0

#aperotime

Quand j’étais « petite », l’apéro pour moi c’était ce moment génial où l’on mangeait des noix de cajou et des biscuits salés Tuc avant le repas dominical. Le fameux apéro du dimanche entre Porto, punch coco et crème de sapote… La tradition s’est poursuivie après mon mariage. Puis sont arrivés les 1ers apéros dinatoires qui ont commencé à remplacer les dîners entre amis avec enfants en bas âge. Avant les attentats de novembre 2015, j’allais au restaurant mais finalement peu en terrasse. Maintenant que je travaille à Paris, j’ai pris conscience effectivement de ce phénomène que n’existe pas ou très peu en banlieue (en tout cas dans la mienne).

Avec des enfants étudiants adeptes des happy hours, l’apéro a aussi fait son entrée en semaine dans notre foyer. C’est devenu un moment à nous, où l’on grignote du fromage, de la charcuterie, des chips autour d’une bière, d’un coca, d’un verre de vin ou de prosecco. C’est comme un sas de décompression, un moment entre deux, un espace temps à la fois vide et plein.

L’apéro, c’est regarder le temps passer, sans chercher à le retenir. C’est être seul ou accompagné. C’est respirer profondément, humer et apprécier ce temps. C’est laisser la journée derrière soi, sans penser au lendemain. Avant j’aimais l’entrée ; maintenant j’aime l’apéro ! Avec ou sans alcool, à la maison ou dehors, en terrasse ou sur un rooftop, le week-end ou en semaine…

C’est aussi un moment vrai : celui où l’on repère les personnalités (ceux qui ne boivent jamais d’alcool, les fauchés, les flambeurs, ceux qui ne savent pas contrôler leur consommation…), celui où on lâche prise ou pas, celui qui en dit long. Pour moi, l’apéro est presque devenu un révélateur de ma relation aux autres.

En famille, c’est devenu notre moment préféré : celui où l’on raconte sa journée, où l’on écoute de la musique, regarde un jeu télévisé ou un match de foot. Celui où l’on va discuter politique, choix d’études-orientation-formation ou prochain achat important. Il remplace même parfois le dîner et devient ce fameux apéro dinatoire…

 

IMG_5731 IMG_5782 IMG_6143 IMG_6259 IMG_6266 IMG_6449 IMG_7284

IMG_4710

IMG_5453

  IMG_6901

nb : L’abus d’alcool est dangereux pour la santé 

 

Muriel

Commenter
0

Mondial Tissus chez Simone

Une des choses que je préfère dans ma vie de blogueuse, c’est découvrir de nouveaux lieux inspirants. Parmi eux, il y a Chez Simone, un appartement haussmanien situé rue de Rivoli, très joliment décoré où l’on peut faire du sport, manger sain, se détendre ou en encore co-worker. Il accueille aussi régulièrement des events presse/blogs.

L’an dernier, j’y avais fait des ateliers DIY avec 18h39 et Castorama. Il y a quelques semaines, j’y ai découvert la collection automne-hiver de Mondial Tissus, superbement mise en scène dans les différentes pièces et surtout j’ai pu suivre un cours de yoga animé par Hermine (dont je vous reparlerai bientôt).

Chez Simone est un lieu dont les proprios sont charmantes, disponibles et souriantes. C’est l’appartement parisien dont on rêve toutes ! C’est une bonne adresse à retenir pour un brunch ou un déjeuner healthy entre copines dans un quartier animé à 2 pas du Louvre d’un côté et de Châtelet/Hôtel de ville de l’autre.

     IMG_7026 IMG_7038 IMG_7031  IMG_7037

IMG_7017 IMG_7036

IMG_7019 IMG_7020

Muriel

Commenter
0

Tu n’as qu’une vie…

Le Manifeste Holstee a été écrit par 3 jeunes new-yorkais en 2009. Ils ont formulé leur vision de la vie et depuis, ces phrases sont devenues des mantras pour des millions de personnes dans le monde entier.

Il est de bon ton de prendre des (bonnes) résolutions en janvier et en septembre. J’avais abandonné cette tradition et Christophe André lors d’une de ses chroniques cet été sur France Culture a réussi à me convaincre d’essayer à nouveau. Je ne sais pas si ce sont des résolutions, juste des envies, des axes pour continuer à vivre pleinement ma vie.

Le manifeste est en anglais mais a été traduit en français. Vous pourrez commander l’affiche ICI

carte-manifeste-holstee-1

 

Muriel

Commenter
1

Quelques souvenirs de vacances

Parler des vacances le jour de la rentrée des classes, drôle de sujet pour revenir hanter ce blog quelque peu à l’abandon !

Je ne vous ferai certainement pas une série de city guides sur les villes où nous avons séjourné lors de nos vacances. Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous savez déjà tout ou presque…

Pour la 1ère fois depuis 4 ans, j’ai eu 3 semaines de congés d’été. Nous voulions partir. Petit mari sans envie particulière de destination, sans avoir vraiment défini de budget et ne sachant pas exactement combien nous serions. J’ai réservé une maison de ville sur Airbnb pour 6 à Marseille, pensant que tous les enfants viendraient avec nous. Boy et Grande fille ont commencé par se désister pour cause de jobs d’été. Minette et Miss A ne partant en colo qu’au mois d’août, nous serions au minimum 4. Finalement 48h avant le départ, Boy s’est joint à nous pour un périple de 17 jours sur les routes de France…

Autre innovation, nous sommes partis un peu à l’aventure, j’ai bien dit « un peu » ! J’avais établi un itinéraire global mais sans réservation autre que la 1ère nuit à Lyon et notre semaine à Marseille. Le reste s’est fait à la dernière minute en fonction de nos envies.

Notre itinéraire : Paris – Lyon (1 nuit) – Marseille (6 nuits) – Arles (1 nuit) – Toulouse (3 nuits) – Ile d’Oléron (3 nuits) – Angers (2 nuits) = 17 jours / 16 nuits et 2550km parcourus

Ma principale occupation : me remplir de leur présence et les mitrailler un peu aussi…

IMG_8219 IMG_8229

 

  

 

Muriel

1 commentaire
0

Yay !

Enfin le week-end !

Après la vague de chaleur, les corps sont fatigués. La semaine a paru bien longue, certains jours sans fin. Croiser les enfants qui sont tous les 4 en vacances. Commencer à compter les jours avant les résultats du Bac, avant mes congés, avant notre départ en vacances… Et paradoxalement, regarder le calendrier de fin d’année. J’aime bien m’accorder un café ou un cocktail, faire le vide, prendre le temps et respirer doucement, simplement.

Me mettre au lit certains vendredis sitôt la porte franchie.

IMG_6445 fullsizeoutput_18f5

Muriel

Commenter