2

Ma sélection du dimanche soir

calendrier flow magazine 2017

Parmi mes petits plaisirs chaque jour, il y a cet éphéméride de Flow magazine qui me donne des idées, à réfléchir, à écrire, à envisager… Parce que chaque jour est unique et s’inscrit dans mon histoire. C’est aussi pour me souvenir qu’il y a de bonnes choses tous les jours, même les plus infimes, même quand on a l’impression de ne rien faire.

 

*****

Cette semaine a été très surprenante, je suis passée par des émotions très positives, très négatives puis à nouveau très positives. Une espèce de vague à laquelle je n’étais plus trop habituée. Mais il y a eu des moments de grâce comme cette promenade dans Paris entre 2 expositions de part et d’autre des rives de la Seine et ce dîner improvisé avec 2 de mes amies juste avant une séance de cinéma. Se retrouver à 19h, puis leur faire partager un bout de ma vie de blogueuse et rentrer dans notre banlieue à presque minuit…

  conversation muette jardin des tuileries paris expo spectaculaire 2nd empire musée d'Orsay Paris  dîner chez Champeaux Ducasse

*****

Je vous propose de regarder/écouter 2 conférences Ted axées sur le bonheur, le bien-être et une meilleure connaissance de soi.

Je vous parlais il y a quelques mois de mon journal de gratitude ICI

L’été dernier, j’ai brièvement parlé sur mes réseaux sociaux mais pas sur le blog du podcast de Christophe André 3 minutes à méditer sur France Culture. Apparemment, cela a été un gros succès (plus d’un million de téléchargements). Pour ma part, je l’écoutais entre 2 patients le matin vers 9h en faisant ma tournée ou le soir je partageais ma découverte avec les enfants. J’ai beaucoup aimé aussi me créer une petite routine pendant mes séjours en Tunisie, en Normandie et en Charente maritime au mois d’août.

Un joli livre à vous offrir ou à inscrire sur une wishlist, de même que les livres de Laurent Gounelle (dans la vidéo ci-dessus).

4è de couverture : 

Voilà plus de deux mille ans que l’on médite, en Orient comme en Occident. Aujourd’hui, les bénéfices de la méditation sont confirmés par de nombreuses études scientifiques. Laïque et accessible, la méditation de pleine conscience se pratique désormais dans les cabinets des médecins, à l’école, dans l’entreprise ou chez soi. Nous offrant sérénité, force et lucidité, elle nous aide aussi à résister aux maux de notre époque : égoïsme, matérialisme, dispersion digitale.

Issu d’une émission phare de France Culture diffusée durant tout l’été 2016, ce livre propose 40 exercices pour prendre conscience de notre état intérieur, écouter la rumeur du monde ou contempler la nature. Véritable traité pour entrer en amitié avec soi-même et avec le monde, il nous invite à un fascinant entraînement de l’esprit.

Si vous êtes débutant, ces exercices vous donneront le goût d’aller plus loin. Si vous méditez déjà, ils peuvent être un moyen de rafraîchir votre pratique et de la faire vivre chaque jour.

image

 

 

Muriel

2 commentaires
0

Jardins d’Orient à l’IMA

Il vous reste encore quelques jours pour aller visiter l’exposition Jardins d’Orient, De l’Alhambra au Taj Mahal à l’Institut du Monde Arabe.

Présentation : Une exposition en cinq temps retrace l’histoire des jardins d’Orient depuis la plus haute Antiquité jusqu’aux innovations les plus contemporaines, de la péninsule Ibérique au sous-continent indien. Un parcours riche de quelques 300 œuvres d’art mais aussi de maquettes, de tirages photo géants ou encore d’ingénieux dispositifs rappelant ce que les jardins doivent au talent des ingénieurs du passé.

Culture, histoire, technique, botanique, environnement, société…, l’art des jardins, privés comme publics, est traité sous tous ses aspects : l’exposition analysera les sources d’inspiration du jardin oriental, ses codes et ses déclinaisons, avant de rechercher les liens tissés au fil des siècles avec les jardins d’Occident. Sans oublier d’ouvrir le débat sur le rôle que la nature peut jouer dans les grandes villes contemporaines pour relever le défi de la modernité et de la durabilité environnementale.

Des jardins suspendus de Babylone au tout récent parc al-Azhar du Caire, de l’Alhambra de Grenade au Jardin d’essai d’Alger, du jardin princier au jardin pour tous, un passionnant parcours dont le fil conducteur est l’essence de la vie des jardins : l’eau, bien sûr !

J’y étais allée sur un coup de tête il y a quelques mois, lors de la Nuit des Musées. Et je n’ai pas regretté car l’exposition se déroule dans 2 espaces : une visite classique à l’intérieur qui se poursuit sur le parvis de l’IMA dans un jardin éphémère. Celui-ci se veut une interprétation contemporaine des jardins d’Orient.

Déambuler à la nuit tombée parmi les rosiers, les palmiers, les orangers et les jasmins était délicieux surtout que tous exhalaient leurs parfums, juste après une averse. Une magnifique promenade d’un soir dont je garde un merveilleux souvenir. Je n’ai pas eu le temps d’y retourner en journée pour compléter cette vision enchanteresse malheureusement…

Une exposition jusqu’au 25 septembre que je vous recommande !

expo jardins d'orient IMG_5402 IMG_5404 expo jardins d'orient IMG_5417 IMG_5411 expo jardins d'orient IMG_5424 parvis ima parvis ima parvis ima

Institut du Monde Arabe

1 rue des Fossés St Bernard Paris 5è

Mardi au Vendredi : 10h-18h
Samedi, dimanche : 10h-19h

Muriel

Commenter
2

30h à Londres 1ère partie

En juin dernier, j’ai cédé à la tentation en profitant du nouveau concept Eurostar Snap pour faire un séjour éclair à Londres. C’est en fait une campagne de promotion d’Eurostar qui propose des billets à 33€ par trajet, soit 66€ l’aller-retour. Si l’on choisit ses dates de voyage, les horaires de train ne sont communiqués que 48h avant le départ. Je suis donc partie un mercredi matin pour rentrer le jeudi soir.

Comme la plupart des grandes enseignes ouvrent ou ont ouvert des boutiques en France, j’y allais essentiellement pour des raisons culturelles, en mode « no shopping » et pour faire une bise à ma copine Nadia.

IMG_6110

IMG_6186

Sitôt descendue du train à 10h heure locale, j’ai rechargé mon Oyster card pour me rendre dans le quartier de Chelsea à la Saatchi Gallery voir l’expo Exhibitionism qui retrace la carrière des Rolling Stones. Une exposition magnifique !!! Un peu chère 22£ mais çà les vaut. Tout y est : de la reconstitution du 1er appart du groupe, de leur 1er contrat, à leurs collections de guitare, la reconstitution de leur travail en studio, leurs costumes de tournées, la création du logo, les clips etc. Il y a même un espace consacré aux membres de l’équipe (les choristes…) et un concert comme si on y était en 3D. Bref plus de 2h de visite absolument formidables qui m’ont fait monter les larmes aux yeux… Dommage, les photos sont interdites ! A voir jusqu’au 4 Septembre.

Saatchi Gallery

Duke Of York’s HQ, King’s Rd, London

IMG_6184

IMG_6193

IMG_6194

IMG_6195

IMG_6197

J’ai ensuite repris le métro pour la station Embankment où j’ai pris le temps de déguster un bacon-cheeseburger chez Five Guys, les 5 garçons et leurs cacahuètes débarquent à Paris à Bercy village le 1er août 😉

Inutile de vous dire que mes ados m’en ont voulu !

Five Guys

9/11 Villiers street, Charing Cross, London

IMG_6199

Ensuite, je suis allée dans mon musée londonien préféré : la National Portrait Gallery. En effet, il y a une minuscule mais jolie exposition de photos intitulée Black chronicles. Il s’agit d’une quarantaine de photos de personnalités noires de la fin du 19è-début du 20è siècle. Le but est de mettre en lumière des chapitres manquant de l’histoire de l’empire colonial britannique et notamment l’histoire des Noirs. L’expo est gratuite et se termine le 11 décembre 2016.

National Portrait Gallery

St Martin’s Place, London

IMG_6203

IMG_6205

IMG_6213

IMG_6215

IMG_6214

J’en ai profité pour aller au British museum admirer la fameuse verrière , qui n’existait pas il y a 30 ans quand j’y étais allée avec ma classe. L’accès au musée est gratuit.

British Museum

Great Russell Street, London

IMG_6220

Puis je me suis prélassée au Refuel du Soho Hotel pour un fabuleux afternoon tea… Ce qui est bien à Londres c’est que le tea time étant une institution, vous en avez partout, à tous les prix. C’est donc toujours un plaisir quel que soit le lieu. Le Soho Hotel est caché dans une voie sans issue entre Oxford St et Regent St. J’ai choisi cet endroit après avoir consulté des dizaines de listes des meilleurs tea time à Londres, d’abord pour sa situation et son prix 25£ (avec un bellini sangria). Je suis littéralement tombée amoureuse du cadre : la décoration des différents salons et restaurants est remarquable et le personnel est adorable ! Une adresse que je vous recommande +++

The Soho Hotel

4 Richmond Mews, London

IMG_6234

IMG_6226

IMG_6236

IMG_6238

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

IMG_6247

La 1ère partie de mon excursion s’est terminée vers 18h. J’ai repris le métro direction le Centre commercial de Westfield afin de découvrir le nouveau home sweet home de mon amie et passer la soirée à manger et papoter.

 

Muriel

2 commentaires
0

La Fondation Louis Vuitton

Les Journées Particulières LVMH sont une opération sans égale de la part d’une entreprise privée. Elle manifeste l’hommage que le groupe LVMH rend à l’excellence artisanale de ses Maisons et au patrimoine du savoir-faire européen. Le succès des deux premières éditions illustrent l’attachement du public à ce patrimoine – ateliers, chais, caves, hôtels particuliers, demeures familiales, boutiques historiques… – qui constitue, pour la France comme pour tous les pays d’Europe de grande tradition artisanale, un atout de tout premier ordre, tant en termes de rayonnement économique que de créations d’emplois.

N’ayant pas eu la chance de réserver un billet pour la visite d’une des maisons et ne souhaitant pas faire des heures de queue peut être en vain, j’ai choisi une visite gratuite de la Fondation Louis Vuitton, ouverte au public depuis octobre 2014.

Ainsi j’ai pu admirer le chef d’oeuvre de l’architecte Frank Gehry et l’oeuvre temporaire d’art contemporain « L’Observatoire de la lumière », travail in situ de Daniel Buren. A travers un jeu de 13 couleurs, de projections, de reflets, de transparences, de contrastes, à la fois intérieurs et extérieurs, il offre un nouveau regard sur le bâtiment, qui varie en fonction de l’heure, du temps et de la saison.

 

IMG_5312 IMG_5316 IMG_5322

Olafur Eliasson a conçu une œuvre d’art pérenne pour le « Grotto » : une coursive quasi sous terraine en rez-de-bassin nord, entre le bâtiment et la paroi moulée. L’artiste a imaginé une œuvre le long du parcours, composée de colonnes, baignant tout l’espace de lumière jaune, réfléchissant l’environnement et le visiteur à la manière d’un kaléidoscope monumental.

Les 43 colonnes triangulaires de l’installation, toutes différentes, comportent chacune un panneau de mosaïque de verre soufflé jaune rétro-éclairé par de puissants projecteurs LED et deux panneaux de verre miroir d’un seul tenant. Le visiteur sortant du bâtiment et passant par un point géométrique précis se voit reflété simultanément 43 fois dans chacune des colonnes.

IMG_5330 IMG_5334 IMG_5336

fondation LV

J’ai vraiment eu beaucoup de plaisir à découvrir la Fondation Louis Vuitton, d’autant que des micro-visites de 15mn sont proposées toutes les heures à chaque étage. Elles durent plutôt 30mn et sont faites par un personnel compétent sachant nous faire partager l’enthousiasme et la fierté qu’il a à travailler dans un tel lieu.

Je ne pouvais pas terminer ma visite sans prendre le thé au restaurant Le Frank, sous les poissons de Frank Gehry, et de goûter la fameuse tarte fine pur citron du chef Jean-Louis Nomicos. Attention toutefois, son prix est un peu excessif…

IMG_5340 IMG_5343

Fondation Louis Vuitton

8 Avenue du Mahatma Gandhi Paris 16è

Fermé le mardi

NB : le billet d’entrée donne accès au Jardin d’Acclimatation

Muriel

Commenter
0

Dans l’atelier l’exposition

affiche_dans_latelier_0

Dans l’atelier, l’artiste photographié d’Ingres à Jeff Koons est une magnifique exposition au Petit Palais.

Présentation : Depuis les débuts de la photographie, les ateliers d’artiste fascinent les pho­tographes. Qu’elle documente les intérieurs et tire les portraits des artistes en vogue, qu’elle s’intéresse au geste créateur ou qu’elle prenne l’atelier comme métaphore de la naissance des images, la photographie n’a de cesse depuis le XIXe siècle de pénétrer et d’explorer ces espaces où s’élabore l’œuvre d’art. Ja­mais une exposition n’a traité à grande échelle et de façon aussi spectaculaire ce regard photographique sur l’atelier. L’exposition, loin d’être une présentation exhaustive des photographies d’ateliers depuis la naissance du procédé, interro­ge la persistance d’une fascination. Près de 400 photographies permettent au public de s’approcher au plus près du processus de création de l’artiste, depuis Ingres, en passant par Picasso, Matisse, Bourdelle, Zadkine, Brancusi, jusqu’à Joan Mitchell, Miquel Barcelo ou encore Jeff Koons.

L’exposition suit trois thématiques : l’artiste majesté, la vie dans l’atelier et l’atelier comme laboratoire du regard. Tout au long de l’exposition, la créativité des peintres transparaît ainsi que leur singularité. L’atelier est un lieu de création, mais il est aussi un lieu de partage, de paraître et d’obsession. La série d’oeuvres d’ateliers vides, de quelques outils de création est très intéressante. Mais j’ai été fascinée par les quelques photographies cadrant sur les mains des plasticiens. Entre finesse, fragilité, précision et puissance…

La multitude des oeuvres présentées donne un peu le tournis et parfois une impression de fouillis : séries de petits formats, tirages monumentaux, mises en perspective, confrontations… Parfois je ne savais plus où poser mon regard, j’allais vers l’avant puis retournais en arrière, quand je ne tournais pas à droite ou à gauche. Cependant tout au long de l’exposition, les différents petits recoins donnent une impression d’intimité, comme si l’on se glissait clandestinement chez les artistes.

Une exposition jusqu’au 17 juillet que je vous recommande !

IMG_5180

 IMG_5182

IMG_5189 IMG_5191  IMG_5204  IMG_5208 IMG_5213 IMG_5223

Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
Avenue Winston Churchill
Paris 8è

Fermé le lundi 

Muriel

Commenter