0

Rien à comprendre

3 semaines sans ouvrir mon ordinateur… N’y voyez aucun défi personnel, aucune détox, y’a rien à y voir, ni un sens à trouver. Juste pas envie, juste beaucoup de boulot, juste la vie quoi ! Profiter, sans accumuler pour raconter, vivre en essayant de respecter mon rythme personnel, notamment me coucher à 23h : çà a l’air tout bête mais c’est fou comme on peut se laisser dévorer par son ordi sur les genoux. Nous voici déjà fin juillet, pas encore de vacances à l’horizon mais j’apprécie les cartes postales que nous recevons les enfants et moi.

Et à côté de çà, je rêve et Soledad Bravi illustre parfaitement mes pensées…

IMG_6443 IMG_6484 IMG_6559

crédit Soledad Bravi

 

Muriel

Commenter
1

Journée du bien-être au Mandarin Oriental Paris

Coup d’oeil, doigts hyperactifs sur le clavier de mon iphone, coup de chance, j’ai pu m’inscrire à la Journée Internationale du bien-être au Mandarin Oriental le 11 juin dernier. En effet, le palace parisien proposait des séances de yoga en partenariat avec la marque Lululemon et offrait à l’issue du cours une collation concoctée par les équipes de Thierry Marx.

Avec 2 amies, nous avons passé une matinée de rêve (malgré la pluie), guidées par une équipe aux petits soins et marquée la visite du spa (dont je vous reparlerai bientôt). Jusque là, je n’avais pas vraiment osé m’aventurer dans un autre cours de yoga que celui d’Oriane, ma prof depuis bientôt 3 ans. Ce cours m’a permis de passer un cap, de prendre confiance, de me sentir « légitime »  et libre dans ma pratique.

Tout l’été le Mandarin Oriental propose le samedi matin de 9h à 10h un cours de yoga en petit groupe sur l’une de ses terrasses (30€ le cours). Cela vous donnera certainement envie de profiter du spa ! Pour plus d’infos : mopar-spa@mohg.com

IMG_6030

IMG_6032    IMG_6050 IMG_6056 IMG_6055 IMG_6058 IMG_6060 IMG_6397  IMG_6401

Muriel

1 commentaire
0

#wanderswiss au Wanderlust

Du 10 juin au 10 juillet, House of Switzerland (la Maison de la Suisse) investit le Wanderlust, qui devient #wanderswiss. Le club culturel à ciel ouvert surplombe la Seine, s’illumine la nuit et se situe au coeur des anciens Docks, aujourd’hui Cité de la mode et du design, juste en face de la gare de Lyon. L’endroit est reconnaissable à son architecture verte et disruptive.

Pendant toute la durée de l’Euro 2016, les matchs sont diffusés sur écran géant en direct à l’heure de l’apéro, avec un transat et le soleil qui se couche… C’est le Slow Foot : offrir un lieu en plein air, avec les meilleurs dj et les meilleurs burgers/saucisses, pour partager un moment autour du foot, de la fête et de la bonne bouffe !

  SONY DSC SONY DSC IMG_6421

Le week-end, l’offre s’élargit aux familles en proposant une expérience gustative inédite, entre savoir-faire, convivialité et simplicité suisses… Le meilleur du terroir helvétique se retrouve sur la table géante du brunch de la House entre fromages, raclettes, viande séchée, saucisses, pains de toutes sortes, légumes croquants, douceurs et vins régionaux…

La House of Switzerland nous a invité tous les 6 à bruncher le week-end de la Fête des pères. Nous avons choisi le menu 2 avec notamment le birchermüesli (dont j’ai déjà récupéré la recette !) et le burger au gruyère suisse. Cela nous a permis de passer toute l’après-midi en famille, en mode slow food improvisé… Il n’a pas fait très beau mais nous avons profité de la terrasse entre 2 averses et assisté à la 1ère mi-temps d’un match. Un papa qui a bien aimé la surprise !

IMG_6424

IMG_6426

SONY DSC

Après le repas, nous avons participé à un atelier chocolat (où j’ai découvert le vinaigre de cacao) puis nous nous sommes initiés à la sculpture, gravure et peinture d’une mini planche à découper lors d’un workshop imaginé par l’école de sculpture de Brienz.

Les sportifs peuvent le dimanche matin s’adonner au joga – avec tapis, cours et instructeurs–, tandis que les plus épicuriens s’alanguiront au son d’un concert acoustique, savourer un jus de fruits frais ou un verre de blanc en regardant couler la Seine.

Pour chasser le spleen du dimanche soir et goûter au suspens helvète, à l’heure du crime et de l’apéro, des performances littéraires, lectures, conférences et débats entre auteurs et amateurs de roman noirs sont proposées.

IMG_6429

IMG_6430

IMG_6433

  • Le brunch suisse est proposé de 12h à 16h le week-end
  • L’atelier JO/GA (1h de jogging, 1h de yoga) est à 10h le dimanche
  • Les ateliers chocolat et sculpture sur bois sont proposés de 15h à 17h le week-end
  • L’atelier littéraire de 17h à 18h le dimanche

En résumé, une belle initiative et une chouette programmation pour les jeunes, les moins jeunes, les célibataires, les groupes de potes, les couples et les familles, à la découverte des charmes de la Suisse.

Comptez 22 à 29€ pour le brunch adulte et 12€ pour le brunch enfant.

WANDERLUST
32, Quai d’Austerlitz Paris 13è

ouvert tous les jours de 12h à 23h

Muriel

Commenter
0

La Fondation Louis Vuitton

Les Journées Particulières LVMH sont une opération sans égale de la part d’une entreprise privée. Elle manifeste l’hommage que le groupe LVMH rend à l’excellence artisanale de ses Maisons et au patrimoine du savoir-faire européen. Le succès des deux premières éditions illustrent l’attachement du public à ce patrimoine – ateliers, chais, caves, hôtels particuliers, demeures familiales, boutiques historiques… – qui constitue, pour la France comme pour tous les pays d’Europe de grande tradition artisanale, un atout de tout premier ordre, tant en termes de rayonnement économique que de créations d’emplois.

N’ayant pas eu la chance de réserver un billet pour la visite d’une des maisons et ne souhaitant pas faire des heures de queue peut être en vain, j’ai choisi une visite gratuite de la Fondation Louis Vuitton, ouverte au public depuis octobre 2014.

Ainsi j’ai pu admirer le chef d’oeuvre de l’architecte Frank Gehry et l’oeuvre temporaire d’art contemporain « L’Observatoire de la lumière », travail in situ de Daniel Buren. A travers un jeu de 13 couleurs, de projections, de reflets, de transparences, de contrastes, à la fois intérieurs et extérieurs, il offre un nouveau regard sur le bâtiment, qui varie en fonction de l’heure, du temps et de la saison.

 

IMG_5312 IMG_5316 IMG_5322

Olafur Eliasson a conçu une œuvre d’art pérenne pour le « Grotto » : une coursive quasi sous terraine en rez-de-bassin nord, entre le bâtiment et la paroi moulée. L’artiste a imaginé une œuvre le long du parcours, composée de colonnes, baignant tout l’espace de lumière jaune, réfléchissant l’environnement et le visiteur à la manière d’un kaléidoscope monumental.

Les 43 colonnes triangulaires de l’installation, toutes différentes, comportent chacune un panneau de mosaïque de verre soufflé jaune rétro-éclairé par de puissants projecteurs LED et deux panneaux de verre miroir d’un seul tenant. Le visiteur sortant du bâtiment et passant par un point géométrique précis se voit reflété simultanément 43 fois dans chacune des colonnes.

IMG_5330 IMG_5334 IMG_5336

fondation LV

J’ai vraiment eu beaucoup de plaisir à découvrir la Fondation Louis Vuitton, d’autant que des micro-visites de 15mn sont proposées toutes les heures à chaque étage. Elles durent plutôt 30mn et sont faites par un personnel compétent sachant nous faire partager l’enthousiasme et la fierté qu’il a à travailler dans un tel lieu.

Je ne pouvais pas terminer ma visite sans prendre le thé au restaurant Le Frank, sous les poissons de Frank Gehry, et de goûter la fameuse tarte fine pur citron du chef Jean-Louis Nomicos. Attention toutefois, son prix est un peu excessif…

IMG_5340 IMG_5343

Fondation Louis Vuitton

8 Avenue du Mahatma Gandhi Paris 16è

Fermé le mardi

NB : le billet d’entrée donne accès au Jardin d’Acclimatation

Muriel

Commenter
0

Dans l’atelier l’exposition

affiche_dans_latelier_0

Dans l’atelier, l’artiste photographié d’Ingres à Jeff Koons est une magnifique exposition au Petit Palais.

Présentation : Depuis les débuts de la photographie, les ateliers d’artiste fascinent les pho­tographes. Qu’elle documente les intérieurs et tire les portraits des artistes en vogue, qu’elle s’intéresse au geste créateur ou qu’elle prenne l’atelier comme métaphore de la naissance des images, la photographie n’a de cesse depuis le XIXe siècle de pénétrer et d’explorer ces espaces où s’élabore l’œuvre d’art. Ja­mais une exposition n’a traité à grande échelle et de façon aussi spectaculaire ce regard photographique sur l’atelier. L’exposition, loin d’être une présentation exhaustive des photographies d’ateliers depuis la naissance du procédé, interro­ge la persistance d’une fascination. Près de 400 photographies permettent au public de s’approcher au plus près du processus de création de l’artiste, depuis Ingres, en passant par Picasso, Matisse, Bourdelle, Zadkine, Brancusi, jusqu’à Joan Mitchell, Miquel Barcelo ou encore Jeff Koons.

L’exposition suit trois thématiques : l’artiste majesté, la vie dans l’atelier et l’atelier comme laboratoire du regard. Tout au long de l’exposition, la créativité des peintres transparaît ainsi que leur singularité. L’atelier est un lieu de création, mais il est aussi un lieu de partage, de paraître et d’obsession. La série d’oeuvres d’ateliers vides, de quelques outils de création est très intéressante. Mais j’ai été fascinée par les quelques photographies cadrant sur les mains des plasticiens. Entre finesse, fragilité, précision et puissance…

La multitude des oeuvres présentées donne un peu le tournis et parfois une impression de fouillis : séries de petits formats, tirages monumentaux, mises en perspective, confrontations… Parfois je ne savais plus où poser mon regard, j’allais vers l’avant puis retournais en arrière, quand je ne tournais pas à droite ou à gauche. Cependant tout au long de l’exposition, les différents petits recoins donnent une impression d’intimité, comme si l’on se glissait clandestinement chez les artistes.

Une exposition jusqu’au 17 juillet que je vous recommande !

IMG_5180

 IMG_5182

IMG_5189 IMG_5191  IMG_5204  IMG_5208 IMG_5213 IMG_5223

Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
Avenue Winston Churchill
Paris 8è

Fermé le lundi 

Muriel

Commenter