en famille les 20 ans de Boy. 20 ans déjà !!!

Il a ce petit truc bien à lui qui le rend spécial aux yeux de tous ceux qui l’entourent et une place bien spécifique au milieu de ses soeurs. Il est cette petite étoile, ce petit grain qui anime les moments qu’ils passent ensemble.

Il est ce petit fils qui prend rendez-vous pour déjeuner avec sa grand-mère maternelle. Il est ce neveu qui passe rendre visite et rend service à ses oncles, comme un ami. Il est ce frère qui offre à ses soeurs une journée à Disneyland en guise de cadeau de Noël. Il est ce fils qui s’assoit à côté de son père pour regarder les matchs de foot et celui qui se moque gentiment du yoga, des chakras et des séances de méditations de sa mère, tout en lui offrant tout ce qu’il faut pour ses séances. Il est le copain toujours disponible pour ses amis de jour comme de nuit, prêt à organiser un séjour à Londres ou au ski.

Il est ce jeune homme qui ne réalise pas encore qu’il a grandi.

Il y a quelques semaines, nous nous sommes retrouvés un dimanche matin en famille élargie pour une séance photo avec ma mère.  La séance terminée, nos enfants se sont amusés et j’ai capturé ce moment…

SONY DSC SONY DSC SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC SONY DSC SONY DSC

 SONY DSC

SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC

Muriel

5 commentaires
0

Adaptabilité…

Jusqu’à récemment, je trouvais mes ados sympas et pour cause : une en internat et l’autre pas très ado « rebelle », juste ce qu’il faut de « chiantitude » pour nous imposer sa décision d’avoir des tresses, alors que je rêvais plutôt d’un ado preppy, genre les supers pubs Ralph Lauren…

Maintenant, je sais que l’ado n’est pas sympa ! Avec le passage en 2nde de Boy, son lycée à 20mn de la maison, la possibilité d’entrer et sortir presque comme il veut, la 1ère grève et les 1ères absences de profs, je sens mes cheveux blancs pousser à vue d’oeil.

Pour l’instant, il est suffisamment responsable pour rentrer à la maison et je le trouve invariablement collé devant la télé ou sur l’ipad. Heureusement la technologie semble être de mon côté : j’ai mis un code sur l’ipad et la freebox fait des siennes tous les après-midi. Donc, je re-découvre les lois du rabachage :

– t’as fait tes devoirs ?

–  j’en ai pas !

– bien sûr ! Je te rappelle que la flûte traversière ne va pas se faire seule ! Et les révisions de solfège ?

– huuuuuuuum

– Et ta chambre ? T’as vu dans quel état elle est ? Tu pourrais au moins la ranger !

Grrrrrrrrrrrrrr, elles vont me paraître longues et épuisantes les années lycée de mon fils. Mais je ne crois pas qu’il aurait supporté l’internat, tant il a du mal avec 3 semaines de colo déjà ! Et çà lui fait du bien d’endoser le rôle d’aîné à temps partiel. Seulement, tout a un prix.

Muriel

Commenter