0

Ma sélection du dimanche soir

Je vais commencer par un clin d’oeil à Abi qui a souhaité m’interviewer dans le cadre de sa nouvelle rubrique « blog à la UNE ». Pour découvrir son blog Première fois maman, c’est ICI

blog Première fois maman

*****

Pour les parents qui souhaiteraient en savoir un peu plus sur la précocité intellectuelle, la Maison des maternelles y a consacré un dossier cette semaine.

*****

En parlant de vidéos Youtube, je ferai bientôt une revue de mes Youtubeuses favorites (je crois qu’il n’y a que des femmes). En attendant, je vous invite chaleureusement à découvrir Claire Marshall, notamment la vidéo où elle parle de manière très pudique de sa mère adoptive et de la maladie. J’en ai eu les larmes aux yeux…

*****

Quelques posts du Huffington Post qui me parlent :

 

*****

Pour ceux qui ont des livres à offrir ou qui seraient à la recherche de livres à lire en 2017…

16 romans de la littérature antillaise à avoir dans sa bibliothèque

*****

Et la conférence TED qui m’a le plus inspirée cette semaine !

Muriel

Commenter
10

Mon journal de gratitude

Chaque jour, nous avons tous des raisons de nous réjouir. Rien n’est jamais tout noir ou tout blanc. Il suffit parfois d’ouvrir simplement les yeux, pour nous rendre compte que nous sommes entourés de belles choses.

Depuis 20 ans que j’exerce le métier d’infirmière, je suis confrontée tous les jours à la maladie, la souffrance, la vieillesse. Après 10 années d’expérience en cancérologie, inconsciemment d’abord, j’ai appris à faire preuve de gratitude et c’est certainement une des raisons qui fait qu’aujourd’hui je vois des choses que d’autres sont incapables de voir.

J’ai appris à me réjouir et à compter toutes les petites choses positives, les moments de plaisir, les émotions intenses que j’ai, du simple fait de vivre, de vivre bien, de vivre mieux. De pouvoir faire face et d’avoir su affronter des difficultés sans m’effondrer.

La gratitude, c’est un sentiment de reconnaissance mais surtout de paix intérieure. Elle peut se faire envers quelqu’un. Elle peut aussi se faire envers soi en étant reconnaissant de toutes les petites choses qui arrivent chaque jour.

Par exemple ce matin, je suis heureuse d’avoir partagé un bon moment avec mes enfants. Je les remercie pour ce moment de bonheur, heureuse d’être avec eux et de pouvoir partager un bout de leur vie. Je les remercie pour la joie et les rires qu’ils m’apportent, la façon dont ils ont enrichi ma vie depuis leur naissance.

La gratitude c’est retrouver l’humilité, la simplicité car la vie est injuste : ce n’est pas parce que vous pensez tout faire bien ou correctement que vous échapperez au pire, à l’accident, la maladie, le chômage etc. Mettre de côté son orgueil, cesser de penser que ce qui vous arrive de positif est normal parce que vous faites ce qu’il faut. Cesser de penser que ce qui vous arrive de mauvais est de votre faute que vous n’avez pas fait ce qu’il faut. Les épreuves de la vie sont enrichissantes aussi. Elles permettent de continuer différemment.

C’est pour cela, que dès le réveil ou le soir en vous mettant au lit, vous devez penser à toutes ces petites choses, tous ces petits cadeaux qui vous sont faits et auxquels vous n’accordez plus d’importance.

C’est être en vie, entouré de personnes que vous aimez et qui vous aiment. C’est avoir de l’eau, à manger, ne pas être malade, c’est pouvoir se vêtir de manière adaptée en fonction des saisons…

En tant qu’infirmière, pratiquer la gratitude m’a fait revenir aux fondamentaux de mon métier : les fameux 14 besoins de Virginia Henderson

Les 14 besoins fondamentaux

Le besoin de respirer : nécessité pour chaque individu, de disposer d’une oxygénation cellulaire satisfaisante.
Le besoin de boire et de manger : nécessité pour chaque individu, d’entretenir son métabolisme afin de produire de l’énergie, de construire, maintenir et réparer les tissus.
Le besoin d’éliminer : nécessité pour chaque individu, d’éliminer les déchets qui résultent du fonctionnement de l’organisme.
Le besoin de se mouvoir et de maintenir une bonne position : nécessité pour chaque individu, d’entretenir l’intégrité et l’efficacité des systèmes biophysiologiques, de permettre la réalisation des activités sociales et de construire et maintenir l’équilibre mental.
Le besoin de dormir et de se reposer : nécessité pour chaque individu, de prévenir et réparer la fatigue, diminuer les tensions, conserver et promouvoir l’énergie.
Le besoin de se vêtir et de se dévêtir : nécessité pour chaque individu, de se protéger et d’exprimer son identité physique, mentale et sociale.
Le besoin de maintenir la température du corps dans les limites de la normal : nécessité pour chaque individu, d’assurer le rendement optimal des fonctions métaboliques, de maintenir les systèmes biophysiologiques et de maintenir une sensation de chaleur corporelle satisfaisante.
Le besoin d’être propre et de protéger ses téguments : nécessité pour chaque individu, de maintenir l’intégrité de la peau, des muqueuses et des phanères, d’éliminer les germes et les souillures, et d’avoir une sensation de propreté corporelle, élément de bien être.
Le besoin d’éviter les dangers : nécessité pour chaque individu, de se protéger contre toute agression externe, réelle ou imaginaire et de promouvoir l’intégrité physique, l’équilibre mental et l’identité sociale.Le besoin de communiquer : nécessité pour chaque individu, de transmettre et de percevoir des messages cognitifs ou affectifs, conscients ou inconscients et d’établir des relations avec autrui par la transmission et la perception d’attitudes, de croyances et d’intentions.
Le besoin de pratiquer sa religion et d’agir selon ses croyances : nécessité pour chaque individu, d’être reconnu comme sujet humain, de faire des liens entre événements passés, présents, à venir et se réapproprier sa vie, de croire en la continuité de l’homme, de chercher un sens à sa vie et s’ouvrir à la transcendance.
Le besoin de s’occuper et de se réaliser : nécessité pour chaque individu, d’exercer ses rôles, d’assumer ses responsabilités, et de s’actualiser par le développement de son potentiel.
Le besoin de se récréer : nécessité pour chaque individu, de se détendre, de se divertir et de promouvoir l’animation du corps et de l’esprit.
Le besoin d’apprendre : nécessité pour chaque individu, d’évoluer, de s’adapter, d’interagir en vue de la restauration, du maintien et de la promotion de sa santé.

Pour cheminer j’ai un livre et un carnet. Je note tous les soirs (ou presque) 5 choses pour lesquelles je remercie. Parfois c’est difficile à trouver alors je reviens au basique (mes fameux besoins), d’autres jours ma liste est comme une évidence.

En plus avec une de mes amies qui traverse une période un peu difficile suite à un plan de départ volontaire, nous avons mis en place les 3 kifs par jour de Florence Servan-Schreiber ! Nous nous envoyons par messagerie instantanée nos kifs. Cela renforce nos liens, nous fait rire, nous met de bonne humeur et nous fait grandir encore un peu.

Pratiquer la gratitude, c’est multiplier les bonheurs au quotidien.

IMG_4077

journal de gratitude

Muriel

10 commentaires
1

Leçons de style(s)

Les éditeurs ont trouvé un créneau porteur : le livre de La parisienne ou de celle qui incarne aux yeux du monde La parisienne. Ce qui est drôle c’est que les parisiennes achètent ces livres ! Un peu comme un miroir dans lequel on se regarde ou une liste que l’on coche pour se rassurer en se disant qu’on remplit tous les critères pour se définir ainsi.

Je suis un peu tout çà. Même si de prime abord, on ne penserait pas à moi pour incarner La parisienne ! Je pense justement qu’il n’y en a pas qu’une de parisienne et qu’elle n’est pas forcément blanche, ni bien née comme le sont Inès de la Fressange ou Sarah Lavoine.

Ce sont des livres pour les 30-50 ans.

Quand j’ai ouvert ce blog il y a un peu plus de 10 ans maintenant, j’ai découvert rapidement un tas d’univers et de jeunes femmes hyper talentueuses qui sont devenues pour certaines des icônes, des stars. Elles avaient envie, elles avaient ce truc, ont ouvert la voie surtout elles ont su saisir les multiples opportunités de la blogosphère balbutiante.

Garance Doré c’est la copine qu’on aimerait toutes avoir ! Oui elle vit à New York maintenant, elle n’a plus le même niveau de vie qu’à ses débuts, oui elle a changé… Mais bon qui ne change pas un tout petit peu en gagnant plus et en vieillissant ? Ce que je retiens : comme nous elle a eu des hauts et des bas, elle a fait des erreurs, elle s’est fait larguée, elle a 40 ans et pas d’enfant mais elle a un job de rêve, un carnet d’adresses de dingue, des super copines et un nouveau fiancé  !!! C’est ce qui m’a décidé à acheter son livre il y a quelques mois déjà. Rien d’exceptionnel mais un livre agréable à feuilleter, bien dans l’air du temps. Elle revient sur son parcours, ses découvertes, donne des conseils. Il y a aussi de belles photos et des interviews. C’est un peu le livre que l’on devrait écrire pour faire le bilan : très utile en matière d’estime de soi !

Love, Style, Life, Garance Doré, Flammarion, 272 pages, 25€

Sarah Lavoine est « la femme de » qui a réussi par elle-même en devenant une décoratrice renommée tout d’abord. Elle a sorti son bouquin qui est franchement pas mal. Les conseils déco sont sympas et simples à mettre en oeuvre. Ok parfois on se dit qu’on n’a pas le même budget ! Elle y donne aussi des adresses, ces recettes favorites et des conseils de style.

Ainsi soit style, Sarah Lavoine, Fayard, 185 pages, 26€

Inès de la Fressange, toute heureuse d’avoir retrouvé l’usage commercial de son nom et suite à l’incroyable succès de son livre La parisienne, propose maintenant son carnet d’adresses. Autant le dire tout de suite, un achat que je regrette ! La plupart des adresses sont connues et le carnet (dont le format est pratique pour un sac à main) n’est pas assez personnalisable à mon goût. Du coup, le prix est franchement exagéré : 18,50€. Bref je vous conseille d’acheter un city notebook Paris de Moleskine (de 11 à 15€) et de le remplir au fil de vos promenades et des adresses échangées sur les blogs 😉

Mon Paris, Inès de la Fressange, Flammarion, 173 pages, 18,50€

IMG_3493

IMG_3495 IMG_3494

Muriel

1 commentaire
2

Ma liste de livres lus en 2014

liste

  1. La vacation de Martin Winckler éd. Folio
  2. On ne meurt qu’une fois et c’est pour si longtemps de Patrick Pelloux éd. Pocket
  3. Le bal des ifs de Franck Ferrand éd. J’ai lu
  4. Un tout petit rien de Camille Anseaume éd. Kero
  5. Le misanthrope de Molière éd. Folio
  6. La confusion des sentiments de Stefan Zweig éd. Payot
  7. Je vais mieux de David Foenkinos éd. Folio
  8. Le confident de Hélène Grémillon éd. Folio
  9. Les tribulations d’une jeune divorcée de Agnès Abécassis éd. Livre de poche
  10. Une saison à Longbourn de Jo Baker éd. Stock
  11. Demain est un autre jour de Lori Nelson Spielman éd. Pocket
  12. La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry de Rachel Joyce éd. Pocket

Parmi mes résolutions et mes multiples listes, il y a la « liste des livres lus » avec pour objectif d’en lire 12 par an. Cette année, je suis contente car j’ai un peu d’avance sur mon objectif. J’aimerai pouvoir faire plus, faire mieux mais pour l’instant, je ne peux pas. C’est comme çà ! J’ai fait de belles découvertes, j’essaie de reprendre les classiques, juste pour ne pas perdre les mots, la mémoire, le sens de l’écriture, le plaisir de lire.

 

Muriel

2 commentaires
2

Au Salon du livre et de la presse jeunesse (2)

J’ai parcouru les allées avec l’envie de tout acheter. Les couleurs, les illustrations, le sourire ou la concentration des enfants, leurs yeux qui brillent, le livre ou le sac qu’ils serrent contre eux…

Mes plus beaux trésors, ce sont mes livres. J’essaie de plus en plus de passer au numérique mais j’ai besoin de voir, de toucher, de me laisser séduire par un titre, une phrase, une image…

Marion Le Hir de Fallois était à Montreuil pour 2 livres très différents dont elle est l’auteur.

IMG_5101

Celui que je voulais, c’est Mon livret de Famille, un très beau bébé paru aux éditions L’épicerie de l’orage. Je connaissais déjà cette petite maison d’édition grâce à Lisa qui y avait publié Ma mère est une blogueuse.

Ce sont des livres qui s’adressent aux enfants de 8 ans et plus

Mon livret de famille, je l’offrirai à chacun de mes enfants car, outre l’aspect documentaire et pédagogique, on peut le personnaliser, se l’approprier, en faire son « journal de famille » et j’aime bien l’idée qu’ils gardent une trace « autre » de leur famille.

 

1ter

15

mldf6

crédit photo L’épicerie de l’orage

Le 2nd, Les beignets de ma mère aux éditions Kilowatt, c’est Marion elle-même qui me l’a présenté. C’est la ségrégation aux Etats-Unis et l’affaire Rosa Parks vues à travers les yeux d’un enfant. L’histoire est racontée simplement. J’ai beaucoup aimé la rubrique « en savoir + » à la fin du livre qui donne des définitions claires de l’esclavage, la ségrégation et donne des clés pour comprendre une page de l’histoire des Etats-Unis.

J’ai bien aimé le titre, le sujet et les illustrations. Il s’ajoute à ma petite collection « négritude » : c’est-à-dire tous les livres écrits par des auteurs noirs ou abordant la question l’esclavage, de la ségrégation etc.

 IMG_5132

IMG_5133

IMG_5134

2 jolis livres écrits par une blogueuse de grand talent, qui abordent des thèmes qui nous sont chers : la famille, les enfants, les souvenirs, l’histoire, que je vous recommande vivement !

Muriel

2 commentaires