3

Maladie infectieuse : le palu…

Aujourd’hui c’est la journée mondiale de lutte contre le paludisme. 

Petit mari, né en Guyane, l’a contracté il y a plus de 20 ans lors d’un séjour au Cameroun et a eu la chance d’y survivre.

Vous pouvez lire l’article du Monde d’aujourd’hui ICI 

Mardi soir, j’étais invitée par ONE, l’association cofondée par Bono (le chanteur de U2), à la projection privée de Mary & Martha, un film produit par la BBC, écrit par Richard Curtis (4 mariages 1 enterrement), réalisé par Phillip Noyce avec dans les rôles principaux Hilary Swank et Brenda Blethyn.

Il sera prochainement diffusé en exclusivité sur TF1.

Le synopsis : 

Ce film raconte l’histoire de Mary et Martha dont les fils sont morts du paludisme. L’américaine Mary (Hilary Swank) perd son jeune fils lors d’un voyage touristique à travers l’Afrique. Le fils de l’Anglaise Martha a contracté la maladie alors qu’il travaillait comme volontaire au Mozambique. Le destin réunit les 2 femmes. Ensemble, elles vont se lancer dans la lutte contre cette maladie.

 

C’est un joli film, très émouvant qui atteint bien sa cible : nous révolter contre l’injustice et la douleur de perdre un enfant ! Si une maladie faisait autant de morts en Europe, nous ferions quelque chose…

Merci à l’équipe de ONE France d’avoir organisé cet évènement. Pour toute info supplémentaire, voir ICI

 

  • Chaque minute, un enfant meurt du paludisme (= malaria)
  • Le paludisme est une maladie qui peut être prévenue et soignée (pulvérisation d’insecticides dans les habitations, distribution de moustiquaires imprégnées, médicaments antipaludéens, traitement des femmes enceintes).
  • Elle se transmet par les moustiques et les enfants de moins de 5 ans en sont les principales victimes.
  • Environ 90% des morts dues au paludisme se produisent en Afrique.
  • Environ 650 000 personnes meurent chaque année du paludisme.
  • Depuis 2002, le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a distribué plus de 270 millions de moustiquaires imbibées d’insecticide pour la prévention de la maladie.
  • 50 pays, dont 9 en Afrique, sont sur la bonne voie pour atteindre l’objectif de réduire les cas de paludisme de 75% d’ici 2015.
  • Après une augmentation du soutien entre 2004 et 2009, le Fonds mondial a vu ses financements stagner entre 2010 et 2012, ce qui pourrait mettre en danger les progrès enregistrés contre cette maladie.

Muriel

3 commentaires
15

An nou alé…

S’il y a un groupe transgénérationnel aux Antilles-Guyane, c’est Kassav’ !
Ma mère a acheté leur 1er album en 1982 je crois. Leur musique, leurs chansons ont bercé mon adolescence. Aujourd’hui, mes enfants aiment.

Kassav’, c’est la création d’un nouveau genre musical, la fête, l’éclate totale, le carnaval, le soleil, la mer, la tradition, la modernité, le métissage, la révolte, le mouvement du LKP, bref tout ce qu’il y a de mieux en nous et chez nous là-bas. C’est aussi la tristesse, le deuil, l’esclavage, le chômage, la pauvreté…

Kassav’ fête ses 30 ans demain au Stade de France, nous n’y serons pas. Pourquoi ? J’ai toujours eu un doute quant à la météo (z’avez regardé par votre fenêtre ce matin ???) depuis qu’on a grelotté de froid un 23 juin 2007 au concert de George Michaël. J’ai des enfants et je ne peux pas me permettre d’être malade après m’être défoulée comme une ado à un concert 😉 Sans rire, j’imagine mal m’éclater avec en polaire et kway sous la pluie.
Mais j’étais à leur 20è anniversaire… à Bercy !

J’ai eu un plaisir fou à concocter cette playlist qui tournera tout le week-end en mode aléatoire. Pour les courageux, elle dure 2h30. Chaque morceau est associé à une année, à des vacances en Guadeloupe, à des moments familiaux. Encore un peu vous pourriez me voir me trémousser sur ma chaise !
Alors MERCI Kassav’ pour toutes ces joies, cette fierté, cette créativité ! Nous serons avec vous demain par la pensée…


Découvrez Kassav’!

Muriel

15 commentaires
5

Tribu…

Un dimanche en famille très élargie autour de la maman de Petit mari, arrivée de Guyane il y a quelques jours. Il avait été décidé de pique-niquer en plein air, une façon de recréer les méchouis sur la plage « au pays ». Nous craignions la pluie, qui nous a finalement épargnés. Il y a même eu un peu de soleil en fin d’après-midi.
Les retrouvailles ont été chaleureuses comme à chaque fois (voir ici et ). Voir les cousins-cousines se découvrir, se redécouvrir, faire la connaissance des nouveaux bébés, accueillir les nouveaux(elles) venus(es) dans la famille, voir grandir les uns et les autres, fêter les diplômes, la réussite… Bref, beaucoup d’occasions de se réjouir en une journée. Nous étions une cinquantaine mine de rien !

Au menu : merguez-chipolatas, poulet grillé, poisson boucané, jambon fumé, salade de kwak, riz aux légumes, sauce au coco pimentée, gâteau à la goyave, punch coco, etc.
Quel plaisir de voir les frères, devenus papas, jouer au foot comme s’ils avaient encore 20 ans ! Chuuuuuuuut, faut pas dire qu’ils boitaient après.  Nous avons eu droit à la chorale familiale aussi…

Muriel

5 commentaires