0

Des plantes à la maison

Je ne pensais pas avoir la main verte. Ok si vous suivez ce blog depuis pas mal d’années, vous savez que j’ai un balcon-terrasse sur lequel je fais pousser des plantes aromatiques, des tomates et des salades que les enfants se sont amusés à récolter au fil du temps. Je fais aussi pousser des fleurs dans des jardinières. J’ai réussi aussi à faire refleurir plusieurs fois des orchidées… Pourtant je ne me considère pas comme ayant la main verte.

Il y a 2-3 ans, j’ai acheté une plante d’intérieur à Ikea. Une de celles que l’on voit partout, rien d’original ! Avec le temps et l’expérience, j’ai simplement appris à lire les étiquettes et à chercher des infos synthétiques sur le web. Du coup, sans être me prendre la tête, je l’ai arrosée à intervalles réguliers, je l’ai observée, j’ai coupé les feuilles mortes, je lui ai même parlé. Elle a grandi au point que j’ai dû la rempoter 2 fois. Du coup, cela m’a encouragée pour me lancer dans l’entretien d’un terrarium, puis de 2 (si ,si y’a des choses à faire je vous assure !).

Effet mouton de la blogosphère oblige, j’ai aussi voulu un pilea, puis 2. Maintenant je fais des boutures. Des mini cactus ont fait leur entrée. L’ambiance dans le salon est différente, paisible. Les enfants rigolent en me voyant jouer à « Silence çà pousse » et me regardent d’un air affligé quand je parle à mes plantes. Pourtant Boy n’a pas cillé et a accepté sans broncher quand je lui ai demandé de m’accompagner un dimanche matin à 8h du côté de la Gare de l’Est pour une vente de plantes d’intérieur à petits prix, ce que son père a refusé !

Le collectif Plantes pour Tous organise des ventes éphémères de plantes à 2, 5 ou 10€ (quelques grosses plantes à 20€). Donc j’ai attendu 1h dans le froid au début du mois de novembre pour acheter 6 plantes pour moins de 50€ ! En sachant que j’habite en banlieue parisienne en plus… La folie « urban juggle » bobo s’est emparée de moi et bien sûr, j’ai fait l’acquisition entre autres d’un plus gros cactus, d’un monstera, d’un bananier ! Pour couronner le tout, je me suis plongée dans les bouquins de déco avec des plantes, en mode extrême puisque j’ai acheté un livre en japonais juste pour ses belles photos à la librairie Junku (pas loin d’Opéra).

Et pour tout vous dire, ce n’est pas fini car une nouvelle vente aura lieu le week-end du 16-17 décembre et j’ai bien l’intention de me faire plaisir à nouveau. J’en profiterai pour vous parler du Lagom, l’art de vivre à la suédoise : la nouvelle mode venu des pays nordique après le Hygge des Danois l’hiver dernier.

IMG_1338

IMG_1476

IMG_1466

IMG_1463

IMG_1464

 

Muriel

Commenter
1

Mon 1er terrarium

En regardant autour de moi, j’ai constaté avec regret que la verdure avait déserté mon appartement. Je m’achète peu de fleurs (elles sont vraiment moches dans ma banlieue), il ne reste que l’éternelle plante verte qui suit mon mari depuis 30 ans au moins ! Devant ce désert, j’ai commencé par acheter un spathiphyllum à Ikea, que je dois déjà rempoter prochainement.

Lors d’un atelier organisé par 18h39 le site d’inspiration déco de Castorama, j’ai découvert l’art du kokedama, un art japonais à mi-chemin entre le bonsaï et l’ikebana. Pas besoin de pot : juste un mélange de terre spécial, de la mousse, une plante et du fil ! Bon après il faut un petit coup de main mais le résultat est joli et naturel. Grande fille et moi sommes reparties chacune avec le nôtre. Bilan 6-7 mois plus tard : çà tient super bien en suivant les conseils d’arrosage. Petit bémol, notre chatte Hermès en a pris un pour son herbe à chat et en fait régulièrement son 4h. La pauvre plante est décapitée ! Vous pouvez en acheter tout fait pour 20-30€ selon la plante.

Pour info, Fleux (concept store dans le Marais) organise 2 sessions d’ateliers kokedama vendredi 29 avril. Toutes les infos, ICI

IMG_0470

IMG_0473

 

Mon autre coup de coeur, qui ne nécessite pas d’avoir la main verte, c’est le terrarium. J’en vois partout ! Comme d’habitude, je commence d’abord par penser que les autres ont un talent que je n’ai pas. Puis j’observe, je prends des renseignements, je regarde les prix, le matériel et maintenant j’ose me lancer…

Un vieux vase, des billes d’argile (j’en ai un sac dans un coin de mon balcon), du terreau, un reste de sable coloré (acheté chez Casa il y a quelques années) et 3 petites succulentes trouvées dans une jardinerie discount pour moins de 10€. Voilà le tour est joué !

Je me suis inspirée du DIY de Maisons du monde pour mon 1er terrarium. Si vous cherchez l’inspiration ou désirez faire un cadeau haut de gamme (à partir de 45€), foncez chez Green Factory ou sur leur stand au Bon Marché ! Leurs terrariums sont de véritables mini jardins d’intérieur. Sinon, Big Beauty propose un tuto sympa qui se rapproche de ce que vend Green Factory (il suffit de remplacer une plante par un bonsaï) : ce sera ma prochaine réalisation je pense…

IMG_3680

IMG_4604 IMG_4607

Muriel

1 commentaire
4

Organisation familiale…

 

tumblr_mx917qM1Id1r9zulto1_400

Je ne suis pas en vacances loin de là, je grappille une journée quand je peux, j’essaie de répondre aux sollicitations et en même temps de me préserver, du coup je fais les choses à moitié ou pas du tout.

Alors de temps à autre, j’ai envie de gueuler un bon coup ! D’ailleurs je remarque qu’on se crie pas mal dessus en famille en ce moment, même pour se dire des choses simples…

J’ai fait des grosses courses après ma grève et les enfants font mine de faire ce qu’ils ont à faire entre 2 parties de Super Mario Kart sur la Wii. Pendant ce temps, je liste les différentes corvées afin de faire un planning et un tableau qui tiennent compte des âges, des jours de présence de chacun (Minette est en internat par exemple) et une fois validé le tout avec Petit mari, une nouvelle organisation familiale sera mise en place. Je ne pensais pas devoir faire ce genre de choses avec de « grands » enfants  mais bon…

 

Muriel

4 commentaires
4

Il n’y a qu’une règle…

IMG_6464

Juste une petite piqûre de rappel.

Je travaille ; ils sont en vacances. Je dois répéter tous les jours les mêmes choses. Ils se disputent pour tout et rien, surtout pour ne rien faire…

J’en ai eu marre devant une énième plainte concernant des petites courses à faire pour le dîner et la journée du lendemain. J’ai remis l’argent dans mon porte-monnaie et je suis partie travailler. Depuis, ils font les fonds de placards et se tapent tous les restes et ce qu’ils n’aiment pas !

 

Muriel

4 commentaires
2

Le soir…

C’est la période de l’année où les jours raccourcissent, la nuit tombe tôt, je rentre tard chez moi. Mes journées de travail s’allongent et se terminent au-delà de 21h. Malgré la fatigue, je traîne, j’apprécie le silence sur la ville, la brume qui enveloppe les bords du lac. Je n’ai qu’une envie : m’asseoir sur un banc et respirer, prendre le temps. Au lieu de cela, j’accélère le pas, je quitte un bruit pour un autre. La maison, les enfants, la télé, les chamailleries, la clochette du chat… Dans ces moments-là, je rêve d’une maison à la campagne, je me vois telle une héroïne de Jane Austen dans un cottage, devant un bon feu de cheminée, un livre, une tasse de thé en écoutant le vent dans les arbres. Je me contenterai bien aussi d’un poêle à bois comme dans la petite maison de vacances en Suède…

IMG_5224

 

Muriel

2 commentaires