42

Il était une forêt (concours dedans)…

Si vous avez aimé La Marche de l’Empereur, vous aimerez le nouveau film de Luc Jacquet qui sera en salle le 13 Novembre!

il était une forêt

 

Synopsis

Il était une forêt, nous invite à une découverte inédite des forêts tropicales primaires.
Pour la première fois, une forêt tropicale va naître sous nos yeux. Ce film synthétise une gigantesque somme de savoirs acquise pendant des siècles. De la première pousse de la forêt pionnière au développement des liens entre plantes et animaux, ce ne sont pas moins de sept siècles qui vont s’écouler sous nos yeux. Il était une Forêt propose un voyage inédit en forêt, un voyage dans la vie elle-même.
Depuis des années, Luc Jacquet filme la nature et le monde animalier, pour émouvoir et émerveiller les spectateurs à travers des histoires uniques et passionnantes. Sa rencontre avec le botaniste Francis Hallé a donné naissance à ce film patrimoine sur les forêts tropicales primaires, un des enjeux écologiques majeurs, véritables poumons verts garants de la vie sur terre. seul le cinéma peut offrir une plongée exceptionnelle dans ce monde totalement sauvage, en parfait équilibre, où chaque organisme – du plus petit au plus grand – joue un rôle essentiel.

IEUF_Affiche

 

 

Petit mari étant originaire de Guyane, nous parlons régulièrement en famille de la forêt amazonienne, de la faune et de la flore là-bas… Comme je suis née en Guadeloupe, je m’intéresse aussi au patrimoine culturel de mon île, notamment au parc national situé en Basse-Terre. Avec Petit mari et les enfants, nous avons fait pas mal d’excursions lors de nos vacances et c’est ainsi que j’ai appris la définition de la canopée.

Minette, Tit’puce et moi avons eu la chance de voir le film cet après-midi, dans le cadre du Disney Social Club. A la sortie de la projection, il y avait 2 pour 1 contre. Minette et moi avons beaucoup aimé nous plonger dans la forêt tropicale, nous mêler à ses habitants, voir la végétation, comprendre le rôle de chaque espèce animale ou végétale et regarder ces arbres grandir, grandir, grandir, vivre, s’épanouir et des siècles plus tard… Mourir. Les bruits (parfois impressionnants) et la musique surtout, notamment le violoncelle (mais vous savez pourquoi nous y sommes sensibles à la maison), nous a touchées, émues même. Tit’puce, fatiguée par sa longue journée outre-manche, a été beaucoup moins sensible à la beauté du film, l’a trouvé un peu trop long (1h18mn).

Le film est très bien fait, les images sont à couper le souffle même si les dessins d’animation sont trop « naïfs » pour Minette. Il a été tourné au Gabon et au Pérou. Francis Hallé, le botaniste qui a inspiré Luc Jacquet, est impressionnant et son costume Agnès B lui va si bien ! L’intérêt pédagogique est indéniable et je suis sûre que ce film sera un bon support à l’école, plus particulièrement en cours de SVT ou dans les débats sur la préservation de l’environnement. A voir de préférence en 3D !!!

*****

Comme vous en avez l’habitude maintenant, j’ai la possibilité de gâter plusieurs d’entre vous en offrant 4 lots de 2 places de cinéma pour aller voir le film Il était une forêt.

Pour cela, il suffit de répondre correctement aux questions suivantes en commentaire : 

– Comment s’appelle le réalisateur du film Il était une forêt ?

– Quel est le thème principal du film ?

Vous avez jusqu’au mercredi 6 Novembre pour participer !!!

Un tirage au sort désignera les gagnants.

N’hésitez pas à devenir fan de ma page Facebook et relayer ce concours sur les réseaux sociaux !

*****

édit du 7/11 :

Merci d’avoir participé aussi nombreux !

Les gagnants des 4 lots de 2 places de cinéma pour voir Il était une forêt sont :

  • MICHACHAMI
  • FLORIIANE
  • MAMAZARRO
  • CAROTITI

Envoyez-moi rapidement vos coordonnées à muriel(at)femmeactive.org !

 

Muriel

42 commentaires
2

Juste nous, juste 2…

A l’heure où vous lirez ces lignes, je serai dans le train avec Tit’puce.

Mon 1er voyage, son 1er voyage, juste elle et moi, juste un de mes enfants et moi à l’étranger, juste nous 2 pour une journée.

C’est tout, ce n’est rien, c’est juste la 1ère fois depuis sa naissance. Vous savez, les mamans, ce moment après l’euphorie de l’accouchement, quand toute la famille est partie, que tout se calme et que vous vous retrouvez avec votre bébé pour une longue 1ère nuit en tête à tête. Vous regardez , vous dévorez des yeux ce nouveau bébé, vous lui parlez…

Je retrouve bien des années plus tard ce sentiment, cette sensation, juste parce que le temps d’une journée, nous traverserons la Manche, nous vivrons un truc à 2 au milieu des autres certes, mais ce ne sera qu’à nous. Rien d’extraordinaire, une petite visite, un jour de vacances qui ressemble à une bulle dans le « continuum espace temps » (vous savez la fameuse phrase de Doc dans Retour vers le futur !).

SONY DSC

SONY DSC

 

SONY DSC

Muriel

2 commentaires
0

Encore et toujours…

La semaine qui se termine m’a donné un avant-goût de ce que seront les prochaines années au fur et à mesure que nos oiseaux quitteront le nid. Pour la 1ère fois depuis que j’ai un enfant en âge scolaire, je n’ai pas eu les nombres 16 et 30 à l’esprit ! Je parle bien de la fameuse « heure des mamans » : 16h30.  Pas d’organisation de sortie d’école à gérer, à prévoir… Ne pas guetter l’heure ou écourter une sortie à Paris pour être rentrée à temps.

Cette semaine, j’ai donc goûté pleinement le plaisir d’avoir de grands enfants, d’en profiter sans culpabiliser puisque Tit’puce faisait du kayak à Belle île en mer.

Alors qu’on pensait en avoir fini avec les voyages scolaires, Boy nous a réclamé 2 chèques pour un montant total de 375€ pour 3 jours en Allemagne au mois de décembre et Minette partira en avril à Venise (pour le double du prix). Petit mari est d’un calme olympien alors qu’il n’a jamais eu autant de chèques à faire, à tel point que je le soupçonne d’être sous anti-dépresseurs. En fait, il noie son chagrin en grattant sa guitare, en faisant ses exercices de batterie en tapant sur son bureau.

De mon côté, je crois que je vais zapper la zumba. Je voulais me réinscrire mais je n’ai pas l’assurance qu’on ne nous impose pas des cours de body karaté que j’ai détesté l’an dernier, en plus l’horaire a été repoussé à 20h30. Rentrer chez moi à 22h en traversant un quartier pas très sécure tout en sachant qu’au mieux il y a un bus toutes les 30mn, ben… voilà quoi !

Sur ces interrogations, je vous souhaite un bon week-end !

IMG_4148

Muriel

Commenter
2

Sur le chemin de l’autonomie…

Flou de 4h45 ce matin quand nous avons accompagné Tit’puce devant l’école pour son départ en classe découverte à Belle île.

C’est la 1ère fois qu’elle part sans un des aînés (elle a fait presque toutes ses colos avec Minette).

La petite dernière sera absente ce week-end autour de la table familiale…

 

Muriel

2 commentaires
8

Des adultes et des enfants…

Alors que les enfants grandissent, que la pression devrait s’alléger d’année en année, je déchante un peu… Nous ne cessons de jongler entre les réunions toutes plus importantes les unes que les autres puisque les enseignants de 2 de nos enfants n’ont rien trouvé de mieux qu’organiser un voyage d’étude sitôt la rentrée passée !

Ainsi, Boy a pris la route vers Briançon hier matin aux aurores pour 4 jours afin d’étudier « sur pièce » le programme de géologie en SVT (sciences et vie de la Terre). Alors que nous grognons, lui est content d’effectuer son 1er voyage scolaire car par rapport à ses soeurs, il n’avait pas eu jusqu’à présent de prof assez motivé depuis son entrée au collège. Il lui aura fallu attendre la classe de Terminale ! Même si nous n’aimons pas trop qu’il voyage en car, nous savons qu’il aime particulièrement ses moments qui lui permettent de se créer de bons souvenirs avec ses copains et copines (comme à l’aumônerie), qu’il acquiert encore plus d’autonomie et d’expérience…

 

Samedi prochain ce sera au tour de Tit’puce de prendre le car jusqu’à Belle île… Ensuite nous nous arracherons les cheveux pour le stage d’observation en milieu professionnel de Minette. Elle souhaitait le faire dans l’hôtellerie-restauration de luxe mais n’ayant pas 14 ans, elle doit faire face à des contraintes légales qui restreignent drastiquement ses possibilités : en clair, elle devra effectuer son stage avec moi ou dans une administration, ce qui la déçoit fortement bien entendu.

De son côté, Grande fille commence à entrer dans la peau d’une étudiante en médecine et au détour d’une conversation, elle a enfin admis ce que je soupçonnais depuis quelques temps déjà : elle fume !!! Pas tous les jours, de temps en temps en soirée, avec ses amis, ce qui selon ses critères n’en faisait pas une fumeuse… J’ai dû lui expliquer que de fait, elle est fumeuse ! La peste m’a demandé si j’étais jalouse parce que « elle sait fumer et moi pas ! »  Grrrrrrrrrrrrrrrrrr… Il y a vraiment des claques qui se perdent !

 

Muriel

8 commentaires