1

Toutes à l’école

Il y a quelques semaines, je suis devenue Ambassadrice de l’association Toutes à l’école, créée par la journaliste Tina Kieffer. Elle a choisi de développer une scolarisation de haut niveau pour les petites filles défavorisées au Cambodge.

En tant que mère de 3 filles notamment, sensible à la condition féminine et à l’éducation, je ne pouvais pas refuser. Donc régulièrement, je publierai les actualités de l’association.

IMG_3600

Le Cambodge, dont la moitié de la population a moins de 20 ans, a perdu 90% de ses intellectuels lors du génocide par les Khmers Rouges. La pauvreté est telle que les parents n’ont souvent pas d’autre issue que de faire travailler leurs filles dès le plus jeune âge. Beaucoup de familles vivent dans une très grande précarité : logements insalubres, promiscuité, très faibles revenus…

Les écoles publiques dispensent les cours à mi- temps dans des classes en sureffectif, et les filles sont souvent évincées du système scolaire dès la fin du primaire pour aider leur famille.

En 2006, Toutes à l’école ouvre Happy Chandara une école-pilote située dans une zone rurale périurbaine à 12km de Phnom Penh. Les habitants de cette région vivent pour la plupart de l’agriculture, de la pêche et des métiers du secteur informel comme la cueillette et la confection de bracelets en fleurs de jasmin. La précarité économique des familles rend difficile la scolarisation des petites filles. En effet, un enfant scolarisé est un enfant qui ne travaille plus pour ses parents.

Les enfants issues des familles les plus pauvres (avec un revenu mensuel inférieur à 100 $) sont accueillies en priorité. Actuellement 1090 élèves, de l’école primaire à la 3ème année de collège.

La mission d’Happy Chandara est d’accompagner les élèves jusqu’à l’obtention de leur 1er emploi, qu’elles choisissent la filière classique en entrant à l’université ou qu’elles s’orientent vers un cursus professionnel. Chaque année, près d’une centaine de petites filles démarrent leur scolarité à Happy Chandara.

toutes-a-l-ecole-010

Happy Chandara apporte son aide aux familles les plus précaires pour que la scolarisation de leur fille n’entrave pas leur niveau de vie. Ces familles sont accompagnées tout au long de l’année scolaire par les assistants sociaux de l’école. La prise en charge des enfants est globale : alimentation, suivi médical (médecine générale, vaccinations, soins dentaires et suivi ophtalmologique), soutien aux familles (distribution de paniers alimentaires 10 fois par an pour les plus pauvres)…

Happy Chandara, c’est donc :
– une école primaire
– un internat
– un collège
– un centre de formation professionnelle
– un centre de santé
– un lycée

L’association « Toutes à l’école » fonctionne en toute transparence grâce aux dons et aux parrainages. Les comptes de l’association sont contrôlés par un commissaire aux comptes et ils sont publiés chaque année sur son site. Elle a reçu l’agrément du Comité de la Charte. Ce label, gage de rigueur financière, de gestion désintéressée et de transparence, implique un contrôle régulier des comptes et garantit le bon usage des dons.

Afin que l’école réalise avec succès le projet pédagogique ambitieux qu’elle s’est fixé, il est mis en place deux sortes de parrainages.
Le parrainage d’école : permet de rémunérer en partie les enseignants, les activités parascolaires et tous les frais généraux de l’école. Prix du parrainage d’école à partir de 20 euros/mois.
Le parrainage d’élève : permet de financer la scolarité d’une petite fille, la cantine, les frais médicaux, les sorties extra-scolaires ainsi que son uniforme et son matériel scolaire pour l’année. Pour couvrir l’ensemble de ces dépenses, chaque petite fille reçoit le soutien de deux parrainages. Pour les parrains, c’est l’opportunité de donner un avenir à une élève, de soutenir sa scolarité, suivre ses progrès scolaires et tisser peu à peu des liens avec elle.
Les parrains et marraines représentent aujourd’hui 40% du financement de l’association, le solde est apporté par les partenariats privés (entreprises et fondations).

Elle peut aussi compter sur des marraines de prestige, Claire Chazal, Estelle Lefébure, Marie Drucker et Laurence Ferrari , et sur le soutien de marques comme Caroll et Sephora qui commercialisent chaque année un vêtement ou un accessoire dont les bénéfices sont reversés à l’association. Vous pouvez vous offrir une trousse ou un foulard cette année ou vous les faire offrir pour la Fête des mères !

12932751_1127193887325783_5274377285702439541_n

Capture-d’écrans-300x287

 

Association Toutes à l’école
19 rue du Calvaire
92210 Saint Cloud
Tel : +33 1 46 02 75 39
contact@toutesalecole.org
www.toutesalecole.org

 

Muriel

1 commentaire
0

Captain America Civil war

captain america civil war

Synopsis : Steve Rogers a désormais pris la tête des Avengers, bien décidé à redoubler d’efforts pour protéger le monde. Toutefois, après leur implication dans un nouvel incident aux dommages collatéraux considérables, la pression politique monte pour mettre en place un système délimitant leurs champs d’action et une instance dirigeante à même de pouvoir déterminer quand vraiment faire appel aux Avengers. Cette nouvelle dynamique que l’on exige d’eux créé des tensions au sein de l’équipe, alors même qu’elle s’efforce de contrer une menace aussi impitoyable qu’inédite…

 

La sortie d’un Marvel est un véritable évènement familial : en général, nous nous réservons une soirée au cinéma tous les 6. Mais cette année, Boy était en pleines révisions pour le concours de médecine et Grande fille a eu la chance d’avoir une maman blogueuse qui, ne pouvant se rendre à la projection presse, lui a gentiment cédé sa place 😉 Du coup, la sortie familiale est devenue une sortie à 4 la semaine dernière.

IMG_4943

 

C’est sans doute le film le plus attendu de l’année, celui qui voit s’affronter la team Iron Man et la team Captain America. On y retrouve avec plaisir tous les ingrédients qui ont fait le succès des Marvel précédents. Malgré un scénario un peu léger, la profondeur du caractère et la psychologie des Avengers sont là. Comme d’habitude on en prend plein les yeux et les oreilles, avec effets spéciaux et explosions à souhait et des scènes de combat d’anthologie. Si l’on peut regretter l’absence de Thor et de Hulk, de nouveaux personnages introduits récemment tels Ant-Man entrent parfaitement dans le moule, chacun doté d’un sens de l’humour particulier et plaisant. Il y a d’ailleurs tant de super-héros qu’on en vient presque à se demander pourquoi le film s’appelle Captain America !!! L’histoire n’est finalement pas centrée sur son personnage. Pour résumer, c’est encore une excellente formule que nous propose Marvel, en dépit d’un démarrage assez lent et long, mais chacun y trouvera son compte.

Anne aka Grande fille

Muriel

Commenter
1

Le sheet mask challenge

Parmi les nombreux produits lauréats des Victoires de la Beauté, j’ai reçu des « sheet mask ». Ce sont des masques prédécoupés en tissu, coton ou silicone à appliquer sur le visage. Imbibés de lotion plus ou moins épaisse et parfois de gel, ils peuvent être hydratants, clarifiants, nourissants, matifiants, resserrant les pores, lissant le grain de peau, anti-âge etc. Chaque masque est à usage unique, emballé individuellement.

En faisant une rapide recherche sur le net, j’ai découvert que ces masques sont monnaie courante en Corée et au Japon où il en existe de toutes sortes et à tous les prix.

Ces masques ont la forme d’un grand rond avec des trous pour les yeux, un trou pour la bouche, et une entaille pour couvrir le nez et les ailes du nez. Ceux que j’ai utilisé sont déposés sur un film plastique afin de les déplier sans les déchirer.

Certains sont destinés uniquement au contour des yeux, à la zone T ou aux mains.

On peut les utiliser à tout moment de la journée sur une peau propre, 1 ou 2 fois par semaine.

3 méthodes d’utilisation : à température ambiante, chaud (au bain-marie uniquement) ou froid (quelques heures au frigo)

En poursuivant mes recherches, je suis tombée sur le #7daysheetmaskchallenge de SokoGlam. L’idée est de prendre soin de soi au sortir de l’hiver en offrant un traitement de choc à notre peau, comme on fait une cure de vitamines. Donc pendant 7 jours, on applique un masque par jour sur son visage en prenant soin de choisir des masques ayant des propriétés différentes. J’ai donc commencé tout simplement en utilisant les produits que j’avais reçu et j’ai complété avec 5 masques achetés chez Sephora (l’idée d’aller faire un tour en parapharmacie n’est venue qu’ensuite).

IMG_4637

 IMG_4655

Il faut impérativement avoir le visage non maquillé et propre. Une fois le masque déplié, il suffit de le poser délicatement sur votre visage en essayant de faire le moins de plis possible. L’idéal étant que le visage soit bien recouvert.
Le 1er jour, j’ai effectué ma routine habituelle du soir en y ajoutant un gommage. Puis j’ai intercalé un masque différent chaque soir :

  1. Mousse démaquillante nettoyante
  2. Lotion micellaire
  3. Masque en tissu pendant 15 à 25mn selon l’indication au dos de l’emballage
  4. Sérum et/ou crème de nuit
  5. Baume à lèvres

Selon mon humeur et le type de masque à partir du 3è jour, j’en ai placé certains pendant quelques heures au frigo. Le temps de pose passé, il suffit de retirer le masque et masser le visage avec l’excédent de lotion restant sur la peau pour le faire pénétrer (ne surtout pas rincer !). Selon les masques, ce peut être un peu collant, mais cette sensation ne dure pas. Appliquer ensuite son sérum et/ou sa crème de nuit.

Le masque est toujours bien imbibé même après la pose (environ 20ml de produit) : pour ne rien gaspiller, on peut essorer le masque pour récupérer le reste de lotion puis l’appliquer sur le cou et le décolleté. Vous pouvez aussi conserver l’emballage du masque car il contient encore plein de lotion à l’intérieur. Vous pouvez le fermer à l’aide d’une pince à linge et le mettre au frigo. Ainsi vous pourrez encore profiter de la lotion le lendemain matin et donner un coup de fouet supplémentaire à votre peau.

IMG_4647

IMG_4653

IMG_4826

IMG_4863

IMG_4877

IMG_4886

IMG_4907

Les masques que j’ai utilisé :

  1. Jasmine essential oil brightening hydrating invisible mask de Uni touch (VDB 2016)
  2. Masque visage algue – purifiant détoxifiant Sephora
  3. Masque visage orchidée – anti-âge lissant Sephora
  4. Masque visage thé vert – matifiant anti-imperfections Sephora (mis au frais 3h avant utilisation)
  5. Masque visage grenade – défatigant énergisant Sephora (mis au frais 3h avant utilisation)
  6. Masque visage perle – uniformisant éclat Sephora (mis au frais 3h avant utilisation)
  7. Anti aging bio-cellulose mask de Vandies laboratory (VDB 2016)

Les masques Sephora sont vendus 3,95€ l’unité. Sachant que les masques Uni Touch et Vandies m’ont été offerts, j’estime la cure à 40-50€. Il est cependant possible d’en faire une pour 20-30€ en passant commande sur des sites coréens. J’ai découvert à la parapharmacie des masques de 3 à 10€ l’unité chez Nuxe notamment.

IMG_4866

IMG_4864

Mon bilan : j’ai découvert et adopté les sheet mask ! Ils sont simples d’utilisation, pas besoin de se soucier d’en avoir mis assez ou pas. Il y a aussi un côté hygiénique (pas de pot ou de tube ouvert pendant des mois) que j’aime bien. Evidemment çà fait rire la famille, surtout quand j’ai mis le masque en bio-cellulose. J’avais l’impression d’avoir du blanc d’oeuf sur le visage ! Si le masque Uni touch qui se veut hydratant m’a déçue car j’ai eu la peau brillante globalement mais qui tiraillait fortement au niveau des joues, les autres masques ont bien rempli leur fonction. Au bout de 3 jours, l’effet était indéniable : j’avais les traits reposés, la peau souple, douce et hydratée. Mes cernes et pas mal de ridules avaient disparu. Mes rides les plus importantes étaient atténuées.

Ce que j’ai aimé par dessus tout, c’est le temps de pose ! J’en ai profité pour me détendre, faire de la méditation. Ce fut véritablement un temps pour moi. J’ai déjà acheté un nouveau sheet mask Nuxe pour cette semaine que je vais appliquer chaud cette fois-ci. Et je pense en essayer d’autres prochainement. Quant au challenge, j’ai déjà prévu de le renouveler fin octobre-début novembre afin de préparer ma peau pour l’hiver. Pour un résultat optimum, je conseille de le faire pendant une semaine de congés (vos collègues auront l’impression que vous rentrez de thalasso ;-)).

Alors, vous ai-je donné envie de vous lancer ?

*****

Ce post inaugure la série « je me fais belle » que vous retrouverez sur différents blogs le 1er mardi de chaque mois. Cela me permettra d’aborder différentes thématiques et partager avec vous mon vécu de femme et de mère face à la beauté et aux soins. La liste des autres participantes est : ICI 

Je-me-fais-belle

 

Muriel

1 commentaire
1

Barbie aux Arts décoratifs

 

Barbie-expo Arts décoratifs

  IMG_4696

Présentation :

Au-delà d’être un jouet, Barbie est le reflet d’une culture et de son évolution depuis sa création en 1959. On l’a d’abord associée à l’American way of life avant d’incarner une dimension plus universelle, épousant les changements sociaux, politiques, culturels. Elle évolue dans le confort moderne tout en épousant de nouvelles causes, questionnant les stéréotypes, haïe pour ce qu’elle représenterait d’une femme idéalisée, et pourtant autonome et indépendante, adoptant toutes les ambitions de l’époque contemporaine.

C’est en regardant sa fille Barbara jouer avec des poupées de papier, que Ruth Handler, l’une des fondatrices de Mattel, se met à rêver d’une poupée de mode en trois dimensions, d’une poupée mannequin. Son âge reste volontairement flou afin de pouvoir incarner aussi bien une adolescente qu’une jeune femme. Elle est tout à la fois lycéenne, étudiante, nurse ou jeune hôtesse de l’air avant d’embrasser plus de 150 métiers, des plus classiques aux plus avant-gardistes. Barbie a été vétérinaire à plusieurs reprises, mais aussi paléontologue, et informaticienne, pilote de course, professeur, médecin, danseuse étoile, officier de police… et on l’oublie peut-être mais Barbie a été candidate à la présidence quatre fois, comme elle a été astronaute en 1965 alors que Neil Armstrong a attendu 1969. 

Ses silhouettes, ses coiffures, ses costumes, sont le fruit de quelques secrets de fabrication dont certains sont révélés pour l’occasion à travers maquettes ou témoignages de ceux qui font le succès de Barbie. Un succès qui tient à la capacité de la poupée à suivre l’évolution de son époque pour se renouveler tout en restant la même. Elle inspire aussi les artistes. Certains, comme Andy Warhol, en ont fait le portrait quand d’autres l’ont largement détourné.

Nombreux sont les créateurs qui ont croisé son chemin de passionnée de mode, pour laquelle chacun a déjà imaginé les tenues les plus extravagantes ou les plus élégantes. Quelques-unes de ses robes de collections sont ainsi signées par des couturiers, parmi lesquels Thierry Mugler, Christian Lacroix, Jean Paul Gaultier, Agnès B, Cacharel ou encore Christian Louboutin. 

Autant vous le dire tout de suite, je fais partie de cette génération de filles traumatisées parce que je n’ai jamais eu de Barbie ! La blonde maigrichonne à forte poitrine quand tu es une petite fille noire hum hum. En fait, ma mère la trouvait tout simplement laide et a préféré m’offrir de « vraies » magnifiques poupées (blondes aussi) qui coûtaient un bras à l’époque : les poupées Bella.

Inutile de vous dire que j’ai offert des Barbie à mes filles ! Mais c’était l’époque des Bratz et de Dora l’exploratrice donc je n’ai jamais vraiment pu assouvir mon fantasme…

Minette et moi sommes donc allées au musée des Arts décoratifs et pour la première fois, depuis quelques années que nous fréquentons ce musée, nous avons dû faire près de 45mn de queue avant de pouvoir rentrer. Si la première salle est frustrante à cause d’un éclairage médiocre, le reste du parcours est très riche et un vrai régal pour les yeux.

C’est une exposition qui offre 2 niveaux de lecture : un purement ludique qui éblouira les enfants (il y a même un espace jeu), l’autre à la fois historique et sociologique réjouira les adultes. Minette est tombée en arrêt devant le nombre de professions que Barbie a exercé. Elle a poussé aussi de hauts cris devant les séries, films et personnages célèbres. Pour ma part, j’ai beaucoup aimé le parallèle entre les tenues de Barbie et l’histoire de la mode. J’ai été choquée aussi de découvrir que la première Barbie noire date de 1967-1968, même si elle n’était qu’une version « colorée » de l’originale, sans attributs noirs (bouche, nez, etc). Malgré ces défauts et des difficultés de commercialisation, je ne peux que déplorer une fois encore (comme dans les cosmétiques), qu’on ait dû attendre près de 50 ans pour en avoir en France… Heureusement j’ai pu acheter des poupons Corolle noirs à mes enfants !

Afin de regagner des parts de marché, Barbie fait enfin sa révolution : elle aura des silhouettes différentes afin de ressembler un peu plus à la multiplicité des femmes (plus petite, plus ronde…). Je ne sais pas si çà marchera car jouer à la poupée est avant tout jouer à être adulte. En dehors de quelques cas pathologiques, je ne crois pas que beaucoup de petites filles rêvent d’une plastique à la Barbie ! Personnellement, je n’ai jamais voulu être blanche, ni blonde aux yeux bleus à forte poitrine 😉 Ce qui était incroyable pour l’enfant que j’ai été, c’est l’immense garde-robe qu’elle avait ainsi que tous les accessoires (le fameux avion du sketch de Florence Foresti, la voiture, le cheval, la maison). D’ailleurs les 7000 vêtements et accessoires rangés par couleurs constituent le clou de l’exposition !

IMG_4700 IMG_4702 IMG_4705 IMG_4786  IMG_4787 IMG_4721 IMG_4720 IMG_4725  IMG_4728

Musée des Arts décoratifs
107, rue de Rivoli
Paris 1er

Jusqu’au 18 Septembre 2016

Muriel

1 commentaire
0

Dimanche 1er mai

Un dimanche 1er mai au travail, un de plus mais j’ai arrêté le compte il y a bien longtemps. Bref, je souhaite une bonne fête du travail à ceux qui en ont un, ceux qui en cherchent, ceux qui n’en ont plus et ceux qui ont quitté le monde du travail, goûtant une retraite bien méritée. Le ciel est bleu, le soleil brille et l’essentiel de notre vie est en dehors du boulot !

 

IMG_4645 IMG_4861 IMG_4949

Muriel

Commenter