5

J-5…

Il a fallu que j’achète un nouveau guide, le précédent datant d’il y a presque 7 ans.

Souvenez-vous, nous étions partis tous les 6 à Amsterdam pendant 10 jours en août 2006 : ICI et  

Cette fois-ci, je pars 4 jours avec Gina, une autre bonne copine.

Petit mari a toujours du mal à accepter mes escapades entre filles, mais elles sont le fruit de son indécision chronique et de son absence totale de proposition.

Du coup, il joue l’étonné, rentre la tête dans les épaules alors que les enfants me font leurs listes de choses à ramener : juste du fromage pour une fois !

Alors que les billets sont réservés depuis le mois de novembre, c’est cette semaine que nous avons eu un tas de mails et de mots à signer de la part des écoles des enfants !

Ainsi le 31 (jour de mon départ), il y aura grève à l’école de Tit’puce et audition de la classe de chant de Minette à la MELH. Le lendemain, Tit’puce a audition de clarinette et Grande fille doit prendre possession de sa nouvelle chambre dans un appart en coloc à 1 km de chez nous (je vous en reparlerai).

En clair, tout pour me culpabiliser !!!

 

 

Muriel

5 commentaires
15

Direct news…

Cela fait 2 jours maintenant que j’ai la possibilité d’écrire un post de là-bas. 2 jours que je repousse, fait autre chose ou simplement rien.

Je suis arrivée en Guadeloupe le 7 octobre, mon père est mort le 12. L’enterrement a eu lieu le 14 dans la tradition antillaise. Depuis le 16, je goûte un repos « mérité ». Je profite de la mer, de la piscine et même du spa de l’hôtel dans lequel j’ai choisi de séjourner jusqu’à mercredi.

Tout s’est bien passé, c’était à la fois dur et facile. Les gens sur lesquels je me suis appuyée ne m’ont pas lâchée. J’ai enterré mon père et d’autres symboliquement avec. J’ai tourné la page, clos un chapitre de mon histoire, sans regret, sans amertume. Je suis apaisée ; les choses sont claires.

Alors cette parenthèse enchantée me paraît hors du temps, hors de toute réalité, sans grève, sans problème de fuel, au chaud, au soleil.

J’ai eu 40 ans la 40ème semaine de l’année, le 10/10/10.

J’ai fêté mon anniv’ seule avec une bouteille de Ruinart rosé achetée sur un coup de tête au duty free le jour de mon départ. Cet anniv’ que j’attendais impatiemment, que je voulais festif m’a plu aussi. J’ai apprécié le silence…

Les enfants me manquent surtout maintenant : nous nous serions bien amusés.

Comme je le pensais, la Guadeloupe c’est chez moi aussi, je m’y sens à l’aise. Je connais les gens, les habitudes, les traditions.

Finalement, c’est bien que les choses se soient déroulées ainsi…

Muriel

15 commentaires
8

A ma porte…

Je ne vais pas faire le coup de « l’infirmière en grève », il est évident que je le suis. Encore plus évident que je suis assignée ce soir et que tellement tout va bien à l’hôpital, on a recours à du personnel payé en heures supplémentaires ou à des étudiants en soins infirmiers pour remplacer ma collègue aide-soignante en arrêt-maladie depuis la semaine dernière.
Ah oui, notre nouvelle directrice doit aussi économiser l’équivalent d’une cinquantaine d’emplois cette année ! Plutôt qu’étaler mes « misérables-états-d’âme-d’infirmière-du-service-public-hospitalier-qui-pleure-la-bouche-pleine-alors -qu’on-est-le-pays-au-monde-le-mieux-préparé-face-à-la-grippe-porcine », je voulais parler du choc que j’ai eu dimanche soir en allant rendre visite à des amis.
En travaillant à l’hôpital, on pense souvent avoir une image représentative de notre société, de l’abandon des personnes âgées, de l’isolement social de plus en plus grand des jeunes gens…
Comme tout le monde, j’entends parler de la crise, je vois des reportages à la télé, je crois vivre la crise.

Dimanche soir, j’ai juste pris une claque en découvrant une mère et sa fille puis un homme quelques mètres plus loin en train de fouiller les poubelles du quartier. Ce n’était visiblement pas des gens cherchant une bonne affaire, un meuble à récupérer, à retaper le jour des encombrants. Non, ils ouvraient les sacs poubelle  à la recherche de quelque chose à manger tout simplement…

Muriel

8 commentaires
5

Mot d’enfant…

Petit mari (en rtt), la mère débordée et Tit’puce à la sortie de l’école…

Tit’puce à son père : « T’as pas été au travail ?
– Non, je suis resté à la maison
– Toute la journée ???
– Toute la journée.
– Pourquoi ?
– Ben, parce que j’avais pas travail aujourd’hui, comme toi parfois tu n’as pas école, dit-il en souriant.
– T’avais grève ??? Parce que moi des fois, y’a pas école mais y’a grève comme l’autre jeudi… »

On a éclaté de rire.

Muriel

5 commentaires
5

Jour de grève…

Les entreprises gagnent de l’argent, elles restructurent, licencient pour augmenter la rentabilité.
Les entreprises perdent de l’argent, elles restructurent, licencient pour maintenir la rentabilité.
Les employés travaillent de plus en plus pour avoir moins en fin de mois mais ils doivent remercier les patrons, les politiques et peut-être même Dieu, d’avoir encore du boulot.

Les riches continuent à gagner de l’argent, tant qu’ils ne font pas arnaquer par leurs propres amis et il faut les remercier car c’est grâce à eux que les pauvres ont du boulot, donc pas question de payer plus d’impôts par solidarité ! Ils ne réalisent même pas que les travailleurs, c’est tous les jours qu’ils se font arnaquer ! Et ils n’ont ni primes, ni stock options, ni parachute ni retraite dorés.

Sans travailleurs, sans pauvres, il n’y aura plus personne pour faire tourner les entreprises… C’est peut-être à çà qu’il faut arriver pour changer ce monde pourri, cette société de m….

Je crois que les politiques et les patrons se trompent, il ne s’agit pas que d’une question d’argent. Nous voulons le respect du contrat de travail, de la parole donnée, un salaire correct, une société plus juste, plus équitable tout simplement.

Muriel

5 commentaires