6

Timéo, la circomédie musicale (concours)

anzh_timeov23313038098935997175

Pendant les vacances de la Toussaint, j’ai eu l’occasion d’aller voir avec mes filles un spectacle d’un nouveau genre entre cirque et comédie musicale.

Synopsis : Malgré son handicap, ce jeune garçon en fauteuil n’a qu’un rêve : devenir acrobate ! Lorsqu’il apprend que le cirque Diabolo et son idole Melody Swann sont en ville, Timéo prend son courage à deux mains et tente de s’inviter aux répétitions. Il découvre alors que Melody a mystérieusement disparu et que la vie du cirque n’est pas aussi idyllique qu’il l’imaginait…

Au lieu de se décourager, Timéo va mener l’enquête et prouver à tous qu’être différent c’est normal. Qui sait, peut-être même réalisera-t-il son rêve au milieu de tous les artistes incroyables qui l’entoureront dans cette aventure.

L’objectif non dissimulé du spectacle Timéo est d’éveiller les consciences, de sensibiliser sur le vivre ensemble et de montrer que la passion et la volonté peuvent l’emporter sur tous les préjugés.

Porté par les 2 interprètes qui incarnent le rôle principal de Timéo, les jeunes artistes Benjamin Maytraud et Mathias Raumel nous livrent un titre au refrain entêtant et aux notes entraînantes. Signées Jean-Jacques Thibaud, les paroles évoquent la force et la détermination dont Timéo fait preuve face à son handicap et son envie inébranlable d’accéder à son rêve de devenir acrobate.

anzh_timeoclip92new-1

Timéo est un spectacle surprenant, mais résolument 2.0 Il fait la part belle aux nouvelles technologies tout en associant des numéros de cirque traditionnel et des numéros originaux modernes en BMX, rollers et skate board. Visuellement, c’est superbe ! Cela s’adresse à toute la famille à partir de 6-7 ans.

Nous avons beaucoup aimé ! C’est bien rythmé, les chansons sont sympas, on rit (mention spéciale aux 2 clowns !), on est surpris et surtout on est ému par ce héros en situation de handicap à la ville comme à la scène. C’est un vrai beau moment : une belle leçon sur la force et la faiblesse, la tolérance et le vivre ensemble, le droit au rêve quelle que soit sa situation. Il faut y aller sans a priori, avec un oeil neuf et pardonner les quelques imperfections.

Timéo, la circomédie musicale
Casino de Paris
16 rue de Clichy
75009 Paris

OFFRE EXCEPTIONNELLE : Pack famille 4 personnes à 90€ soit 22,50€ la place (dont 2 enfants minimum) Pack famille 3 personnes à 75€ soit 25€ la place (dont un enfant minimum)

*****

Concours

Je propose à 2 d’entre vous de gagner un lot de 2 places pour aller voir Timéo à la date de votre choix (en dehors du 25 décembre et du 1er janvier).

Pour participer,

  1. Me dire en commentaire le nom du héros du spectacle
  2. Suivre la page Facebook Timéo et la mienne
  3. +1 chance si vous partagez sur les réseaux sociaux (au choix Facebook, Instagram ou Twitter) en m’indiquant le nom de compte en commentaire (mon compte est @journalmd)

Fin du concours vendredi 9 décembre à 23h59

Bonne chance !!!

Et n’oubliez pas de faire un don au 3637 ce week-end 

Téléthon logo

*****

édit du 18/12 : Les gagnantes sont Noémie et Fabienne. Merci de me communique rapidement vos coordonnées par mail muriel(at)femmeactive.org

Muriel

6 commentaires
1

#1blog1seance pour Les Toiles Enchantées…

Amis blogueurs, amies blogueuses, participez à l’opération #1blog1seance  et offrez une séance de ciné à 3 enfants hospitalisés avec l’association Les Toiles Enchantées !!!

LesToilesEnchanteesV3

  • Quel est votre premier souvenir du cinéma ?

Bernard et Bianca de Walt Disney au Grand Rex, je devais avoir 7 ans

  • Quel est selon vous le meilleur film pour enfants de tous les temps ?

 Mary Poppins

  • Une machine à voyager dans les films vient d’être inventée. Vous avez la possibilité de vivre les aventures d’un de vos héros cinématographiques d’enfance, dites nous qui ? (ex : Elliott dans E.T…)

Faire comme Marty Mc Fly dans Retour vers le Futur !!!

  • Dites nous en une phrase pourquoi vous aimez les Toiles Enchantées !

J’aime les Toiles Enchantées parce qu’elles amènent aux enfants malades le cinéma, donc le rêve, la possibilité de s’échapper par l’esprit de l’hôpital.

 

logo

Depuis 17 ans, l’association Les Toiles Enchantées sillonne les routes de France pour offrir gracieusement aux enfants et adolescents hospitalisés ou handicapés des séances de cinéma dans leur établissement, en projetant les films dont tout le monde parle, au moment même leur sortie en salle, voire parfois en avant-première, en présence des comédiens ou des réalisateurs !

Grâce à cette immersion dans des films de tout genre soigneusement sélectionnés, Les Toiles Enchantées permettent aux jeunes malades ou handicapés de briser leur quotidien, de s’évader, d’accéder à la culture et au divertissement des jeunes de leur âge, et de « se sentir comme tous le monde ».

Les séances de cinéma aident aussi à lutter contre l’isolement et le découragement en créant des rencontres et des connivences entre les enfants au travers des projections.

Le “vrai” cinéma à l’hôpital, c’est un pied-de-nez à la maladie, une fenêtre ouverte sur la vie, en numérique.

Si vous n’avez pas de blog, vous pouvez faire un don ICI

 

Muriel

1 commentaire
1

Mobilisons-nous…

Un petit post un peu fourre-tout pour attirer l’attention sur des actions et un sujet qui me touchent.

 

seph_logo

On ne parle pas facilement de handicap, encore moins de la difficulté de trouver un emploi. Le taux de chômage des personnes handicapées reste le double de la moyenne française (20%) et il croît plus vite (13,9% de hausse contre 5,3% en un an !).

*****

logo-act-for-philippines

Le 8 Novembre dernier, le typhon Haiyan faisait d’immenses dégâts et coûtait la vie à plus de 5200 personnes aux Philippines. Près de 12 millions de personnes ont été touchées, 100 000 ont du fuir le danger.

Sous le haut patronage de UNHCR (Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés), des sportifs européens (dont Bakary Sagna et Rober Pirès) ont décidé de former « la plus belle équipe du monde » afin de réunir des fonds pour venir en aide aux sinistrés.

N’hésitez pas à donner ICI et à relayer cette info sur les réseaux sociaux en utilisant : #Act4Phil

*****

LOGO_20HAUTE_20DEF

Le spot Efluent mum (rendez-vous annuel pour les parents blogueurs) a choisi cette année de parrainer Les Rois du Monde . C’est une association qui veut offrir aux enfants défavorisés ou hospitalisés des moments de pur bonheur pour embellir leur quotidien. La présidente, Stéphanie Robert, a elle-même vécu l’hospitalisation de son fils aîné. Mise face à cette dure réalité, elle a décidé de s’investir pour remettre des étoiles dans les yeux de tous ces enfants au quotidien difficile.

Aujourd’hui, l’association a pu réunir 10 000 cadeaux pour les fêtes de fin d’année, qui seront distribués dans des hôpitaux, des orphelinats et de nombreuses associations. L’association organise des rencontres avec des personnalités (Patrick Bruel, Kev Adams, les joueurs du PSG, OM, Mickael Miro), des événements sportifs et festifs. C’est déjà une très belle réussite mais Les Rois du Monde visent encore plus haut ! Et ils ont besoin de vous pour faire avancer leur cause !

 

*****

Hier, une ministre a révélé son cancer du sein (lire ICI). Passé le 1er mouvement de surprise et d’émotion, il faut dire que nous ne sommes pas habitués à ce genre de franchise de la part de nos politiques, j’ai lu, relu l’article et j’ai grogné… de colère !

Alors que les journalistes de télévision et de radio s’émeuvent et essaient de faire croire que toutes les femmes atteintes de cancer applaudissent des 2 mains devant le courage de la ministre, il y a des professionnels et des patientes qui sont offusqués.

Malgré son malheur, cette ministre s’est retrouvée dans la meilleure configuration dans le cadre d’un cancer (dépistage précoce, protocole simple et efficace, tumeur opérable), a eu les meilleurs soins, tout en profitant des moyens mis à sa disposition, a pu alléger son emploi du temps (ou déléguer) et a bénéficié du maintien d’un excellent salaire. La plupart des femmes malades ne peuvent clairement pas en dire autant ! Elle donne dans les médias une fausse image du cancer et dessert les malades. Sans parler de mon expérience professionnelle, j’ai des amies qui ont eu un cancer du sein. Certaines n’ont toujours pas remonté la pente physiquement même 3 ans après et n’ont pas repris une activité à temps complet.

Je constate que les femmes parvenant à de hautes responsabilités sont leurs propres meilleures ennemies et ont un comportement pire que celui de leurs homologues masculins. Eux au moins font acte de solidarité entre eux, ce qui n’est pas le cas des femmes !

Je pense sincèrement que ses intentions étaient bonnes : après des mois d’angoisse, vouloir annoncer qu’on est vivant et qu’on s’en est sorti, que le cancer se soigne bien, qu’on peut continuer à travailler et donner le change sans problème…

Premièrement, je lui dirai qu’elle a juste démontré qu’on se soigne mieux quand on en a les moyens. C’est pourquoi les professionnels de santé et les associations de malades se battent tous les jours : la position sociale et l’argent font la différence ! Deuxièmement, elle devrait se poser des questions sur son entourage… Malgré le meilleur maquillage, çà se voit quand quelqu’un est malade sous chimio ! Troisièmement, elle aurait dû attendre un an ou 2 pour dire tout çà car, même si on lui souhaite une bonne santé, il est un peu trop tôt pour se déclarer guéri.

Je vous invite à lire les liens suivants dont je partage pleinement l’opinion : ICI, ICI et LA

 

Muriel

1 commentaire
6

Sur un air d’opéra et dans le noir…

De temps en temps, je reçois par mail des demandes de suggestions pour une sortie, un séjour à Paris ou ailleurs.

Il y a un mois pour mon anniversaire, j’ai été invitée 2 fois au restaurant. Rien d’extraordinaire, quoique… J’ai vécu 2 expériences que je veux partager avec vous car elles méritent de figurer en « bonnes adresses » dans un petit carnet.

 *****

Tout d’abord, Petit mari m’a fait la surprise de me convier du côté de l’Hôtel de ville, sur les quais à 19h45.

diapo-DSC1804

Quelle ne fut ma surprise de découvrir qu’il avait réservé dans un restaurant figurant sur ma liste (secrète) des endroits à tester : Le Bel Canto !

IMG_4247 IMG_4249

Connaissant mon goût pour l’opéra, il a trouvé ce concept original proposant de dîner au son des grands airs d’opéra et de bel canto. En effet, les serveurs sont de véritables artistes lyriques accompagnés au piano.

IMG_4253

IMG_4250

Le menu peut paraître assez cher de prime abord mais croyez moi, cela en vaut la peine : à la fois pour la qualité des mets servis et le talent des artistes (81€ entrée-plat-dessert).

IMG_4236

IMG_4229

IMG_4231

IMG_4232

IMG_4238

IMG_4239

L’équipe est jeune, chaleureuse et pédagogue. Les chanteurs n’hésitent pas à vous donner des renseignements sur les extraits interprétés, prennent le temps et ont plaisir à discuter avec les convives. Les airs s’enchaînent environ toutes les 15mn, vous vibrez, vous êtes enveloppés par leurs voix, leur fougue, l’émotion… J’ai passé une incroyable soirée de plus de 3h, dans un cadre agréable et romantique à souhait, en écoutant de la musique que j’aime ! Cela valait une soirée à l’opéra, le plaisir des papilles en plus !!!

On peut repartir avec un CD de la troupe et/ou le menu dédicacé par les artistes. A refaire absolument !

 Le Bel Canto

72 quai de l’hôtel de ville 

Paris 4è

www.lebelcanto.com

*****

5 jours plus tard, c’est une de mes meilleures amies qui avait réservé une table pour 4 au restaurant Dans le noir !

Une expérience à faire absolument au moins une fois dans sa vie ! D’ailleurs nous y retournerons avec les enfants qui sont demandeurs.

Situé pas loin de Beaubourg, dans la rue…, vous êtes accueillis par un maître d’hôtel qui vous remet un gros cadenas en vous indiquant de bien vouloir vous passer pour la soirée de tout objet lumineux (montre, téléphone, etc), de passer aux toilettes…Ensuite, il vous explique le concept et prend votre commande. Vous devez choisir votre menu (en fait le nombre de plats), les boissons et indiquer vos allergies et les aliments que vous n’aimez pas.

Vous êtes ensuite présentés et pris en charge par une personne mal voyante qui s’occupera de vous toute la soirée.

L’expérience commence dès que vous posez la main sur l’épaule gauche de la personne qui vous précède puis vous vous laissez guider dans le noir jusqu’à votre table. Les verres sont en plastique, c’est déjà çà. Les sensations sont assez étranges : on est tendus, inquiets… Pas facile de perdre ses repères dans l’obscurité complète, on se sent un peu ridicule.

concepto2

Comme je suis gauchère, dès le début du repas j’ai repéré le bord de table à ma droite, mes couverts et mon verre, j’ai positionné ma main droite de telle sorte que je sache en permanence où était mon couteau et j’ai glissé mes verres à eau et à vin entre mes doigts. J’ai peu utilisé mon couteau et eu beaucoup de mal à devoir mettre un doigt dans le verre pour me servir à boire sans en verser trop ou à mettre les doigts dans l’assiette.

Nous avons bien ri en échangeant des infos style « à 10h j’ai de la purée de céleri, à 2h j’ai de la viande, à moins le quart j’ai de la salade » etc. Nous avons beaucoup comparé nos sensations, les odeurs que nous pensions reconnaître et parlé de choses finalement intimes comme le parfum de nos conjoints, le toucher…

Les plats sont préparés et servis par des mal voyants ou des non voyants. C’est donc aussi une entreprise d’insertion. Les prix sont raisonnables.

Il y avait beaucoup d’étrangers alors que nous étions en pleine semaine.

Au final, une expérience enrichissante pas trop éprouvante car nous étions assis pendant 2h, je n’ose imaginer ce que cela aurait été s’il nous avait fallu nous déplacer d’un endroit à un autre durant le repas.

La qualité des mets n’est pas exceptionnelle mais on y va avant tout pour l’expérience !

Le retour à la lumière s’effectue dans le calme, avec des lumières tamisées, un peu comme une renaissance. Le maître d’hôtel est là, rassurant, nous indique sur une carte ce que nous avons mangé et là, ce sont des éclats de rire devant nos erreurs ou nos bonnes réponses. Le temps de récupérer nos affaires, de payer et nous sommes repartis dans les rues de Paris, surpris par l’éclat si vif des couleurs.

Dans le noir

51 rue Quincampoix

Paris 4è

www.danslenoir.com

Muriel

6 commentaires
0

Il y a des gens qui ne peuvent pas lire ce blog…

C’est toujours quand je ne m’y attends pas que çà se produit : le patient qui vous parle d’un médicament et qui se trompe de boîte, celle qui vous demande d’une voix douce de lui remplir le chèque, celui qui ne sait pas reconnaître les jours dans le semainier, celui qui écrit n’importe quoi en guise de glycémie ou de tension artérielle dans son petit carnet d’une main tremblante…

Régulièrement, je suis confrontée à l’illettrisme de patients qui vous donnent le change au début et puis un jour… Vous réalisez que quelque chose cloche ! 

En dehors d’un gentille vieille dame serbe qui m’en a parlé, les hommes eux deviennent vite agressifs, voire violents verbalement s’ils sentent que vous avez percé leur secret à jour. Ils font passer çà pour des problèmes de vue ou de fatigue tout simplement. Alors on fait comme si et on n’en parle pas. Sauf que çà les handicapent pour toutes les démarches administratives qu’ils ne peuvent pas faire seuls, cela remet en cause à certains moments leur autorité, cela provoque de nombreux mensonges dans les familles mais surtout çà les empêchent d’être autonomes, de prendre leur santé en main puisque  cela engendre bien souvent des erreurs de prise dans les médicaments…

La lutte contre l’illettrisme a été déclarée Grande Cause nationale 2013 et je vous invite à vous engager auprès des Apprentis d’Auteuil car l’illettrisme c’est : 

  • 2,5 millions de personnes en métropole
  • soit 7% de la population âgée de 18 à 65 ans ayant été scolarisée
  • La moitié a plus de 45 ans
  • Plus de la moitié exerce une activité professionnelle
  • 71 % parlaient uniquement le français à la maison
  • La moitié des personnes vivent en zones rurales ou faiblement peuplées

Pour mieux comprendre les difficultés d’une personne illettrée, faites le test : ICI

 

Muriel

Commenter