2

Mes résolutions de rentrée

A partir de quand devient-on un vieux couple ?

Honnêtement, je n’en sais rien ! Réponse bateau : c’est dans la tête… Mais 25 ans de mariage, ça commence à faire un paquet d’années ! Ce n’est pas toujours facile de garder le cap, de faire des choses à 2 quand on a une famille nombreuse, que les enfants occupent beaucoup de place, voire l’essentiel. Parmi mes craintes, il y a celle de ne vivre que pour et par les enfants, d’oublier que c’est notre histoire, notre couple qui leur a donné naissance et que cette histoire se poursuivra quand ils auront quitté le cocon familial.

Alors depuis toujours, je lutte contre la tendance pantouflarde de Petit mari. De temps en temps, je baisse les bras, je me laisse emporter par le tourbillon de la vie et du travail, je me noie dans la routine.

Il y a quelques années, j’ai décidé d’être contre les résolutions. Certainement parce que je ne les tenais jamais ! Et il y a eu cette chronique de 5mn cet été de Christophe André sur le sujet et je me suis dit : pourquoi pas ? Dans le fond, il a peut être raison, les résolutions c’est utile pour progresser.

 

Alors j’ai convaincu Petit mari au mois d’août de faire du sport ensemble une fois par semaine. Rien d’extraordinaire : nous habitons au bord d’un lac donc faire un tour du lac, de préférence le samedi matin entre 9h et 11h. En gros, cela représente 40-45mn de marche rapide et 4,5km à parcourir… Parfait pour se remettre en forme en douceur, observer la nature, respirer, se vider la tête des soucis de la semaine ! En plus, comme j’ai repris le running pour préparer La Parisienne, c’était pour moi une séance de plus dans mon planning hebdomadaire.

2 mois plus tard, une de mes amies m’a proposé une initiation au tango. Au début de notre mariage, nous avions pris des cours de danse de salon, l’occasion de se remémorer quelques souvenirs. Le cours est à 20h le mercredi soir et dure 1h30. Pas stressant en cas de réunion qui dure plus longtemps que prévu et retour à la maison aux alentours de 22h pour un prix raisonnable. Donc nous voila occupés à penser à notre posture, à suivre le rythme de la musique, à respirer et à rire.

La surprise,  c’est Grande fille qui marche de temps en temps avec nous le samedi et Boy qui lui aussi a envie d’apprendre le tango  (il suit des cours de salsa le jeudi à la fac) !!! Prendre des résolutions pour soi et proposer sans forcer : c’est oui ou c’est non, sans avoir à se justifier. Quand Petit mari n’a pas envie, je ne le force pas, je ne fais pas la tête, je ne le prends pas mal. Il a le droit de ne pas avoir envie, d’être fatigué… Je me prépare et j’y vais seule parce que c’est important pour moi. C’est peut-être dur mais s’il est mon « partenaire privilégié », il ne me fait pas l’aumône de sa présence. Cela doit être une envie, un désir entre nous, pas une obligation. Et je crois que les enfants ont perçu ces notions de plaisir et de partage dans le respect de chacun.

 

IMG_0688 IMG_0713 IMG_0692

Muriel

2 commentaires
0

Mondial Tissus chez Simone

Une des choses que je préfère dans ma vie de blogueuse, c’est découvrir de nouveaux lieux inspirants. Parmi eux, il y a Chez Simone, un appartement haussmanien situé rue de Rivoli, très joliment décoré où l’on peut faire du sport, manger sain, se détendre ou en encore co-worker. Il accueille aussi régulièrement des events presse/blogs.

L’an dernier, j’y avais fait des ateliers DIY avec 18h39 et Castorama. Il y a quelques semaines, j’y ai découvert la collection automne-hiver de Mondial Tissus, superbement mise en scène dans les différentes pièces et surtout j’ai pu suivre un cours de yoga animé par Hermine (dont je vous reparlerai bientôt).

Chez Simone est un lieu dont les proprios sont charmantes, disponibles et souriantes. C’est l’appartement parisien dont on rêve toutes ! C’est une bonne adresse à retenir pour un brunch ou un déjeuner healthy entre copines dans un quartier animé à 2 pas du Louvre d’un côté et de Châtelet/Hôtel de ville de l’autre.

     IMG_7026 IMG_7038 IMG_7031  IMG_7037

IMG_7017 IMG_7036

IMG_7019 IMG_7020

Muriel

Commenter
1

Ma cure Hépar

hépar

La sédentarité et le stress ont des effets pernicieux sur notre santé, notamment au niveau du transit.

Comme je le dis souvent, les 2 sujets principaux abordés par les patients sont la météo et la constipation. D’une part, je me suis rapidement rendue compte du manque d’éducation à la santé de la population. Oui, les gens ne connaissent pas la définition de la constipation, ni de la diarrhée et ne savent pas composer une assiette « équilibrée ». Ils ne savent pas non plus que nous sommes « des hommes debouts » et que çà a une utilité, notamment au niveau du transit…

En clair :

  • ne pas aller à la selle une journée, ce n’est pas de la constipation,
  • manger des légumes, boire de l’eau, c’est bon pour le transit
  • marcher, avoir une activité physique tous les jours, c’est bon pour la santé, le transit et permet de réguler son stress

Boire permet de bien hydrater sa peau et ses selles qui en ont besoin pour progresser dans les intestins et être éliminées sans douleur.

Donc quand on passe des heures voire des journées entières assis à son bureau (devant son ordi), qu’on ne mange pas assez de légumes, il existe une solution naturelle (toujours préférer les solutions naturelles aux médicaments !!!) que je recommande à mes patients et à mon entourage : Hépar.

Grâce à sa composition minérale unique, c’est la seule eau à avoir prouvé son efficacité sur le transit intestinal. C’est une solution 100% naturelle pour soulager les problèmes de constipation. De plus, de par sa forte concentration en magnésium, Hépar apporte 119 mg de magnésium par litre, ce qui permet de couvrir 31% des besoins quotidiens en magnésium. On peut donc en boire tous les jours : le corps puise ce dont il a besoin et élimine le surplus.

Chez nous, il y en a toujours une bouteille de 1L et Petit mari a un stock de mini bouteilles de 33cl dans le coffre de sa voiture qu’il amène au bureau.

En cas de constipation, je suggère à mes patients d’en boire 2 verres a jeun le matin, de manger des légumes verts cuits et/ou quelques pruneaux.

Personnellement, c’est l’eau minérale que j’utilise quand je fais une détox ou que je me sens un peu à plat !

Muriel

1 commentaire
0

Tout dans la tenue…

Je ne fais presque plus de shopping. Je fais des listes de mes envies (comme le fameux livre de Grégoire Delacourt) et des listes de mes indispensables. Cela fait longtemps que je supporte plus la foule des grands jours dans les centres commerciaux alors j’y vais peu  et surtout à l’essentiel. Idem pour mes ados.

Depuis de longs mois déjà, je cherchais une veste de sport bien coupée, dans un matériau léger et surtout avec des manches longues qui feraient comme des mitaines. Là c’est la minute pintade où je vous explique que malgré toutes mes bonnes résolutions (que je jure ne pas prendre à chaque début d’année), je suis la mode de près. Ben oui,  même pas honte de dire que je continue à lire des blogs, suivre certaines stars de la blogosphère sur Snapchat, feuilleter des magazines et aller à des présentations presse. En plus, j’ai un standing à tenir auprès des mes ados qui approuvent ma façon de m’habiller ! C’est un privilège rare croyez-moi !!!

Une de mes exigences actuelle est de pouvoir courir, me rendre au cours de yoga, à l’aquabike, au tennis, à la zumba ou traîner à la maison dans une tenue qui m’aille, en clair dans une tenue où je me sente bien, limite sexy (ne pas se voiler la face). Pas la tenue mémérisante ou femme au foyer déprimée (adieu le jogging informe). Je vous parle d’un truc seyant et branché qui respecte mon âge tout en le mettant en valeur (ne surtout pas me déguiser en ado attardée, ni en cougar). Je ne sais pas si je suis très claire… Autre impératif, il faut que ce soit une tenue que je puisse mettre toute l’année, en ajoutant juste une doudoune par exemple en automne-hiver. Ceci bien sûr à un prix raisonnable ! J’ai d’abord trouvé des leggings de sport chez H&M et Primark à 15€ ainsi que des brassières et des débardeurs. Puis j’ai trouvé par le plus grand hasard la veste de mes rêves soldée à Citadium. Yep, le grand magasin branché des ados où tu croises autant de jeunes que de quadras et de quinquas ! Moi c’était différent, j’accompagnais mes enfants ! Bref, j’ai trouvé cette veste Puma et je suis tombée en amour. Je n’irai pas jusqu’à vous faire une série de photos mode hein, je ne suis pas assez « blogueuse mode » pour çà : une photo devant le miroir de ma chambre suffit à vous donner une idée de la chose. Vous voyez, le cuissot taille 42 et le petit haut en taille M/L malgré mes gros bras (chacun ses complexes). Et franchement, çà le fait ! Quand je me suis rendue au cours de yoga un samedi matin au Mandarin Oriental dans cette tenue, j’étais « black Carrie Bradshaw » ! Du coup, j’ai demandé à mon mari l’intégrale de la série Sex & the city pour me faire des injections de rappel. En sortant du cours, j’aurai tout donné pour un latte dans un gobelet Starbucks pour compléter le tableau.

J’en vois qui soupirent au fond là derrière leur ordi, mais je pense qu’il est important de faire du sport. Puis d’en faire dans une tenue que l’on aime, qui traduit à la fois son engagement et son état d’esprit. Le jour où vous me croiserez dans la rue avec mon legging à gros nuages rose, c’est que je serai au nirvana !

IMG_6678  IMG_6732

Muriel

Commenter

Pop in Porto 2è partie

Ce week-end aura lieu le nouveau Pop in the city à Risoul. L’occasion pour moi de revenir sur mon séjour à Porto et les souvenirs incroyables que j’en garde.

Il y a eu l’excitation et la crainte en allant retirer nos dossards. On y croise des binômes plus ou moins motivés. Certaines sont tellement « à fond » qu’elles font peur… Mais on y fait aussi de belles rencontres autour d’un verre et d’un bon dîner.

Puis il a fallu se lever très tôt, traverser la ville dans la brume pour se rendre au point de départ de la course. Nous avons eu droit à un super échauffement sexy en musique. Démarrer sa journée par des éclats de rire en remuant son popotin, çà le fait !

Vint la course avec son road book, ses énigmes, ses challenges, son stress, l’envie de bien faire d’abord, de se dépasser, de se surpasser, d’affronter ses craintes, quelques peurs, de se donner à fond et finalement se surprendre soi- même… Visiter, au pas de course certes, une ville magnifique, découvrir des métiers, des passions, aller à la rencontre des autres aussi. Un peu d’art et de culture, de sport (parfois extrême) et de solidarité, c’est tout ça Pop in the city dans une ambiance bon enfant, avec une très bonne organisation et je le re-ferai avec plaisir !!! D’ailleurs si j’avais pu, je me serai inscrire pour Risoul mais ce n’est que partie remise car les prochains sont déjà annoncés : Nantes en Juin et Bruxelles en Septembre.

IMG_20140912_191325  pop in porto  20140913_075145   20140913_075849 20140913_075239 20140913_080728

20140913_082038 20140913_090330 IMG_8469

20140913_095237

IMG_1883

20140913_122448

  20140913_111526 IMG_20140913_112653 20140913_121208 20140913_120618  IMG_20140913_122912 20140913_111344 20140913_112925 20140913_113351 20140913_113510  20140913_123742 20140913_130548 20140913_132051 20140913_132834 20140913_132841 20140913_140847  20140913_154801 20140913_163444 20140913_163458 IMG_20140913_221224

Pop In the City – Porto 2014 : l’intégrale from Pop In the City on Vimeo.

Muriel