0

Des plantes à la maison

Je ne pensais pas avoir la main verte. Ok si vous suivez ce blog depuis pas mal d’années, vous savez que j’ai un balcon-terrasse sur lequel je fais pousser des plantes aromatiques, des tomates et des salades que les enfants se sont amusés à récolter au fil du temps. Je fais aussi pousser des fleurs dans des jardinières. J’ai réussi aussi à faire refleurir plusieurs fois des orchidées… Pourtant je ne me considère pas comme ayant la main verte.

Il y a 2-3 ans, j’ai acheté une plante d’intérieur à Ikea. Une de celles que l’on voit partout, rien d’original ! Avec le temps et l’expérience, j’ai simplement appris à lire les étiquettes et à chercher des infos synthétiques sur le web. Du coup, sans être me prendre la tête, je l’ai arrosée à intervalles réguliers, je l’ai observée, j’ai coupé les feuilles mortes, je lui ai même parlé. Elle a grandi au point que j’ai dû la rempoter 2 fois. Du coup, cela m’a encouragée pour me lancer dans l’entretien d’un terrarium, puis de 2 (si ,si y’a des choses à faire je vous assure !).

Effet mouton de la blogosphère oblige, j’ai aussi voulu un pilea, puis 2. Maintenant je fais des boutures. Des mini cactus ont fait leur entrée. L’ambiance dans le salon est différente, paisible. Les enfants rigolent en me voyant jouer à « Silence çà pousse » et me regardent d’un air affligé quand je parle à mes plantes. Pourtant Boy n’a pas cillé et a accepté sans broncher quand je lui ai demandé de m’accompagner un dimanche matin à 8h du côté de la Gare de l’Est pour une vente de plantes d’intérieur à petits prix, ce que son père a refusé !

Le collectif Plantes pour Tous organise des ventes éphémères de plantes à 2, 5 ou 10€ (quelques grosses plantes à 20€). Donc j’ai attendu 1h dans le froid au début du mois de novembre pour acheter 6 plantes pour moins de 50€ ! En sachant que j’habite en banlieue parisienne en plus… La folie « urban juggle » bobo s’est emparée de moi et bien sûr, j’ai fait l’acquisition entre autres d’un plus gros cactus, d’un monstera, d’un bananier ! Pour couronner le tout, je me suis plongée dans les bouquins de déco avec des plantes, en mode extrême puisque j’ai acheté un livre en japonais juste pour ses belles photos à la librairie Junku (pas loin d’Opéra).

Et pour tout vous dire, ce n’est pas fini car une nouvelle vente aura lieu le week-end du 16-17 décembre et j’ai bien l’intention de me faire plaisir à nouveau. J’en profiterai pour vous parler du Lagom, l’art de vivre à la suédoise : la nouvelle mode venu des pays nordique après le Hygge des Danois l’hiver dernier.

IMG_1338

IMG_1476

IMG_1466

IMG_1463

IMG_1464

 

Muriel

Commenter
2

Prenez un siège, je vous prie…

On a tous nos périodes de rangement, de changement de décor, d’envie de renouveau.

Chez certains, c’est au printemps ; chez moi, c’est en automne…

Entre septembre et octobre, j’ai des envies de bouleversements incroyables ; à partir du mois de novembre, j’attends Noël !

Donc en ce moment, je veux une chaise pour mon bureau. Marre du truc à roulettes Ikéa à 20€, je voudrais une chaise design, pour me faire plaisir et me faire croire que je n’ai pas tout à fait un goût de chiotte quand je regarde mon appart (clairement c’est pas gagné çà non plus !).

Le fauteuil Louis Ghost de Starck

La Panton chair

Le fauteuil Daw

Oui je sais, je ne suis pas originale !

Mais je vous ferais remarquer que jusqu’à présent, le seul achat de chaise mûrement réfléchi de la mère débordée, c’est la Tripp Trapp, la fameuse chaise haute suédoise !!! Notez le chemin parcouru (et heureusement que les enfants grandissent !)…

Pour l’instant, j’hésite car chacun de ces sièges irait avec mon « intérieur » (ah ah ah !).

Photos The Conran Shop rue du Bac Paris 7è

Muriel

2 commentaires
1

Jolies choses…

Des nouveaux venus dans ma bibliothèque section « déco ».

  • Chez nous de Anita Kaushal éd. Aubanel
  • Paris Brocante éd. Paumes (en japonais)
  • Les maisons des parisiens éd. de Paris (en japonais)

Muriel

1 commentaire